Feeds:
Articles
Commentaires

Archive for avril 2010

https://i0.wp.com/www.ouest-france.fr/of-photos/2009/12/14/br85_1654859_1_px_470_.jpg

NEW YORK (ETATS-UNIS) [15.04.10] – Un Israélien accusé d’avoir sciemment vendu des antiquités volées lors de cambriolages effectués en France, à des acheteurs américains a été extradé vers les Etats-Unis et doit comparaître devant la cour fédérale de Manhattan.

Un certain Shlomo Solly Sinaï, désigné par les magistrats français comme le pivot d’un réseau international de trafic d’œuvres d’art dont certaines ayant appartenu à l’antiquaire français, François Fabius – décédé en août 2008 –, le frère de l’ancien Premier ministre Laurent Fabius, vient d’être extradé aux Etats-Unis pour répondre de ses actes devant la justice fédérale de Manhattan, selon Reuters.

Solly Sinai a vendu ou essayé de vendre des dizaines d’œuvres d’art et d’antiquités volées lors de trois cambriolages commis à Paris depuis 1997. Le butin comprenait quelques 200 sculptures antiques japonaises miniatures, quatre pistolets de l’époque de Napoléon et plus d’une centaine de sculptures animalières en bronze par l’artiste Louis Barye, de tableaux et d’objets d’art volés dans la galerie de François Fabius.

L’enquête menée la Brigade de répression du banditisme avait abouti à l’interpellation en Europe des cambrioleurs présumés et à l’identification du réseau de trafic international qui revendait les œuvres en Europe et aux Etats-Unis.

En octobre 2005, le journal Libération revenait sur cette affaire qualifiant l’enquête « gâchée par une invraisemblable accumulation d’incompétences et de légèretés. » L’avocat de François Fabius avait demandé l’ouverture d’une procédure pour obtenir l’arrestation du chef présumé du réseau de trafic en Israël, son extradition et son jugement en France.

La juge d’instruction de l’époque avait refusé de lancer la procédure arguant qu’elle était saisie du vol, mais pas du recel et estimant qu’il était « peu vraisemblable » que le suspect puisse fournir des renseignements pour la saisie des œuvres alors que les autorités des pays concernés étaient prêts à collaborer.

Une nouvelle juge avait fini par renvoyer cinq personnes devant le tribunal correctionnel. Non satisfait, François Fabius avait réclamé que les trois affaires de cambriolages soient prises en charge par le même juge d’instruction, en vain.

L’extradition de Solly Sinaï a été demandée par la Cour des Etats-Unis du District sud de New York. Aujourd’hui, Sinaï qui a été arrêté en France en 2008 et qui depuis a toujours plaidé non coupable pour les accusations de vol et de recel sera placé en détention dans l’attente de son procès.

Via : Art Clair.com

Read Full Post »

https://i0.wp.com/assets.nydailynews.com/img/2010/03/04/alg_rabbi.jpg

Baruch Mordechai Lebovits, 59 ans, un rabbin de New York, a été condamné lundi à 32 ans de prison pour avoir sexuellement agressé un adolescent, a annoncé le parquet de Brooklyn dans un communiqué. Il  «a été reconnu coupable le 8 mars dernier d’agressions sexuelles répétées à huit reprises, en 2004 et 2005, à l’encontre d’un garçon de 16 ans», précise le procureur Charles Hynes dans le document. Le rabbin «est aussi un homme d’affaires éminent dans la communauté de Borough Park, où vit l’adolescent», poursuit le communiqué.

Le plaignant, Yoav Schonberg, âgé maintenant de 22 ans, est un juif orthodoxe, ami du fils du rabbin Lebovits. Il a témoigné d’une voix si basse que la juge Patricia DiMango lui a demandé à plusieurs reprises de répéter ce qu’il venait de dire. Yoav Schonberg a expliqué que le rabbin Lebovits lui avait proposé, le 2 mai 2004, un cours de conduite gratuit. Après quelques minutes en voiture, Lebovits lui a demandé de garer la voiture. Là, le rabbin lui a ouvert sa braguette et lui a pratiqué une fellation. Selon l’assistante du procureur, ces agressions sexuelles ont été reproduites à plusieurs reprises entre ce jour et le 22 février 2005. Lire toute l’histoire sur le site de The Brooklyn Daily Eagle.

Le rabbin Baruch Lebovits ne pourra demander une libération anticipée qu’«au terme de 10 ans et 9 mois de détention», ajoute le parquet. Le rabbin Baruch Lebovits est également inculpé dans deux autres affaires de pédophilie, pour lesquelles il doit encore être jugé.Lire également The New York Daily News,

Le New York Times ne présente pas Baruch Lebovits comme un rabbin. Le quotidien new-yorkais reprend la version de son avocat, Me Arthur Aidala qui a affirmé que Baruch Lebovits n’est pas vraiment un rabbin mais portait ce titre en signe de respect.Tous les autres sites relatant cette histoire, notamment la Jewish Telegraphic Agency , le mentionnent comme étant “rabbi Baruch Lebovits”.

Par ailleurs, il à noter que selon les compagnies d’assurance américaines, citées par Newsweek, le nombre d’agressions pédophiles n’est pas plus élevé chez les prêtres que dans les autres églises.

Via : Veilleur de Jour.com

Read Full Post »

https://observatoiredeladiaspora.files.wordpress.com/2010/04/1889509032.jpg?w=99

Maurice Gutman pensait dialoguer sur le Web avec Jessica, 12 ans. En fait, le conseiller municipal du Mesnil-Saint-Denis s’est retrouvé en plein coeur de l’émission des « Infiltrés »*. Il comparaît demain devant la justice.

Un comble pour un conseiller municipal tout spécialement chargé de l’Internet dans sa paisible commune du Mesnil-Saint-Denis. En l’occurrence, se faire piéger justement par Internet, et de surcroît par l’un des journalistes des « Infiltrés » dans le cadre d’une émission de France 2 consacrée à la pédophilie.

Et cela peut coûter très cher. Maurice Gutman comparaîtra en effet demain devant le tribunal correctionnel de Versailles pour corruption de mineur de 15 ans.

L’affaire commence il y a de cela plusieurs mois, lorsque cet homme de 64 ans se connecte sur un site Internet de chat où il pense entrer en contact avec petite fille de 12 ans, Jessica. Après de longues minutes d’échanges, Maurice Gutman lui propose d’avoir des relations sexuelles.

En fait, explique une source proche du dossier, « derrière Jessica, il y avait un journaliste des Infiltrés et il faisait croire que la petite fille avait peur d’avoir des relations sexuelles. Mais le suspect se voulait rassurant et lui faisait comprendre qu’il lui apprendrait à faire l’amour sans lui faire de mal… »

Une fois le « dialogue » terminé sur Internet, l’homme a été dénoncé par les journalistes à la DCPJ (direction centrale de la police judiciaire) à Nanterre (Hauts-de-Seine) en précisant que, durant l’émission, les ministres de l’Intérieur et de la Justice seraient interrogés sur ce cas. Quelques jours plus tard, mi-février, Maurice Gutman, qui est aussi président du comité local de la Croix-Rouge et membre éminent du consistoire israélite, est placé en garde à vue dans les locaux de la PJ de Versailles.

Lors de son audition, il passe aux aveux. Il raconte que cette conversation sur Internet a eu lieu alors qu’il se reposait en province. Il affirme que cette relation était tout à fait virtuelle et de l’ordre du fantasme. Maurice Gutman a été déféré devant le procureur de Versailles avant d’être remis en liberté sous contrôle judiciaire dans l’attente de son procès.

« Ce type de fait, c’est-à-dire un simple dialogue sur Internet, se solde en général par un rappel à la loi. Mais à cause du contexte imposé par l’émission, le sexagénaire s’expliquera devant le tribunal », explique une source proche de l’affaire. Hier, l’élu était injoignable.

Via : Le Parisien.fr

Read Full Post »

https://i1.wp.com/www.lematin.ch/files/imagecache/485x365/stories/hir.JPG

Arrêté mardi pour avoir eu des relations sexuelles avec une fille de 15 ans, il fréquente la fille de Christian Audigier, 17 ans.

Pas de répit pour Carl Hirschmann, 29 ans, millionnaire zurichois et propriétaire du club St-Germain: le voilà qui s’affiche avec une autre mineure, quelques jours après avoir été arrêté pour avoir eu des relations sexuelles avec la fille d’un policier âgée de 15 ans.

Cette fois-ci, la jeune femme est célèbre: il s’agit de Crystal, 17 ans, fille de Christian Audigier, styliste français exilé à Los Angeles. Samedi soir, Carl Hirschmann et Crystal Audigier ont dîné en tête-à-tête au Restaurant La Terrasse, à Zurich, rapportait hier le SonntagsBlick. La jeune femme était arrivée la veille à l’Hôtel Park Hyatt, en compagnie du jet-setteur.

Trompé sur son âge
Carl Hirschmann, dont le passeport est toujours confisqué, avait été relâché jeudi car l’adolescente de 15 ans avec laquelle il avait eu des relations sexuelles a affirmé qu’elle avait menti sur son âge, révèle Sonntag. L’autre jeune femme, adulte, qui aurait partagé leur lit ce soir-là pourrait également être poursuivie, s’il s’avère qu’elle était au courant de l’âge réel de la jeune fille.

L’adolescente avait par ailleurs envoyé de nombreux SMS très explicites au jet-setteur qu’elle avait rencontré dans sa discothèque. Depuis ce nouveau scandale, le contrôle de l’âge a été renforcé à l’entrée du club.

Via : Le Matin.ch

Read Full Post »