Feeds:
Articles
Commentaires

Archive for novembre 2010

C’était en tout cas la certitude du Journal “Jour de Paris” en 1992…


Via : Eteignez Votre Ordinateur.com

Read Full Post »

Read Full Post »

https://i0.wp.com/www.richebourg62.com/richebourg/data/ressource/rubrique/71_medecin.jpg

Le 1er novembre, le médecin parisien Yves Benhamou a été arrêté à Boston, soupçonné de délit d’initié. M. Benhamou supervisait des essais cliniques sur l’Albuferon, médicament contre l’hépatite C, pour le compte du laboratoire de biotechnologies Human Genome Science Inc (HGSI).

La Securities and Exchange Commission, autorité de régulation des marchés américains, accuse le médecin d’avoir transmis, contre rémunération, des informations qu’il détenait de la HGSI à FrontPoint qui avait investi dans l’entreprise. Il leur aurait ainsi permis d’éviter de perdre près de 30 millions de dollars en bourse.

Depuis son arrestation, Yves Benhamou est incarcéré à Boston. Mercredi 17 novembre, le juge Frank Maas à New York a fixé le montant de sa caution à 3 millions de dollars. Le médecin pourrait être libéré en attendant son procès, assigné à résidence à New York, sous surveillance électronique.

Yves Benhamou pourrait écoper de 25 années de prison si les faits qui lui sont reprochés sont avérés.

Via : France Amérique.com

Read Full Post »

Read Full Post »

https://i0.wp.com/trends.rnews.be/images/resized/119/487/528/208/4/500_0_KEEP_RATIO_SCALE_CENTER_FFFFFF.jpg

Le tribunal correctionnel de Bruxelles a condamné mardi Alfons Borremans, CEO de Schiesser Belgique jusqu’en novembre 2004, à une peine d’un an avec sursis. L’homme de 58 ans, en tant que directeur de la division belge du fabricant allemand de sous-vêtements, avait escroqué son employeur pour un montant de 1.151.000 euros. M. Borremans a également été déchu de ses droits civils pour une durée de neuf ans.

Alfons Borremans a été durant dix ans le directeur de Schiesser Belgique. Il a abusé de cette position pour trafiquer la vente d’articles excédentaires et de modèles d’essai. Le tribunal a décrit M. Borremans comme un homme extrêmement avide, dépourvu du moindre scrupule et sans sentiment de culpabilité.

Outre la peine de prison avec sursis, le prévenu a été condamné à une amende de 16.500 euros. Le produit de l’escroquerie a été entièrement saisi et remis à Schiesser Belgique. (VIM)

Via : RTL Info.be

Read Full Post »

https://i2.wp.com/www.lepoint.fr/content/system/media/1/200805/8874_Une-Perquisitions.jpg

Le FBI a mené des perquisitions dans les locaux de trois fonds spéculatifs en liaison avec une enquête sur une vaste affaire de délit d’initié, rapporte lundi le Wall Street Journal.

Il s’agit de Diamondback Capital Management LLC et de Level Global Investors LP, deux fonds du Connecticut gérés par d’anciens directeurs du groupe SAC Capital Advisors de Steven Cohen, selon le journal.

Le troisième « hedge fund » à avoir fait l’objet d’une perquisition est Loch Capital Management, de Boston, qui a entretenu des liens étroits avec un témoin ayant plaidé coupable lors d’une enquête précédente pour délit d’initié centrée sur le fonds spéculatif Galleon.

Ces perquisitions interviennent au moment les autorités se préparent à inculper de délit d’initié des responsables de fonds spéculatifs, des consultants et des banquiers de Wall Street, ont indiqué des avocats proches de l’enquête.

Richard Kolko, porte-parole du FBI, a indiqué lundi que le Bureau fédéral d’enquête avait exécuté des mandats de perquisition en rapport avec une enquête en cours. Il a refusé de préciser la nature ou les objectifs de ces investigations. Un autre représentant du FBI a confirmé une perquisition dans un immeuble du centre de Boston hébergeant des bureaux de Loch.

Via  : Reuters.com

Read Full Post »

https://i0.wp.com/p4.focus.de/img/gen/3/f/HB3fD2my_Pxgen_r_1100xA.jpg

Holger Apfel, un parlementaire allemand, a appelé à arrêter « l’industrie de la shoah« , et « à stopper la coopération avec l’Etat des escrocs juifs« .

Holger Apfel,  membre du parlement de la ville de Dresde, capitale de la Saxe (Allemagne), a appelé à arrêter la coopération avec ce qu’il a appelé « l’Etat des escrocs juifs« , ainsi qu’avec « l’industrie prospère de la Shoah« .

Holger Apfel a provoqué une grande tempête au sein du parlement de la Saxe, lorsqu’il a mis à l’ordre du jour un sujet explosif, sous le titre « non à la coopération avec les Etats escrocs, et l’arrêt de la coopération entre la Saxe et Israël« .

Il a encore déclaré que « depuis la création de cet Etat en 1948, et l’expulsion de millions de Palestiniens, l’effusion de sang continue dans l’histoire d’Israël ».

Il a appelé à  imposer des sanctions économiques à l’Etat hébreu, et à rompre les relations entre Berlin et Tel-Aviv. Ce  n’est pas la première fois que le député Holger Apfel appelle la Saxe, et l’Allemagne dans son ensemble, à rompre leurs relations avec Israël.

Via : Global Net.tn

Holger ApfelArabs48.com – Holger Apfel, un parlementaire allemand, a appelé à arrêter « l’industrie de la shoah », et « à stopper la coopération avec l’Etat des escrocs juifs ». 

Holger Apfel,  membre du parlement de la ville de Dresde, capitale de la Saxe (Allemagne), a appelé à arrêter la coopération avec ce qu’il a appelé « l’Etat des escrocs juifs », ainsi qu’avec « l’industrie prospère de la Shoah ».

Le journal israélien « Yediot Ahronot » qui a relayé cette information, souligne que « ces propos n’ont pas été tenus à Téhéran, mais en Allemagne » par ce qu’il a qualifié « de chef de l’extrême-droite, et de néo-nazi ».

Holger Apfel a provoqué une grande tempête au sein du parlement de la Saxe, lorsqu’il a mis à l’ordre du jour un sujet explosif, sous le titre « non à la coopération avec les Etats escrocs, et l’arrêt de la coopération entre la Saxe et Israël ».

Les représentants de la majorité parlementaire ont essayé de changer le sujet de peur d’attenter à l’image de la Saxe, mais Holger Apfel a obstinément campé sur sa position. Lorsqu’on lui a demandé de conclure son intervention, il a continué à parler de l’Etat juif terroriste, et a refusé de descendre de la tribune. A la fin, il a été évacué du Parlement, et une décision a été prise de lui interdire les débats parlementaires jusqu’au mois de décembre.

Evoquant l’assaut sanglant contre la flottille de Gaza, il a affirmé que « l’attaque contre la flottille qui a fait au moins 10 morts, constitue une nouvelle forme de terrorisme international, pratiqué par Israël ».

Il a encore déclaré que « depuis la création de cet Etat en 1948, et l’expulsion de millions de Palestiniens, l’effusion de sang continue dans l’histoire d’Israël ».

Il a appelé à  imposer des sanctions économiques à l’Etat hébreu, et à rompre les relations entre Berlin et Tel-Aviv. Ce  n’est pas la première fois que le député Holger Apfel appelle la Saxe, et l’Allemagne dans son ensemble, à rompre leurs relations avec Israël.

Read Full Post »

Older Posts »