Feeds:
Articles
Commentaires

Archive for novembre 2010

C’était en tout cas la certitude du Journal “Jour de Paris” en 1992…


Via : Eteignez Votre Ordinateur.com

Read Full Post »

Read Full Post »

https://i0.wp.com/www.richebourg62.com/richebourg/data/ressource/rubrique/71_medecin.jpg

Le 1er novembre, le médecin parisien Yves Benhamou a été arrêté à Boston, soupçonné de délit d’initié. M. Benhamou supervisait des essais cliniques sur l’Albuferon, médicament contre l’hépatite C, pour le compte du laboratoire de biotechnologies Human Genome Science Inc (HGSI).

La Securities and Exchange Commission, autorité de régulation des marchés américains, accuse le médecin d’avoir transmis, contre rémunération, des informations qu’il détenait de la HGSI à FrontPoint qui avait investi dans l’entreprise. Il leur aurait ainsi permis d’éviter de perdre près de 30 millions de dollars en bourse.

Depuis son arrestation, Yves Benhamou est incarcéré à Boston. Mercredi 17 novembre, le juge Frank Maas à New York a fixé le montant de sa caution à 3 millions de dollars. Le médecin pourrait être libéré en attendant son procès, assigné à résidence à New York, sous surveillance électronique.

Yves Benhamou pourrait écoper de 25 années de prison si les faits qui lui sont reprochés sont avérés.

Via : France Amérique.com

Read Full Post »

Read Full Post »

https://i0.wp.com/trends.rnews.be/images/resized/119/487/528/208/4/500_0_KEEP_RATIO_SCALE_CENTER_FFFFFF.jpg

Le tribunal correctionnel de Bruxelles a condamné mardi Alfons Borremans, CEO de Schiesser Belgique jusqu’en novembre 2004, à une peine d’un an avec sursis. L’homme de 58 ans, en tant que directeur de la division belge du fabricant allemand de sous-vêtements, avait escroqué son employeur pour un montant de 1.151.000 euros. M. Borremans a également été déchu de ses droits civils pour une durée de neuf ans.

Alfons Borremans a été durant dix ans le directeur de Schiesser Belgique. Il a abusé de cette position pour trafiquer la vente d’articles excédentaires et de modèles d’essai. Le tribunal a décrit M. Borremans comme un homme extrêmement avide, dépourvu du moindre scrupule et sans sentiment de culpabilité.

Outre la peine de prison avec sursis, le prévenu a été condamné à une amende de 16.500 euros. Le produit de l’escroquerie a été entièrement saisi et remis à Schiesser Belgique. (VIM)

Via : RTL Info.be

Read Full Post »

https://i2.wp.com/www.lepoint.fr/content/system/media/1/200805/8874_Une-Perquisitions.jpg

Le FBI a mené des perquisitions dans les locaux de trois fonds spéculatifs en liaison avec une enquête sur une vaste affaire de délit d’initié, rapporte lundi le Wall Street Journal.

Il s’agit de Diamondback Capital Management LLC et de Level Global Investors LP, deux fonds du Connecticut gérés par d’anciens directeurs du groupe SAC Capital Advisors de Steven Cohen, selon le journal.

Le troisième « hedge fund » à avoir fait l’objet d’une perquisition est Loch Capital Management, de Boston, qui a entretenu des liens étroits avec un témoin ayant plaidé coupable lors d’une enquête précédente pour délit d’initié centrée sur le fonds spéculatif Galleon.

Ces perquisitions interviennent au moment les autorités se préparent à inculper de délit d’initié des responsables de fonds spéculatifs, des consultants et des banquiers de Wall Street, ont indiqué des avocats proches de l’enquête.

Richard Kolko, porte-parole du FBI, a indiqué lundi que le Bureau fédéral d’enquête avait exécuté des mandats de perquisition en rapport avec une enquête en cours. Il a refusé de préciser la nature ou les objectifs de ces investigations. Un autre représentant du FBI a confirmé une perquisition dans un immeuble du centre de Boston hébergeant des bureaux de Loch.

Via  : Reuters.com

Read Full Post »

https://i2.wp.com/p4.focus.de/img/gen/3/f/HB3fD2my_Pxgen_r_1100xA.jpg

Holger Apfel, un parlementaire allemand, a appelé à arrêter « l’industrie de la shoah« , et « à stopper la coopération avec l’Etat des escrocs juifs« .

Holger Apfel,  membre du parlement de la ville de Dresde, capitale de la Saxe (Allemagne), a appelé à arrêter la coopération avec ce qu’il a appelé « l’Etat des escrocs juifs« , ainsi qu’avec « l’industrie prospère de la Shoah« .

Holger Apfel a provoqué une grande tempête au sein du parlement de la Saxe, lorsqu’il a mis à l’ordre du jour un sujet explosif, sous le titre « non à la coopération avec les Etats escrocs, et l’arrêt de la coopération entre la Saxe et Israël« .

Il a encore déclaré que « depuis la création de cet Etat en 1948, et l’expulsion de millions de Palestiniens, l’effusion de sang continue dans l’histoire d’Israël ».

Il a appelé à  imposer des sanctions économiques à l’Etat hébreu, et à rompre les relations entre Berlin et Tel-Aviv. Ce  n’est pas la première fois que le député Holger Apfel appelle la Saxe, et l’Allemagne dans son ensemble, à rompre leurs relations avec Israël.

Via : Global Net.tn

Holger ApfelArabs48.com – Holger Apfel, un parlementaire allemand, a appelé à arrêter « l’industrie de la shoah », et « à stopper la coopération avec l’Etat des escrocs juifs ». 

Holger Apfel,  membre du parlement de la ville de Dresde, capitale de la Saxe (Allemagne), a appelé à arrêter la coopération avec ce qu’il a appelé « l’Etat des escrocs juifs », ainsi qu’avec « l’industrie prospère de la Shoah ».

Le journal israélien « Yediot Ahronot » qui a relayé cette information, souligne que « ces propos n’ont pas été tenus à Téhéran, mais en Allemagne » par ce qu’il a qualifié « de chef de l’extrême-droite, et de néo-nazi ».

Holger Apfel a provoqué une grande tempête au sein du parlement de la Saxe, lorsqu’il a mis à l’ordre du jour un sujet explosif, sous le titre « non à la coopération avec les Etats escrocs, et l’arrêt de la coopération entre la Saxe et Israël ».

Les représentants de la majorité parlementaire ont essayé de changer le sujet de peur d’attenter à l’image de la Saxe, mais Holger Apfel a obstinément campé sur sa position. Lorsqu’on lui a demandé de conclure son intervention, il a continué à parler de l’Etat juif terroriste, et a refusé de descendre de la tribune. A la fin, il a été évacué du Parlement, et une décision a été prise de lui interdire les débats parlementaires jusqu’au mois de décembre.

Evoquant l’assaut sanglant contre la flottille de Gaza, il a affirmé que « l’attaque contre la flottille qui a fait au moins 10 morts, constitue une nouvelle forme de terrorisme international, pratiqué par Israël ».

Il a encore déclaré que « depuis la création de cet Etat en 1948, et l’expulsion de millions de Palestiniens, l’effusion de sang continue dans l’histoire d’Israël ».

Il a appelé à  imposer des sanctions économiques à l’Etat hébreu, et à rompre les relations entre Berlin et Tel-Aviv. Ce  n’est pas la première fois que le député Holger Apfel appelle la Saxe, et l’Allemagne dans son ensemble, à rompre leurs relations avec Israël.

Read Full Post »

Arthur ne s’attendait peut-être pas à ce que sa nouvelle émission «Ce soir avec Arthur», lancée le 8 novembre sur Comédie!, fasse autant parler d’elle. Craig Ferguson, célèbre présentateur du Late Late Show sur la chaine CBS aux Etats-Unis, vient de lui consacrer une petite vidéo dans laquelle il reproche au français de l’avoir plagié !

Plateaux quasiment identiques, même marionnettes en forme d’animaux, nombreuses similitudes dans le générique, etc.

Craig Ferguson s’est amusé à pointer les similitudes entre les deux émissions.

Via : Le parisien.fr

Read Full Post »

https://i1.wp.com/www.pme-commerce-artisanat.gouv.fr/ciel/images/jacob.jpg

D’une pierre deux coups. Jean-François Copé avait déjà réussi son OPA sur le parti présidentiel ; il a conservé hier son emprise sur le groupe UMP à l’Assemblée, confortant de facto sa position au sein de la majorité. C’est l’un de ses proches, Christian Jacob, qui a hérité du poste qu’il occupait depuis 2007.

L’ancien chiraquien, président de la commission du Développement durable, a été élu haut la main au second tour, par 182 voix contre 109 à Jean Leonetti, vice-président du groupe depuis 2002 et premier vice-président depuis 2004.

A dix-sept mois de la présidentielle, ce scrutin pourrait laisser des traces. « Bien sûr, il y aura des conséquences. Tout n’est pas effacé, on ne repart pas comme hier… », lâche Jean Leonetti, prévenant : « Ce que je perds en éventuelle responsabilité, je l’ai gagné en liberté. »

Et le député des Alpes-Maritimes d’ajouter : « Cette famille UMP n’est unie que si elle est capable de faire vivre la diversité. Nous jugerons sur les idées et sur les actes. » Un avertissement à peine voilé envoyé à l’exécutif et à Jean-François

Via : Les Echos.fr

Read Full Post »

https://i0.wp.com/blog.seattletimes.nwsource.com/brierdudley/MylesEricCantorMcCippah2.jpg

Comme on le sait, le parti républicain a remporté une grande victoire lors des élections de mi-mandat aux Etats-Unis et il détient à présent la majorité à la Chambre des Représentants.

Après un vote interne, c’est un sénateur juif, Eric Cantor, qui a été élu au poste de leader de la majorité républicaine au Congrès américain. Cantor, âgé de 48 ans, représentant l’Etat de Virginie, est connu pour ses opinions conservatrices : il est considéré comme un opposant farouche à la politique du président Obama et comme un ami d’Israël.

Via : Israel7

Read Full Post »

Pierre Lacerte, aux coins des rues St-Viateur et... (Photo d'archives François Roy, La Presse)

La justice se penche de nouveau, lundi, sur la cause opposant un citoyen d’Outremont, Pierre Lacerte, à l’homme d’affaires montréalais Michael Rosenberg. Ce dernier souhaite obtenir des tribunaux une ordonnance qui empêcherait Pierre Lacerte de s’approcher de lui.

Le litige entre les deux hommes dure depuis au moins cinq ans. Michael Rosenberg allègue que Pierre Lacerte a posé des gestes à son égard qui s’apparentent à du harcèlement.

Pierre Lacerte allègue pour sa part que des membres de la communauté hassidique d’Outremont enfreignent les règlements tels que ceux touchant le stationnement, et ce, en toute impunité, dit-il.

Michael Rosenberg est le président du Groupe Rosdev, entreprise qui possède de nombreux immeubles commerciaux et résidentiels à Montréal. Pierre Lacerte, résident de longue date d’Outremont, s’était notamment opposé à l’agrandissement d’une synagogue de la rue Hutchison.

(ndlr: Le dossier monté par Pierre Lacerte pour démontrer les agissements illégaux de Michael Rosenberg et de la synagogue . Dossier de destitution de Michael Rosenberg )

Via : Radio Canada.fr

Read Full Post »

https://i2.wp.com/por-img.cimcontent.net/api/assets/bin-201011/fce07b025d900b6b54bacbaa7d5b53bc.jpg

Les sondés devaient répondre à la question suivante : « Aujourd’hui, 65 ans après la Seconde Guerre mondiale, est-il temps de pardonner le peuple allemand et l’Allemagne pour les crimes commis durant la Shoah ? »

Vingt-trois pour cent des personnes interrogées disent avoir pardonné l’Allemagne, contre 70 % qui refusent. Sept pour cent s’estiment indécis. Le Centre d’Etudes académiques a remarqué que, étonnamment, plus l’âge des sondés était élevé, plus ces derniers étaient disposés à pardonner.

Aaron Bock, porte-parole de la communauté juive allemande, s’est dit particulièrement surpris par les résultats du sondage. « Le nombre de personnes prêtes à pardonner est assez étonnant« , a-t-il déclaré.

Via : France Licratisee.hautetfort.com

Read Full Post »

http://libertesinternets.files.wordpress.com/2007/10/barschel_500.jpg

Vingt-trois ans après le mystérieux décès du dirigeant conservateur allemand Uwe Barschel à Genève, un journal laisse entendre dimanche que les services secrets israéliens seraient responsables de son assassinat. Le « Welt am Sonntag » cite de nouvelles analyses toxicologiques réalisées en Suisse.

Selon le journal, ces analyses confortent les affirmations d’un ancien agent du Mossad, Victor Ostrovsky, qui a détaillé dans un livre publié en 1994 comment M. Barschel aurait été tué. Cet ancien ministre-président chrétien-démocrate du Schlewig-Holstein (nord) avait été retrouvé mort dans un hôtel de Genève le 11 octobre 1987, tout habillé dans une baignoire remplie d’eau.

Les enquêtes officielles n’ont jamais permis de savoir si Uwe Barschel, qui avait ingéré des barbituriques, s’était suicidé ou avait été assassiné. Selon Welt am Sonntag, qui mentionne les recherches du professeur de toxicologie suisse Hans Brandenberger, « le scénario décrit par Ostrovsky correspond de façon étonnante à l’analyse des données« .

« Les expertises chimiques laissent penser à un meurtre (…) et du fait de la complexité du mode d’assassinat on ne peut que penser qu’il a été commis par une équipe de professionnels et non pas par une personne seule », selon M. Brandenberger.

https://i2.wp.com/www.aref.de/kalenderblatt/2007/pics/uwe-barschel.jpgUwe Barschel, âgé à l’époque de 43 ans, avait été contraint d’abandonner quelques semaines avant sa mort son poste de ministre-président après avoir été accusé d’avoir fait espionner son adversaire social-démocrate aux élections dans l’espoir de le salir. Il avait alors menacé de faire des révélations.

L’affaire d’espionnage politique est passée aujourd’hui au second plan, mais la presse a souvent évoqué l’hypothèse d‘un contrat non honoré de vente de sous-marins à l’Afrique du Sud.

L’affaire, dans laquelle Israël aurait joué un rôle d’intermédiaire, aurait permis à des partis politiques allemands de toucher des commissions occultes.

Via : Romandie.com

Read Full Post »

« Spy Talk » Présenté par Victor Ostrovsky, ancien agent du mossad et Line Adams.

Read Full Post »

https://i2.wp.com/actualite.portail.free.fr/enquetes/07-11-2010/cope-favori-pour-prendre-l-ump-apres-deux-ans-d-embuscade/n99277_files_imagecache_250_pixels_francois_bonnet_jfcope.jpg

Jean-François Copé était en passe dimanche soir de réussir son offensive sur l’UMP, Nicolas Sarkozy ayant, selon l’entourage du patron des députés UMP, accepté qu’il succède à son rival Xavier Bertrand, de retour au gouvernement.

La succession rue de la Boétie pourrait avoir lieu « dès cette semaine ou la semaine prochaine ». Un bureau politique doit être convoqué pour la ratifier.

« Mon but est d’aider le président à gagner en 2012. Nicolas Sarkozy le sait parfaitement », a toujours déclaré M. Copé.

Tout à son objectif présidentiel, Jean-François Copé n’a en réalité jamais oublié ce conseil glissé en 1990 par Nicolas Sarkozy et mis en pratique par l’actuel chef de l’Etat dans sa route vers le Château: « en politique, ce qui compte, ce ne sont pas les mandats, c’est le parti ! »

Restera ensuite à régler la succession de M. Copé à l’Assemblée. Son bras droit, Christian Jacob, a déclaré dimanche soir à l’AFP qu’il était candidat. Ce qui fait grincer des dents chez les centristes qui s’alarment déjà de « la forte coloration ex-RPR de l’UMP » et du gouvernement.

Via : AFP.com

Read Full Post »

Older Posts »