Feeds:
Articles
Commentaires

Archive for décembre 2010

https://i1.wp.com/www.licra.org/licra/sites/default/uploads/image/actualites/communiques/convention-licra-mi-01210.jpg

Brice Hortefeux a signé avec la Ligue contre le racisme et l’antisémitisme (Licra), une convention de coopération dans la lutte contre les dérives racistes sur l’Internet, dans les stades et dans les « échanges de statistiques » (Le Figaro, 2 décembre).

D’après la Licra, « cet accord consacre un important volet à l’échange d’informations entre le ministère et la Licra afin d’être capable de mieux quantifier, qualifier et appréhender les phénomènes racistes et antisémites ».

La Licra serait chargée de « proposer une approche nouvelle dans la sensibilisation des agents de police et de gendarmerie ».

Par ailleurs, un observatoire du racisme serait créé et sa conduite en serait confiée sous peu au Conseil représentatif des associations noires de France (CRAN).

Via : Liberté Politique.com

Read Full Post »

https://i1.wp.com/www.sanfranciscosentinel.com/wp-content/uploads/2010/12/nixon.jpg

«Je n’ai pas vu beaucoup de noms juifs revenir du Vietnam sur aucune de ces listes; je ne sais pas comment ils arrivent à l’éviter.

Si on regarde au contingent canadien-suédois, ils étaient juifs de façon disproportionnée. Les déserteurs.»

«Les juifs ont juste une personnalité très agressive et mordante et exécrable.»

Via : Slate.fr

Read Full Post »

Read Full Post »

Un touriste juif israélien pratiquant, qui avait attaché des téfillins autour de son bras, selon le rite juif, a provoqué une vive réaction sur le ferry où il voyageait, l’équipage inquiet de la présence d’une éventuelle bombe ayant alerté la police.

La police antiterroriste attendait le touriste à l’arrivée du ferry à Picton, sur l’île du sud. L’homme et son compagnon ont été conduits au poste de police pour être interrogés, a rapporté lundi le journal Dominion Post.

L’incident s’est produit dimanche quand le juif pratiquant a enroulé autour de son bras, selon le rite juif, des téfillins, des petites boites en cuir contenant des morceaux de parchemin que les hommes portent sur la tête et sur le bras pour l’office du matin.

Selon la compagnie maritime Kiwirail, le personnel de bord s’est inquiété de la présence éventuelle d’une bombe et a contacté la police.

Selon Joris de Bres, responsable de la Commission pour les relations entre les races, la réponse de la police a été malheureuse et a montré « une crainte exagérée du terrorisme » dans le pays.

Via : AFP.com

Read Full Post »

https://i1.wp.com/static.lexpansion.com/medias/28/wall-street-bourse_107.jpg

Deux fans du film « Wall Street » ont été pris la main dans le sac par les autorités boursières américaines après avoir profité d’un délit d’initié, qu’ils avaient tenté de dissimuler en détournant des répliques du film, ont annoncé mercredi ces autorités dans un communiqué.

Le régulateur boursier, la SEC, a porté plainte devant un tribunal californien contre Brett Cohen, 38 ans, le fondateur d’une société de consultants, et son oncle David Mayers, 54 ans, qui ont communiqué sur un tuyau boursier d’une manière uniquement compréhensible pour ceux qui se souviennent de ce succès d’Hollywood.

« Wall Street » (1987) raconte l’ascension et la chute d’un jeune trader dont la carrière est lancée par un délit d’initié sur une compagnie aérienne où son père est ouvrier de maintenance et syndicaliste.

M. Cohen avait obtenu des informations confidentielles sur le rachat d’une société de biotechnologies, Exas, que préparait en 2008 un concurrent, Sequenom. Il avait alors prévenu son oncle d’acheter des actions Exas, qui allaient décoller de 50% en un jour après l’annonce du rachat.

En 2009, il avait également obtenu des informations selon lesquelles Sequenom allait annoncer l’échec d’un programme de recherches. Après cette annonce, les actions du groupe allaient chuter de 76% en un jour.

Le bénéfice des deux hommes avait dépassé les 600.000 dollars.

A part les heures des échanges téléphoniques de M. Cohen avec son informateur et son oncle, l’argumentaire de la SEC repose principalement sur un courrier électronique qui utilise une réplique de « Wall Street ».

Ce courrier mentionne « Blue Horseshoe« . Dans le film, « Blue Horseshoe adore Anacott Steel » est un signal pour dire d’acheter l’action de ce groupe sidérurgique fictif, dont le cours va être gonflé par de fausses rumeurs.

Via : AFP.com

Read Full Post »

https://i0.wp.com/www.fortunespawn.com/wp-content/uploads/2010/12/madoff-kohn.jpg

Le liquidateur du fonds de l’escroc américain Bernard Madoff a lancé vendredi des poursuites contre la banquière autrichienne Sonja Kohn, accusée d’avoir été complice de la plus vaste fraude financière jamais connue, et cherche à recouvrer auprès d’elle 19,6 milliards de dollars.

Mme Kohn, fondatrice de la banque autrichienne Medici, est accusée dans la plainte d’avoir « pendant plus de vingt ans orchestré une vaste machination illégale pour exploiter sa relation privilégiée avec Bernard Madoff et alimenter à hauteur de 9,1 milliards de dollars de fonds appartenant à d’autres sa vaste escroquerie pyramidale ».

Les activités illégales de Mme Kohn ont commencé quand elle rencontré M. Madoff en 1985 à New York, est-il précisé, et « se poursuivent », ajoute la plainte.

« M. Madoff payait Mme Kohn » qui rabattait l’argent de ses clients vers le fonds de M. Madoff qui la payait secrètement en retour, selon la même source.

« La perte totale de la fraude pyramidale est estimée à 19,6 milliards de dollars en dépôts nets d’investisseurs et sans l’aide de Mme Kohn cette escroquerie n’aurait pas pu continuer pendant aussi longtemps », ajoute la plainte.

Le liquidateur demande « à recouvrer 19,6 milliards de dollars » auprès d’elle, de sa famille et de plusieurs banques. La somme réclamée dans cette plainte est la plus forte à ce jour dans le cadre du dossier Madoff.

Via : AFP.com

Read Full Post »

Le Service de police de la Ville de Montréal est à la recherche d’autres victimes potentielles d’un individu arrêté récemment et qui a été accusé de séquestration, voie de fait, menace de mort et agression sexuelle.

Erich Shimon Chemama, 29 ans, a été arrêté le 25 novembre dernier après qu’il s’en soit pris à une employée d’une agence d’escorte qui s’était présentée à son appartement, près de l’intersection d’Alexis-Nihon et de Ward, dans Ville Saint-Laurent, en compagnie d’une autre femme.

Il avait fait entrer la victime, en demandant à l’autre femme de demeurer à l’extérieur. Lorsque l’employée de l’agence était entrée chez lui, l’homme était devenu très violent, tentant notamment d’agresser et d’étrangler la femme. L’autre femme qui attendait à l’extérieur avait alors averti les policiers et avait réussi à aider la victime, avec l’aide de deux hommes. Le suspect avait été arrêté, pour être par la suite accusé.

Or, les policiers de Montréal pensent que cet homme, dont la fiche complète est diffusée sur le site Internet du SPVM, pourrait avoir fait d’autres victimes dans des circonstances semblables. Il s’agit d’un homme de race blanche, aux cheveux courts et portant une barbe de quelques jours. Il mesure 1,80 mètre et pèse 79 kilogrammes. Il pourrait utiliser les noms Simon Meyer et Eli Oury Chemama.

Via : Branchez Vous.com

Read Full Post »

Older Posts »