Feeds:
Articles
Commentaires

Archive for the ‘Espionnage’ Category

https://i0.wp.com/www.latimes.com/media/photo/2010-10/56951015.jpg

Benjamin Netanyahu a demandé à Barack Obama de gracier Jonathan Pollard, qui purge depuis 25 ans une peine de réclusion à perpétuité aux Etats-Unis pour espionnage au profit d’Israël. Le chef du gouvernement israélien a lu mardi devant la Knesset la lettre qu’il a adressée au président américain, dans laquelle il demande «au nom de la nation d’Israël, de gracier Jonathan Pollard, qui travaillait comme agent du gouvernement israélien au moment de son arrestation».

Cet ancien analyste de la marine américaine a été arrêté en 1985 devant l’ambassade d’Israël à Washington. Il a été condamné pour avoir fourni des milliers de documents confidentiels à Israël. Après avoir plaidé coupable, Jonathan Pollard a été condamné à la prison à vie en 1987.

A l’époque, Israël avait présenté les agissements de Pollard comme le résultat d’une opération menée sans l’aval des autorités. Israël a accordé la nationalité israélienne à Pollard en 1996 avant d’admettre deux ans plus tard quil était bien l’un de ses espions.

Via : 20 Minutes.fr

Read Full Post »

https://i2.wp.com/estb.msn.com/i/F2/11106A364131967C974B7C1EFB30.jpg
On connaît maintenant l’identité des trois personnes mises en cause dans l’affaire d’espionnage industriel qui fait l’actualité de ce milieu de semaine.

Il s’agit pour le plus gradé d’entre eux de Michel Balthazar, membre du comité de direction de l’entreprise et directeur de l’Amont, autrement dit du service qui pilote les futurs projets du groupe.

Le second mis en cause n’est autre que son adjoint, Gérard Rochette, qui est également en charge de la partie recherche, et enfin Matthieu Tenenbaum, quant à lui adjoint au directeur du programme « voiture électrique ».

Matthieu Tenenbaum qui expliquait récemment aux Israéliens que : « 2 éléments fondamentaux sont à l’origine du choix d’Israël pour accueillir le projet Renault – Better Place pour le développement de la voiture électrique : l’aspect géographique et l’aspect politique. »

Via : Le Clan des Vénitiens

Read Full Post »

https://i2.wp.com/aslama.com/images/personnages/espionnage.jpg

Le Comité permanent belge de contrôle des services de renseignement et de sécurité soupçonne Israël d’avoir installé les micros d’espionnage découverts en 2003 au siège du Conseil de l’UE à Bruxelles, rapporte le site internet EUobserver.

Selon la source, le rapport du Comité indique que les deux personnes soupçonnées d’avoir installé des dispositifs d’espionnage ont suivi un entraînement au sein de l’entreprise de télécommunication israélienne Comverse, connue pour ses liens avec le Mossad (service de renseignement israélien, ndlr).

Des micros ont été découverts en février-mars 2003 dans la partie du bâtiment Justus Lipsius, siège principal du Conseil de l’Union européenne, utilisée par les diplomates britanniques, français, espagnols et allemands.

« Nous ne disposons pas de preuves concrètes (de l’implication du Mossad, ndlr). Mais il s’agit d’un équipement avancé, installé dans les années 1993-94, rares étaient les pays qui avaient de tels moyens à cette époque. Ca peut être Israël, la Russie, l’Angleterre ou les Etats-Unis », a indiqué Peter de Smet, un membre du Comité permanent, cité par EUobserver.

Via : Ria Novosti.ru

Read Full Post »

https://i2.wp.com/img4.hostingpics.net/pics/891884996614e0ae345e2a26fa6e4d0b76c16db5040f.png

Le document n’a pas été filtré par Wikileaks. C’est le Guardian de Londres qui se l’est procuré directement (28 novembre) : un câble transmis quelques jours avant par le ministère israélien des affaires étrangères à ses ambassades dans dix pays européens. Il contient l’ordre du ministre Avigdor Lieberman de trouver d’ici fin janvier environ 1000 personnes qui agiront en « amis d’Israël ».

Elles devront être « recrutées parmi des journalistes, universitaires, étudiants et militants soit juifs soit chrétiens ».  Elles seront informées par des fonctionnaires israéliens pour intervenir en faveur d’Israël par des articles, lettres et interventions dans des assemblées publiques. Elles devront non seulement recevoir des messages mais en faire une active promotion.

Les principaux centres de cette campagne seront cinq capitales européennes : Londres, Paris, Berlin, Madrid et Rome. Là, « les ambassades israéliennes recevront des fonds pour recruter aussi des professionnels : sociétés spécialisées en relations publiques et lobbyistes ». Elles auront comme tâche de renforcer l’action des « amis d’Israël » en diffusant des messages politiques sur des arguments comme la position israélienne à l’égard des Palestiniens et la violation des droits de l’homme en Iran.

Le ministère des affaires étrangères suggère en outre aux ambassades en Europe d’organiser mensuellement des événements publics de haut niveau en faveur de la politique israélienne et d’inviter des personnages influents à visiter Israël. Lieberman lui-même rencontrera le mois prochain ses ambassadeurs dans les pays européens pour donner une impulsion à cette nouvelle « offensive dans les relations publiques ».

Interviewé par le Guardian à propos de ce document, un fonctionnaire israélien  s’est refusé à commenter la découverte. Il a cependant déclaré : « Evidemment nous cherchons toujours de nouvelles façons d’améliorer nos communications, il n’y a rien d’étrange à cela ». Il a ainsi précisé qu’il « existe une préoccupation particulière sur la façon dont Israël est vu à l’étranger, en particulier dans certains pays d’Europe occidentale ».

Une nouvelle offensive de propagande du gouvernement israélien est donc en train de se préparer, focalisée dans les principales capitales européennes, parmi lesquelles Rome.

Via : Mondialisation.ca

Read Full Post »

https://i1.wp.com/medias.francetv.fr/cpbibl/url_images/2010/12/02/image_66174669.jpg

Une « Proche » collaboratrice de Christine Ockrent, Candice Marchal qui aurait « espionné, depuis son domicile, les ordinateurs des principaux dirigeants de l’AEF » (Audiovisuel Extérieur de la France) a été mise à pied selon LePoint.fr

« Vendredi 26 novembre, la plus proche collaboratrice de Christine Ockrent a été prise la main dans le sac. D’après l’expertise que Le Point s’est procurée (…) Sur la foi d’une expertise informatique, Alain de Pouzilhac a aussitôt prononcé sa mise à pied. (…)

Le disque dur de la « responsable des coordinations » contenait, par exemple, les détails de la masse salariale de l’AEF, la copie scannée du passeport d’Alain de Pouzilhac (!), des notes, classées « confidentiel », de Frank Melloul, le directeur de la stratégie, adressées à Pouzilhac, le contrat de travail de Bruno Tézenas, le directeur des technologies de France 24… Au total, il s’agit de plus de 2,5 millions de fichiers, dont certains remontent au 19 novembre 2008… » écrit Emmanuel Berretta

« Marchal a bénéficié de la complicité du prestataire informatique. Thibault de Robert lui a donné les codes des serveurs de l’AEF. Or, le recrutement de ce prestataire a été recommandé par… Christine Ockrent. Ses états de service ? Il a travaillé longtemps pour le compte de BK Conseil, la société de conseil de Bernard Kouchner. »

Via : Arrêt Sur Images.net

Read Full Post »

 

Partie 2 : http://www.dailymotion.com/video/xevk0i_franck-abed-recoit-jacob-cohen-2-3_news

Partie 3 : http://www.dailymotion.com/video/xevn9s_franck-abed-recoit-jacob-cohen-3-3_news

* Les  Sayanim (singulier: sayan, de l’hébreu informateurs ) sont des juifs de la diaspora qui collaborent activement avec le Mossad, ou autres institutions sionistes dans le seul intérêt d’Israël. Leur nombre en France se situerait, selon Jacob Cohen, autour de 3 000. Ils se recrutent principalement au sein du Bnaï Brit (franc-maçonnerie juive internationale) et autres organisations juives.

Read Full Post »

https://i2.wp.com/www.24heures.ch/files/imagecache/468x312/newsdesk/15092010/d40ed49.jpg

Le groupe internet Google a annoncé hier soir qu’il avait licencié un de ses ingénieurs « parce qu’il avait violé la stricte politique interne de respect de la vie privée« , alors que selon un site internet l’homme avait pu espionner voire harceler de jeunes internautes.

Selon le site d’informations Gawker, David Barksdale, 27 ans, a été renvoyé en juillet parce qu’il avait « à plusieurs reprises profité de son rôle dans un groupe de techniciens d’élite (chez Google) pour accéder à des comptes d’utilisateurs, violant la vie privée d’au moins quatre mineurs ».

Selon Gawker, M. Barksdale faisait partie d’un groupe d’informaticiens de Google, les SRE (Site Reliability Engineers, ingénieurs de fiabilité des sites), qui « ont accès aux données les plus sensibles« , et ont un accès sans limite aux comptes d’utilisateurs.

Cette affaire est révélée alors que le débat sur la protection de la vie privée et de la confidentialité des données privées sur internet ne cesse de se renforcer, de nombreux observateurs mettant en cause les risques posés par des sites omniprésents comme Google et Facebook.

Via : Jean Marc Morandini.com

Read Full Post »

Older Posts »