Feeds:
Articles
Commentaires

Archive for the ‘Mossad’ Category

https://i0.wp.com/www.latimes.com/media/photo/2010-10/56951015.jpg

Benjamin Netanyahu a demandé à Barack Obama de gracier Jonathan Pollard, qui purge depuis 25 ans une peine de réclusion à perpétuité aux Etats-Unis pour espionnage au profit d’Israël. Le chef du gouvernement israélien a lu mardi devant la Knesset la lettre qu’il a adressée au président américain, dans laquelle il demande «au nom de la nation d’Israël, de gracier Jonathan Pollard, qui travaillait comme agent du gouvernement israélien au moment de son arrestation».

Cet ancien analyste de la marine américaine a été arrêté en 1985 devant l’ambassade d’Israël à Washington. Il a été condamné pour avoir fourni des milliers de documents confidentiels à Israël. Après avoir plaidé coupable, Jonathan Pollard a été condamné à la prison à vie en 1987.

A l’époque, Israël avait présenté les agissements de Pollard comme le résultat d’une opération menée sans l’aval des autorités. Israël a accordé la nationalité israélienne à Pollard en 1996 avant d’admettre deux ans plus tard quil était bien l’un de ses espions.

Via : 20 Minutes.fr

Read Full Post »

https://i2.wp.com/aslama.com/images/personnages/espionnage.jpg

Le Comité permanent belge de contrôle des services de renseignement et de sécurité soupçonne Israël d’avoir installé les micros d’espionnage découverts en 2003 au siège du Conseil de l’UE à Bruxelles, rapporte le site internet EUobserver.

Selon la source, le rapport du Comité indique que les deux personnes soupçonnées d’avoir installé des dispositifs d’espionnage ont suivi un entraînement au sein de l’entreprise de télécommunication israélienne Comverse, connue pour ses liens avec le Mossad (service de renseignement israélien, ndlr).

Des micros ont été découverts en février-mars 2003 dans la partie du bâtiment Justus Lipsius, siège principal du Conseil de l’Union européenne, utilisée par les diplomates britanniques, français, espagnols et allemands.

« Nous ne disposons pas de preuves concrètes (de l’implication du Mossad, ndlr). Mais il s’agit d’un équipement avancé, installé dans les années 1993-94, rares étaient les pays qui avaient de tels moyens à cette époque. Ca peut être Israël, la Russie, l’Angleterre ou les Etats-Unis », a indiqué Peter de Smet, un membre du Comité permanent, cité par EUobserver.

Via : Ria Novosti.ru

Read Full Post »

https://i0.wp.com/static2.elespectador.com/files/images/201011/d9f03822e1e72640f79b0ae8928b0e2e.jpg

La Russie a libéré le mercenaire israélien Yair Klein dont la Colombie réclamait l’extradition, et il est en route vers son pays, a annoncé vendredi l’agence Interfax, citant une source au sein des forces de l’ordre. « Klein a été libéré et il est actuellement en route vers Israël« , a indiqué cette source à Interfax. Aucune précision n’a été donnée.

Le mercenaire a été condamné à dix ans et huit mois de prison en Colombie en 2001, pour avoir enseigné des techniques militaires et terroristes à des paramilitaires. En août 2007, il a été arrêté à Moscou en vertu d’un mandat d’arrêt d’Interpol en vue de son extradition vers la Colombie.

Via : Europe 1

Read Full Post »

http://libertesinternets.files.wordpress.com/2007/10/barschel_500.jpg

Vingt-trois ans après le mystérieux décès du dirigeant conservateur allemand Uwe Barschel à Genève, un journal laisse entendre dimanche que les services secrets israéliens seraient responsables de son assassinat. Le « Welt am Sonntag » cite de nouvelles analyses toxicologiques réalisées en Suisse.

Selon le journal, ces analyses confortent les affirmations d’un ancien agent du Mossad, Victor Ostrovsky, qui a détaillé dans un livre publié en 1994 comment M. Barschel aurait été tué. Cet ancien ministre-président chrétien-démocrate du Schlewig-Holstein (nord) avait été retrouvé mort dans un hôtel de Genève le 11 octobre 1987, tout habillé dans une baignoire remplie d’eau.

Les enquêtes officielles n’ont jamais permis de savoir si Uwe Barschel, qui avait ingéré des barbituriques, s’était suicidé ou avait été assassiné. Selon Welt am Sonntag, qui mentionne les recherches du professeur de toxicologie suisse Hans Brandenberger, « le scénario décrit par Ostrovsky correspond de façon étonnante à l’analyse des données« .

« Les expertises chimiques laissent penser à un meurtre (…) et du fait de la complexité du mode d’assassinat on ne peut que penser qu’il a été commis par une équipe de professionnels et non pas par une personne seule », selon M. Brandenberger.

https://i2.wp.com/www.aref.de/kalenderblatt/2007/pics/uwe-barschel.jpgUwe Barschel, âgé à l’époque de 43 ans, avait été contraint d’abandonner quelques semaines avant sa mort son poste de ministre-président après avoir été accusé d’avoir fait espionner son adversaire social-démocrate aux élections dans l’espoir de le salir. Il avait alors menacé de faire des révélations.

L’affaire d’espionnage politique est passée aujourd’hui au second plan, mais la presse a souvent évoqué l’hypothèse d‘un contrat non honoré de vente de sous-marins à l’Afrique du Sud.

L’affaire, dans laquelle Israël aurait joué un rôle d’intermédiaire, aurait permis à des partis politiques allemands de toucher des commissions occultes.

Via : Romandie.com

Read Full Post »

« Spy Talk » Présenté par Victor Ostrovsky, ancien agent du mossad et Line Adams.

Read Full Post »

Jean-Marie Le Pen affirme dans un livre publié jeudi qu’Israël avait été à « l’origine » de l’ampleur de la polémique déclenchée par ses propos en 1987 sur les chambres à gaz, qu’il avait qualifiées de « détail » de l’histoire de la Seconde guerre mondiale.

Dans le « Testament du diable – Les derniers secrets de Jean-Marie Le Pen » (Azzedine Ahmed-Chaouch, Editions du Moment), le patron du FN, 82 ans, défend cette thèse pour expliquer pourquoi, selon lui, la polémique n’avait pas démarré immédiatement après ses déclarations, le 13 septembre 1987.

« J’ai lu dans un livre sur le Mossad qu’ils évoquent un organisme qui, en Israël, est chargé d’orchestrer les campagnes d’opinion dans le monde« , dit-il dans un entretien avec l’auteur du livre, le 15 avril 2010.

« Et moi, je pense que c’est comme ça que ça s’est passé. Lundi (lendemain de ses déclarations), il ne se passe rien, et après ça se déchaîne. Oui, je pense qu’Israël est à l’origine, oui je pense que c’est de là que ça vient. Oui absolument, et surtout l’orchestration mondiale prouve un réseau, et ça me paraissait hors de proportions », ajoute Jean-Marie Le Pen, selon l’ouvrage.

Via : AFP.com

Read Full Post »

C’est le quotidien Haaretz qui nous en parle, avec ce titre en anglais qui laisse rêveur : « Israeli rabbi: Honey-pot sex is kosher for female Mossad agents”

« Un rabbin israélien a décrété que les femmes agents du mossad pouvaient server d’appâts sexuels si nécessaire, c’est Kacher.

« Le Rabbin Ari Scvat vient en effet d’émettre une règle autorisant les relations sexuelles illicites lorsque la sécurité nationale est en jeu ». Cela s’adresse directement aux femmes agent du Mossad qui pourrait être amenées à user des leurs armes les plus secrètes dans leur mission contre le terrorisme notamment.

En fait ces relations sexuelles pour les besoins de la cause trouvent leur justification dans la bible (juive,ndlr) elle-même, précise le Rabbin… La Reine Esther a ainsi sauvé le peuple juif en couchant avec le roi des perses.

Via : France 24.com

Read Full Post »

Older Posts »