Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘agence juive’

https://i1.wp.com/img.webme.com/pic/g/geographie-ville-en-guerre/08_juifs.jpg

États-Unis États-Unis 5 275 000 (2008)[2]
France France 488 000 (2008)[2]
Canada Canada 375 000 (2008)[2]
Royaume-Uni Royaume-Uni 294 000 (2008)[2]
Russie Russie 215 000 (2008)[2]
Argentine Argentine 183 000 (2008)[2]
Allemagne Allemagne 120 000 (2008)[2]
Australie Australie 107 000 (2008)[2]
Brésil Brésil 96 000 (2008)[2]
Ukraine Ukraine 76 000 (2008)[2

2)Agence juive, 2008. Consulté le 3 mars 2009

Via : Wikipedia

Read Full Post »

https://i0.wp.com/www.courrierinternational.com/files/imagecache/article/illustrations/article/2010/06/1024/1024-diaspora-juive-A.gif

L’enquête réalisée en 1962-63 par la Commission des Affaires étrangères du Sénat des Etats-Unis sur le lobby pro-israélien dans les médias vient d’être déclassifiée à la demande de l’Institute for Research Middle Eastern Policy. Cette enquête faisait suite aux interventions de l’Attorney général des Etats-Unis, Robert F. Kennedy, pour contraindre les lobbyistes israéliens à se dévoiler.

Elle établit que le gouvernement israélien, via l’Agence juive, finançait l’American Zionist Council afin de corrompre des journalistes et de « planter » des articles de propagande dans les grands médias US (Reader’s Digest, Saturday Evening Post, Life, The Atlantic…).

A l’époque, les campagne visaient principalement à dénier l’existence du programme nucléaire militaire israélien et à faire accroire que les réfugiés palestiniens renonceraient à leur droit inaliénable au retour pour se fondre à terme parmi les autres populations arabes. Au cours de l’enquête, le gouvernement israélien réforma son système de propagande aux Etats-Unis.

Il mit en sommeil l’AZC, qui avait violé plusieurs lois fédérales, et lui substitua l’AIPAC (American Israel Public Affairs Committee), qui continua ses activités sous un montage juridique plus approprié.

Activities of Nondiplomatic Representatives of Foreign Principals in the United States. Hearings before the Committee on Foreign Relations, United States Senate (1963)

Read Full Post »