Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘allemagne’

Fabienne Lévy, accusée de braquages de cinq agences bancaires en France et en Allemagne, arrive aux assises au TGI de Metz, le 7 décembre 2010.

Une ancienne commerçante, Fabienne Levy, a été condamnée à 10 ans de réclusion criminelle mercredi soir par la cour d’assises de Moselle, pour avoir braqué quatre banques allemandes et françaises, afin de se « venger du système », avait-elle expliqué.

Son fils, Jérémie, 21 ans, poursuivi pour complicité, a écopé d’une peine de 5 ans d’emprisonnement dont deux avec sursis.

A l’énoncé du verdict, l’accusée s’en est vivement pris aux magistrats et aux forces de l’ordre présentes dans la salle d’audience, en hurlant au « scandale ».

Dès l’ouverture du procès lundi, Mme Levy, 51 ans, avait expliqué son geste par sa volonté de se « venger des banques, du système ». Les braquages, dont l’un avait raté, lui avaient rapporté près de 175.000 euros.

« Je ne regrette rien, je voulais me venger des banques, d’un système », a-t-elle répété devant les jurés.

Décrite comme intelligente, titulaire d’une licence de droit, l’ancienne commerçante a été décrite comme « fusionnelle » avec son fils, dont elle avait eu la garde après un divorce.

Via : AFP.com

Read Full Post »

https://i0.wp.com/p4.focus.de/img/gen/3/f/HB3fD2my_Pxgen_r_1100xA.jpg

Holger Apfel, un parlementaire allemand, a appelé à arrêter « l’industrie de la shoah« , et « à stopper la coopération avec l’Etat des escrocs juifs« .

Holger Apfel,  membre du parlement de la ville de Dresde, capitale de la Saxe (Allemagne), a appelé à arrêter la coopération avec ce qu’il a appelé « l’Etat des escrocs juifs« , ainsi qu’avec « l’industrie prospère de la Shoah« .

Holger Apfel a provoqué une grande tempête au sein du parlement de la Saxe, lorsqu’il a mis à l’ordre du jour un sujet explosif, sous le titre « non à la coopération avec les Etats escrocs, et l’arrêt de la coopération entre la Saxe et Israël« .

Il a encore déclaré que « depuis la création de cet Etat en 1948, et l’expulsion de millions de Palestiniens, l’effusion de sang continue dans l’histoire d’Israël ».

Il a appelé à  imposer des sanctions économiques à l’Etat hébreu, et à rompre les relations entre Berlin et Tel-Aviv. Ce  n’est pas la première fois que le député Holger Apfel appelle la Saxe, et l’Allemagne dans son ensemble, à rompre leurs relations avec Israël.

Via : Global Net.tn

Holger ApfelArabs48.com – Holger Apfel, un parlementaire allemand, a appelé à arrêter « l’industrie de la shoah », et « à stopper la coopération avec l’Etat des escrocs juifs ». 

Holger Apfel,  membre du parlement de la ville de Dresde, capitale de la Saxe (Allemagne), a appelé à arrêter la coopération avec ce qu’il a appelé « l’Etat des escrocs juifs », ainsi qu’avec « l’industrie prospère de la Shoah ».

Le journal israélien « Yediot Ahronot » qui a relayé cette information, souligne que « ces propos n’ont pas été tenus à Téhéran, mais en Allemagne » par ce qu’il a qualifié « de chef de l’extrême-droite, et de néo-nazi ».

Holger Apfel a provoqué une grande tempête au sein du parlement de la Saxe, lorsqu’il a mis à l’ordre du jour un sujet explosif, sous le titre « non à la coopération avec les Etats escrocs, et l’arrêt de la coopération entre la Saxe et Israël ».

Les représentants de la majorité parlementaire ont essayé de changer le sujet de peur d’attenter à l’image de la Saxe, mais Holger Apfel a obstinément campé sur sa position. Lorsqu’on lui a demandé de conclure son intervention, il a continué à parler de l’Etat juif terroriste, et a refusé de descendre de la tribune. A la fin, il a été évacué du Parlement, et une décision a été prise de lui interdire les débats parlementaires jusqu’au mois de décembre.

Evoquant l’assaut sanglant contre la flottille de Gaza, il a affirmé que « l’attaque contre la flottille qui a fait au moins 10 morts, constitue une nouvelle forme de terrorisme international, pratiqué par Israël ».

Il a encore déclaré que « depuis la création de cet Etat en 1948, et l’expulsion de millions de Palestiniens, l’effusion de sang continue dans l’histoire d’Israël ».

Il a appelé à  imposer des sanctions économiques à l’Etat hébreu, et à rompre les relations entre Berlin et Tel-Aviv. Ce  n’est pas la première fois que le député Holger Apfel appelle la Saxe, et l’Allemagne dans son ensemble, à rompre leurs relations avec Israël.

Read Full Post »

https://i2.wp.com/por-img.cimcontent.net/api/assets/bin-201011/fce07b025d900b6b54bacbaa7d5b53bc.jpg

Les sondés devaient répondre à la question suivante : « Aujourd’hui, 65 ans après la Seconde Guerre mondiale, est-il temps de pardonner le peuple allemand et l’Allemagne pour les crimes commis durant la Shoah ? »

Vingt-trois pour cent des personnes interrogées disent avoir pardonné l’Allemagne, contre 70 % qui refusent. Sept pour cent s’estiment indécis. Le Centre d’Etudes académiques a remarqué que, étonnamment, plus l’âge des sondés était élevé, plus ces derniers étaient disposés à pardonner.

Aaron Bock, porte-parole de la communauté juive allemande, s’est dit particulièrement surpris par les résultats du sondage. « Le nombre de personnes prêtes à pardonner est assez étonnant« , a-t-il déclaré.

Via : France Licratisee.hautetfort.com

Read Full Post »

http://libertesinternets.files.wordpress.com/2007/10/barschel_500.jpg

Vingt-trois ans après le mystérieux décès du dirigeant conservateur allemand Uwe Barschel à Genève, un journal laisse entendre dimanche que les services secrets israéliens seraient responsables de son assassinat. Le « Welt am Sonntag » cite de nouvelles analyses toxicologiques réalisées en Suisse.

Selon le journal, ces analyses confortent les affirmations d’un ancien agent du Mossad, Victor Ostrovsky, qui a détaillé dans un livre publié en 1994 comment M. Barschel aurait été tué. Cet ancien ministre-président chrétien-démocrate du Schlewig-Holstein (nord) avait été retrouvé mort dans un hôtel de Genève le 11 octobre 1987, tout habillé dans une baignoire remplie d’eau.

Les enquêtes officielles n’ont jamais permis de savoir si Uwe Barschel, qui avait ingéré des barbituriques, s’était suicidé ou avait été assassiné. Selon Welt am Sonntag, qui mentionne les recherches du professeur de toxicologie suisse Hans Brandenberger, « le scénario décrit par Ostrovsky correspond de façon étonnante à l’analyse des données« .

« Les expertises chimiques laissent penser à un meurtre (…) et du fait de la complexité du mode d’assassinat on ne peut que penser qu’il a été commis par une équipe de professionnels et non pas par une personne seule », selon M. Brandenberger.

https://i2.wp.com/www.aref.de/kalenderblatt/2007/pics/uwe-barschel.jpgUwe Barschel, âgé à l’époque de 43 ans, avait été contraint d’abandonner quelques semaines avant sa mort son poste de ministre-président après avoir été accusé d’avoir fait espionner son adversaire social-démocrate aux élections dans l’espoir de le salir. Il avait alors menacé de faire des révélations.

L’affaire d’espionnage politique est passée aujourd’hui au second plan, mais la presse a souvent évoqué l’hypothèse d‘un contrat non honoré de vente de sous-marins à l’Afrique du Sud.

L’affaire, dans laquelle Israël aurait joué un rôle d’intermédiaire, aurait permis à des partis politiques allemands de toucher des commissions occultes.

Via : Romandie.com

Read Full Post »

https://i0.wp.com/www.conseils-avocats.com/cabinets-avocats/Image/escroquerie-1.jpg

Quelque 5500 personnes ont reçu frauduleusement aux Etats-Unis 42,5 millions de dollars payés par l’Allemagne en se faisant passer pour des victimes de la Shoah dans le cadre d’une vaste escroquerie, a annoncé mardi un procureur fédéral de New York.

Dix-sept personnes, en majorité d’origine russe, ont été inculpées dans cette affaire. Six d’entre elles font partie de l’organisation « Claims Conference« , basée à New York et qui vient en aide aux personnes qui ont été victimes du nazisme pendant la Seconde Guerre mondiale, dont elles détournaient les fonds, selon un communiqué du bureau du procureur, Preet Bharara.

L’escroquerie exploitait les différents cas d’indemnisation, financés par l’Allemagne, prévus par la Claims Conference.

Quelque 4.957 personnes ont ainsi frauduleusement reçu un versement de 3.600 dollars entre 2000 et 2009, pour un montant total de 18 millions de dollars, en prétendant avoir été contraintes de quitter leur ville d’origine à cause des nazis.

Quelque 658 personnes ont également reçu des versements mensuels de 411 dollars, pour un total de 24,5 millions de dollars, après avoir affirmé avoir vécu dans des ghettos pendant 18 mois ou plus, ou dans des camps de travail ou de concentration pendant six mois ou plus.

Le procureur de New York a indiqué que les personnes inculpées, qui résident toutes à New York, étaient passibles de peine allant jusqu’à 60 ans de prison et 750.000 dollars d’amende.

Via : Liberation.fr


Read Full Post »

Un milliardaire sans domicile fixe. C’est ainsi que le Wall Street Journal a surnommé l’Américano-Allemand Nicolas Berggruen. En Europe, personne ou presque n’a entendu parler de cet homme de 49 ans au physique de play-boy qui vaut 2,2 milliards de dollars selon le dernier classement du magazine Forbes. Une fortune gagnée en deux décennies dans les tranchées de la finance mondiale.

Depuis juin, Madrid est devenu un point de chute régulier de ce voyageur impénitent. D’ici fin novembre, moyennant une mise de fonds d’un milliard de dollars, il prendra entre 51% et 60% du capital du tout-puissant groupe de médias espagnol, propriétaire d’El Pais, étranglé par une dette de 4,6 milliards d’euros. Nouveau Citizen Kane des médias en Espagne, il est aussi à la manœuvre à Berlin où il a reçu le feu vert d’un tribunal pour racheter Karstadt, équivalent des Galeries Lafayette.

Avec Prisa et Karstadt, bien qu’il s’en défende, Nicolas Berggruen change de dimension. « Il est dans une quête d’actifs qui ne sont pas des danseuses mais presque des trophées« , analyse un proche. Alain Minc qui le croise régulièrement depuis six mois sur le dossier espagnol. La reprise de Karstadt est encore plus symbolique. « C’est une forme de reconquête de l’Allemagne par un juif allemand qui veut faire table rase du passé« , poursuit Alain Minc.

Mécène et excentrique. Nicolas Berggruen vit entre son jet privé, un Gulfstream de quinze places, les hôtels cinq étoiles et les yachts lorsqu’il ne chasse pas le fauve en Afrique.

Via : Le Journal du Dimanche.fr

Read Full Post »

https://i0.wp.com/2.bp.blogspot.com/_6XUWK_b3tkI/TMthaOdr9yI/AAAAAAAABAc/pffO2A8av9s/s1600/Ursula+Haverbeck-Wetzel1.jpg

Allemagne – Ursula Haverbeck-Wetzel, 81 ans, a été condamnée à la prison avec sursis pour une période six mois, apres avoir été trouvée coupable de déni de l’Holocauste.

Ursula Haverbeck-Wetzel, l’ex-présidente d’une organisation de l’extrême-droite – Collegium Humanum, qui avait été déclarée illégale – a avoué avoir distribué dans des écoles des tracts comprenant du matériel niant l’Holocauste.

George Wiesholler, 91 ans, a lui aussi été trouvé coupable par la Cour d’assistance au déni de l’Holocauste, pour avoir permis la distribution du matériel avec son nom en tant qu’éditeur.

Le déni de l’Holocauste, ou la mise en question de l’existence de l’événement historique du meurtre de 6 millions de juifs par le régime nazi sous Hitler est considéré en Allemagne comme un délit criminel.

Ursula Haverbeck-Wetzel a également été condamnée à une amende de 1000 € (1,390 dollars) et son complice à une amende de 600 €.

Via : Antisemitism.org

Read Full Post »

Older Posts »