Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘Bernard Madoff’

https://i0.wp.com/www.fortunespawn.com/wp-content/uploads/2010/12/madoff-kohn.jpg

Le liquidateur du fonds de l’escroc américain Bernard Madoff a lancé vendredi des poursuites contre la banquière autrichienne Sonja Kohn, accusée d’avoir été complice de la plus vaste fraude financière jamais connue, et cherche à recouvrer auprès d’elle 19,6 milliards de dollars.

Mme Kohn, fondatrice de la banque autrichienne Medici, est accusée dans la plainte d’avoir « pendant plus de vingt ans orchestré une vaste machination illégale pour exploiter sa relation privilégiée avec Bernard Madoff et alimenter à hauteur de 9,1 milliards de dollars de fonds appartenant à d’autres sa vaste escroquerie pyramidale ».

Les activités illégales de Mme Kohn ont commencé quand elle rencontré M. Madoff en 1985 à New York, est-il précisé, et « se poursuivent », ajoute la plainte.

« M. Madoff payait Mme Kohn » qui rabattait l’argent de ses clients vers le fonds de M. Madoff qui la payait secrètement en retour, selon la même source.

« La perte totale de la fraude pyramidale est estimée à 19,6 milliards de dollars en dépôts nets d’investisseurs et sans l’aide de Mme Kohn cette escroquerie n’aurait pas pu continuer pendant aussi longtemps », ajoute la plainte.

Le liquidateur demande « à recouvrer 19,6 milliards de dollars » auprès d’elle, de sa famille et de plusieurs banques. La somme réclamée dans cette plainte est la plus forte à ce jour dans le cadre du dossier Madoff.

Via : AFP.com

Read Full Post »

Face aux attaques aux relents antisémites ,la LDJ amène son soutien à Monsieur Nicolas Sarkozy bien que nous ne partageons pas ses analyses quant aux implantations en Judée Samarie.

Extraits de l’article de l’ Express :

« Le président estime que la couverture du Nouvel Observateur, le 2 septembre, sur « Les riches, le pouvoir et la droite« , avec sa photo sur un billet de 500 euros, relevait d’ »un antisémitisme, conscient ou non » : « Gringoire aussi m’aurait mis ainsi. »…….

« Pour le chef de l’Etat (dont le grand-père maternel était juif), les allusions à son physique témoignent d’une forme d’antisémitisme – il se réfère volontiers aux précédents de Léon Blum et de Georges Mandel – de même que la comparaison, effectuée en mai par Martine Aubry, avec l’escroc Bernard Madoff, cet homme d’affaires arrêté par le FBI.

Franck Louvrier détaille : « Il ne faut pas se voiler la face. Quand on dit de Nicolas Sarkozy qu’il est proche des riches, proaméricain, et qu’on le compare à Madoff, cela réveille chez certains des relents d’antisémitisme. » « Je redoutais d’être autant attaqué, mais, là, le niveau de haine me met mal à l’aise », a remarqué le président devant quelques visiteurs. »

Via :  La Ligue de Défense Juive.net

Read Full Post »

https://i2.wp.com/estb.msn.com/i/89/5514B39581898A221C2876316FAF5D.jpg

Le juge français Renaud Van Ruymbeke relance l’enquête sur l’escroquerie d’une ampleur historique du financier américain Bernard Madoff en auditionnant le gestionnaire de fortune de Liliane Bettencourt.

Saisi de procédures concernant notamment les banques BNP et UBS, ce juge d’instruction a demandé l’aide des Etats-Unis et pourrait s’y rendre prochainement afin de déterminer si Bernard Madoff a bénéficié de complaisances, voire de complicités dans la collecte d’épargne et les circuits de la fraude, a-t-on appris jeudi de source judiciaire.

L’escroquerie, qui a duré vingt ans et dont le préjudice mondial est évalué à 65 milliards de dollars, dont 500 millions d’euros en France au moins, garde ses mystères puisqu’aucun procès ne s’est tenu aux Etats-Unis. Remontant aux sources des affaires de Bernard Madoff en France, Renaud Van Ruymbeke a auditionné comme témoin jeudi le gestionnaire de fortune de l’héritière de L’Oréal, Patrice de Maistre, a-t-on appris de source judiciaire.

L’enquête française a montré que la structure créée dans les années 1990 pour attirer des épargnants chez Bernard Madoff était Oreades, un fonds détenu par L’Oréal, déposé à la BNP et dirigé dans les années 2000 par Patrice de Maistre. Le juge souhaite notamment obtenir des investigations sur le rôle de la banque américaine JP Morgan Chase, qui détenait tous les avoirs de Bernard Madoff, a dit à Reuters un avocat de plaignants qui a accès à la procédure.

Après avoir conduit un audit chez Madoff, JP Morgan Chase a retiré en septembre 2008 les fonds qu’elle avait elle-même investis chez l’escroc, 250 millions de dollars, trois mois avant son arrestation en décembre 2008.

Via : L’express.fr

Read Full Post »

https://i2.wp.com/www.badidea.co.uk/wp-content/uploads/2009/06/stanley-chais.jpg

Un gestionnaire de fortune de célébrités d’Hollywood, accusé d’avoir faire perdre près d’un milliard de dollars à ses clients dans l’escroquerie montée par Bernard Madoff, est mort dimanche à New York.

Stanley Chais, qui vivait dans le quartier huppé de Berverly Hills à Los Angeles, est mort à 84 ans de causes naturelles, a dit le service de médecine légale de la ville de New York.

Chais, qui gérait les investissements de personnalités d’Hollywood dont Steven Spielberg, avait la charge de trois fonds dont les pertes sont évaluées à 917 millions de dollars.

La SEC, organisme de tutelle de Wall Street, avait estimé lors d’un procès civil en juin 2009 qu’il avait incité ses clients à investir dans l’entreprise de Madoff dont il était l’ami depuis la fin des années 60.

La SEC affirmait que Stanley Chais avait empoché 270 millions de dollars de commission pour la gestion de ces fonds et l’accusait, lui et sa famille, d’avoir réalisé un bénéfice de 546 millions dans l’entreprise de Madoff.

Bernard Madoff, 72 ans, purge actuellement dans une prison fédérale de Caroline du Nord une peine de 150 ans.

Via : Reuters.com

Read Full Post »

Patrice de Maistre bientôt entendu dans l'affaire Madoff

Le gestionnaire de la fortune de la milliardaire Liliane Bettencourt, Patrice de Maistre, doit être entendu fin septembre comme témoin dans le cadre de l’enquête française sur la fraude imputée à l’Américain Bernard Madoff, a-t-on appris vendredi de source proche du dossier.

Le juge d’instruction du pôle financier de Paris, Renaud van Ruymbeke, chargé de l’enquête française sur l’affaire Madoff, devrait entendre M.de Maistre, un des principaux protagonistes de l’affaire Bettencourt, sur ses liens présumés avec Bernard Madoff, selon cette source, confirmant une information du Parisien.
« Cette audition n’est pas illogique« , a-t-on commenté de même source.

Le juge van Ruymbeke, chargé des quatre enquêtes judiciaires ouvertes en France sur la fraude Madoff, enquête notamment sur des placements réalisés par le fonds luxembourgeois Luxalpha auprès du financier américain.

Via : Le Parisien.fr

Read Full Post »

https://i0.wp.com/www.jewishjournal.com/images/articles/350com_namvar_0409.jpg

La communauté juive iranienne de Los Angeles recèle en son sein un escroc de haut vol. Elizabeth Segal étudie la façon dont 500 000 000 $ ont disparu sans laisser de trace.

Plus de 500 millions de dollars ont disparu, selon un rapport du ministère de la justice, un homme est au centre de cette affaire, Ezri Namvar banquier et agent immobilier, il n’a toujours pas été inculpé et encore porteur de sa licence immobilière, malgré les allégations selon lesquelles il a escroqué des centaines de familles de toutes leurs économies dans un montage complexe à la Ponzi.

Décrit par ses détracteurs comme  « le Bernie Madoff de la West Coast » Ezri Namvar vit toujours dans son hôtel de luxe à Brentwood, et se déplace librement dans et hors du pays.

Via : Business Inseder.com

Read Full Post »

https://i2.wp.com/i.telegraph.co.uk/telegraph/multimedia/archive/01208/madoff-460_1208262c.jpg

Les clients de plusieurs banques suisses ont reçu ces dernières semaines des lettres de leurs établissements expliquant qu’une partie de leurs fonds avait été bloquée sur leur compte en raison de l’affaire Madoff.

Le sommet de l’iceberg commence à apparaître, mais sa partie immergée promet d’être immense. Les clients de plusieurs banques suisses ont reçu ces dernières semaines des lettres de leurs établissements leur expliquant qu’une partie de leurs fonds avait été bloquée sur leur compte en raison de l’affaire Madoff. Retour en arrière.

De nombreux investisseurs ont placé leur argent auprès de Fairfield Sentry, un énorme fonds de plus de 7 milliards de dollars dont les capitaux avaient été principalement récoltés en Europe. Confié à Bernard Madoff, ce fonds a fait faillite après la découverte de l’énorme escroquerie mise en place par l’investisseur new-yorkais. La justice cherche aujourd’hui à découvrir les personnes qui ont perçu des profits indus versés par le courtier américain.

Depuis avril, Fairfield assigne à son tour en justice des centaines d’établissements, dont une cinquantaine en Suisse. Comme la plupart de ces investisseurs sont protégés par le secret bancaire, Fairfield se retourne contre leurs banques. Mais ces dernières semblent aujourd’hui vouloir se défausser sur leurs propres clients.

Voir aussi : Bernard madoff le prisonnier bienheureux

Via : Les Echos .fr

Read Full Post »

Older Posts »