Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘canada’

Devant une commission de l’Assemblée nationale, cette semaine, le droit au port du niqab, une des versions du voile islamique intégral, a été défendu par le Conseil orthodoxe juif pour les relations communautaires du Québec (COJRCQ) ! On ignorait que ces deux communautés, la juive orthodoxe et la musulmane rigoriste, étaient aussi proches l’une de l’autre…

La commission parlementaire étudie le projet de loi 94, qui contient entre autres des dispositions sur l’obligation d’avoir le visage découvert lors de la prestation de services gouvernementaux.

La COJRCQ s’inquiète aussi de la possibilité qu’une telle loi puisse obliger les hommes juifs à subir un examen de conduite administré par une -ô horreur!- femme, ce dont ils peuvent pour l’instant être exemptés.

Via : Cyber Presse.ca

Read Full Post »

Des avocats du gouvernement du Québec doivent se présenter devant un juge, cette semaine, pour tenter d’obtenir la fermeture d’une école juive considérée comme «illégale», qui refuse de se conformer au programme scolaire québécois. Une institution de la Rive-Nord est aussi dans leur mire.

La requête en injonction, qui doit être débattue à compter d’aujourd’hui au palais de justice de Montréal, vise à obliger l’école Yeshiva Toras Moshe à «cesser d’exploiter des services éducatifs au primaire et au secondaire», indique Simon Fortin, du ministère de l’Éducation.

Boisbriand

Il y a deux ans, Québec avait refusé d’émettre un permis à cet établissement de la communauté hassidique satmar parce qu’il ne respectait pas la Loi sur l’instruction publique.

Des inspecteurs avaient constaté qu’il y manquait d’enseignants qualifiés, que le matériel pédagogique était insuffisant et que trop peu de temps était accordé aux matières obligatoires.

La majeure partie du temps de classe des quelque 200 garçons fréquentant cette école était alors consacrée à l’enseignement de la religion juive, au détriment d’autres matières comme les sciences ou l’histoire. Un autre établissement juif est dans la mire des avocats du gouvernement du Québec.

L’école de la communauté Tosh de Boisbriand, dont le Journal avait révélé l’existence en janvier dernier, refuse toujours de se conformer au programme scolaire québécois. «Ce dossier a été transmis au procureur général», précise Simon Fortin.

Via : Canoë.ca

Read Full Post »

Le groupe de défense des intérêts juifs au pays, le B’nai Brith, est outré par une caricature du quotidien Le Droit, en raison d’une étoile de David dessinée sur l’horloge de la Tour de la Paix.

L’organisme réclame des excuses. Mais selon le caricaturiste Guy Badeaux, il s’agit d’un simple malentendu.

Le dessin de Bado décrit la rentrée parlementaire à Ottawa avec un panneau de signalisation routière indiquant un chemin sinueux, avec en arrière-plan, la Tour de la Paix où l’on peut voir une étoile de David à la place de l’horloge, ce qui sous-entendrait, aux yeux de B’Nai Brith, un contrôle des Juifs sur le gouvernement canadien.

Le caricaturiste Guy Badeaux allègue qu’il caricature la Tour de la Paix de cette façon depuis des années, en simplifiant tout simplement le dessin derrière les aiguilles de l’horloge. Le Droit n’a pas l’intention de retirer le dessin du site de Cyberpresse, disant qu’il s’agit là « d’une tempête dans un verre d’eau. »

Via : Radio Canada.ca

Read Full Post »

Maor Attar (à gauche) devrait être accusé de meurtre prémédité de sa soeur Shirel (au centre).

Après avoir attenté à ses jours, c’est de son lit d’hôpital que Maor Attar a comparu, hier, accusé d’avoir poignardé à mort sa jeune soeur de 14 ans, lundi soir, au domicile familial de Côte-Saint-Luc

Le jeune homme de 18 ans a été accusé de meurtre au premier degré de sa soeur Shirel, comparaissant par voie de vidéo comparution, depuis son lit de l’hôpital général juif de Montréal. L’accusé se serait livré à un véritable carnage dans la maison jumelée de la rue Randall.

«On parle assurément d’une mort violente», a indiqué l’agente Anie Lemieux, de la police de Montréal. Il aurait fui la scène du meurtre pour être arrêté vers 23h, lundi, à l’angle du chemin Merton et de l’avenue Alpine, tout près des lieux du crime. Maor Arrar avait tenté de s’enlever la vie, mais sans succès. Il a été conduit à l’hôpital.

C’est la mère de famille qui a découvert sa fille sans vie, vers 18h40. Sa fille aînée est par la suite arrivée sur les lieux. Les paramédicaux n’ont rien pu pour lui sauver la vie.

Relation difficile

Selon un proche de la famille, l’accusé était en voyage à l’extérieur jusqu’à tout récemment. Il ignorait même qu’il était de retour. Les voisins ont aussi dit ne pas avoir vu de jeune homme dans cette maison depuis long-temps.

Il était connu dans le voisinage qu’il avait une relation difficile avec sa soeur. Alors qu’elle était reconnue comme une adolescente «innocente» et rangée, on percevait son frère comme plutôt différent. Des problèmes de comportement et psychologiques pourraient expliquer le drame, a indiqué un proche qui a préféré garder l’anonymat.

Séparée, la mère de l’accusé y demeurait avec ses deux filles. Shirel Attar était la benjamine des deux. Joint chez lui hier, le père de l’accusé et de la victime a préféré ne pas faire de commentaire, se disant trop secoué par la tragédie.

Onde de choc

Le drame a causé une onde de choc dans le quartier pourtant tranquille habité depuis plusieurs années par la famille Attar. «Il a probablement disjoncté parce que ce n’était pas du tout un gars violent. Nous n’aurions jamais cru qu’il puisse faire ça», a dit une jeune femme qui connaissait l’accusé.

«Je suis sans mot, a ajouté un jeune homme l’ayant côtoyé depuis le jeune âge. Je ne comprends pas ce qui est arrivé. Nous avons organisé une fête en son honneur récemment et tout allait bien dans sa vie». «Ça me brise le coeur, dit Vicky, une voisine d’en face. C’est une véritable tragédie.»

Ironiquement, elle et sa famille écoutaient un épisode de la populaire émission CSI lorsque de nombreuses voitures de police ont envahi la rue. La communauté juive de Côte-Saint-Luc, de laquelle est issue la famille, est aussi sous le choc.

Dans un commerce voisin, des membres de la communauté, secoués, souhaitaient que le corps de la défunte soit remis rapidement à la famille, pour procéder aux rites funéraires dans les plus brefs délais, tel que le veut la tradition juive. Au grand rabbinat du Québec, l’affaire était si délicate qu’un rabbin en autorité a refusé de discuter du drame.

L’autopsie doit avoir lieu aujourd’hui et le corps pourrait être remis à la famille par la suite. Le coroner Jacques Ramsay, chargé du dossier, n’a reçu aucune demande pour que les actions soient accélérées. Maor Attar reviendra devant le tribunal le 8 septembre.

Via : Canoé.ca

Read Full Post »

https://i0.wp.com/a123.g.akamai.net/f/123/12465/1d/media.canada.com/5b6e4c44-1c52-4892-9c05-6cb84120e9ce/stursberg_richard081808.jpg

Radio-Canada a annoncé que Richard Stursberg quittait ses fonctions de vice-président principal des services anglais, décision entrée en vigueur vendredi dernier.

« Lorsqu’il a été nommé vice-président principal de CBC Television il y a six ans, Richard a été l’artisan d’une révolution qui a ébranlé les fondements de l’organisation et, en définitive, l’ensemble des services anglais, souligne le président-directeur général de Radio-Canada/CBC, Hubert T. Lacroix. Il a remis en question chaque principe, s’est attaqué au conformisme et a déraciné des pans entiers de la culture interne. Six ans après, l’institution se porte beaucoup mieux. Je voudrais saluer le succès de Richard dans la remise sur pied de CBC Television et le remercier de sa contribution. »

Sans évoquer clairement les raisons du départ de Richard Stursberg, Hubert T. Lacroix mentionne: « Nous sommes en train de mettre au point un nouveau plan stratégique qui guidera Radio-Canada/CBC au cours des cinq prochaines années. C’est l’occasion d’introduire un nouveau leadership aux services anglais afin de s’assurer que la haute direction fait front commun pour l’avenir du radiodiffuseur public. »

Kirstine Stewart, directrice générale de CBC Television, occupera la vice-présidence principale des services anglais par intérim. À la suite du départ de Richard Stursberg, un processus de recrutement, tant à l’interne qu’à l’externe, a été lancé.

Via : Info Presse.com

Read Full Post »