Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘corbeil essonnes’

La Une du journal Libération

Dans son édition du lundi 18 octobre, Libération affirme avoir rencontré « dans le fief de Dassault, un jeune des Tarterêts » qui dit « avoir reçu 100 000 euros pour apporter des votes à la liste du milliardaire« . L’élection municipale partielle de Corbeil-Essonnes (Essonne), qui fait suite à l’annulation par le Conseil d’Etat du scrutin d’octobre 2009, aura lieu les dimanches 5 et 12 décembre.

Le quotidien cite un certain « Mamadou, 30 ans », qui révèle « avoir encaissé 100 000 euros après avoir convaincu des proches de voter Dassault et/ou Bechter ». Le témoin fournit des éléments bancaires : il a ouvert un compte chez AXA Banque sur lequel ont été virés 15 000 euros par « Gérard Limat (…), qui a travaillé à la Générale immobilière Dassault, à la société financière Terramaris, chez Falcon Jet Teterboro ». « Mamadou » commence à utiliser le compte, retirant 500 euros par jour.

Sa banque, suspectant un blanchiment, ferme le compte et retourne les 10 000 euros restant à l’envoyeur. S’ensuit une série d’échanges par SMS au terme desquels « Mamadou » exige son solde en liquide et reçoit « 100 000 euros.«  Le témoin affirme que « plus de trente personnes ont touché aux Tarterêts, certains plusieurs fois », ajoutant que « moi et mon équipe, on a fait 50 voix ».

Via : Le Monde.fr

Read Full Post »

https://i1.wp.com/les-amis-de-serge-dassault.blogcitoyen.net/wp-content/blogs.dir/430/files/previews-med/photo%20SD%20JPB%20%C3%A9nd.jpg

Après avoir annulé la réélection du sénateur UMP Serge Dassault (propriétaire du figaro, ndlr), le Conseil d’Etat a confirmé mercredi l’annulation de l’élection de son successeur Jean-Pierre Bechter (bras droit de serge dassault, ndlr). Les magistrats sont allés dans le sens du tribunal administratif de Versailles qui avait décidé l’annulation du scrutin le 26 mars dernier. Les Corbeil-Essonnois devront donc se rendre une nouvelle fois aux urnes, la troisième fois depuis mars 2008.

A cette date en effet, l’industriel avait été réélu. Mais des dons d’argent en liquide ont jeté la suspicion (il est soupçonné d’avoir acheté des votes, ndlr). La justice a donc annulé le scrutin et déclaré inéligibles Serge Dassault et Bruno Piriou, les deux têtes de listes, pour un an. Le second vote a donc été emmené par Jean-Pierre Bechter en septembre-octobre 2009. Ce dernier est arrivé en tête, avec 27 voix d’avance sur 10.000 bulletins déposés.

Cette fois-ci, pas de billets, mais un nom. L’opposition a en effet déposé un recours, arguant que seuls les noms des candidats devaient figurer sur les bulletins de vote. Or, Jean-Pierre Bechter était présenté comme « secrétaire général de la fondation Serge Dassault« . « Le Conseil d’État a estimé qu’une telle mention était bien de nature à semer le doute dans l’esprit de certains électeurs, compte tenu de la place occupée par Serge Dassault dans le paysage politique local, et plus particulièrement dans ce scrutin municipal« , explique l’institution dans un communiqué de presse. Un nouveau vote devra donc être organisé. Mais alors la période d’inéligibilité de Serge Dassault sera écoulée

Via : Le JDD.fr

Read Full Post »