Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘diaspora’

Au cours des derniers mois nous assistons à une inquiétante dérive des institutions juives de France, qui se manifeste notamment par :

- Des interventions du CRIF dans la politique israélienne et des prises de position controversées, qui consternent des pans entiers du peuple Juif en Israël aussi bien qu’en Diaspora.

- Des propos intempestifs du président du CRIF sur le « courageux Mahmoud Abbas », lors de sa récente et très médiatisée rencontre avec le président de l’Autorité palestinienne. Le président du CRIF a ainsi dérogé à son devoir de reserve, de ne pas engager la communauté juive sur un terrain qui soulève en son sein des opinions diverses et des polémiques amères.

- Le soutien à l’appel subversif et partisan de JCALL de la part de plusieurs institutions juives (le CRIF, qui relaie les réunions de JCALL sur son site ou le FSJU, dont le site Akadem et la radio RCJ donnent une place démesurée aux intellectuels signataires de JCALL sans donner la parole, ni même un simple droit de réponse à leurs opposants…)

Les Juifs de France, dans leur immense majorité, ne se reconnaissent plus aujourd’hui dans les prises de position du CRIF et de son président Richard PRASQUIER.

Via : La Ligue de Défense Juive.org

Read Full Post »

 

Partie 2 : http://www.dailymotion.com/video/xevk0i_franck-abed-recoit-jacob-cohen-2-3_news

Partie 3 : http://www.dailymotion.com/video/xevn9s_franck-abed-recoit-jacob-cohen-3-3_news

* Les  Sayanim (singulier: sayan, de l’hébreu informateurs ) sont des juifs de la diaspora qui collaborent activement avec le Mossad, ou autres institutions sionistes dans le seul intérêt d’Israël. Leur nombre en France se situerait, selon Jacob Cohen, autour de 3 000. Ils se recrutent principalement au sein du Bnaï Brit (franc-maçonnerie juive internationale) et autres organisations juives.

Read Full Post »

https://i2.wp.com/img.webme.com/pic/g/geographie-ville-en-guerre/08_juifs.jpg

États-Unis États-Unis 5 275 000 (2008)[2]
France France 488 000 (2008)[2]
Canada Canada 375 000 (2008)[2]
Royaume-Uni Royaume-Uni 294 000 (2008)[2]
Russie Russie 215 000 (2008)[2]
Argentine Argentine 183 000 (2008)[2]
Allemagne Allemagne 120 000 (2008)[2]
Australie Australie 107 000 (2008)[2]
Brésil Brésil 96 000 (2008)[2]
Ukraine Ukraine 76 000 (2008)[2

2)Agence juive, 2008. Consulté le 3 mars 2009

Via : Wikipedia

Read Full Post »

https://i0.wp.com/www.courrierinternational.com/files/imagecache/article/illustrations/article/2010/06/1024/1024-diaspora-juive-A.gif

Selon un sondage organisé par le Centre d’Etudes juives de l’université Brandéis aux Etats-Unis, 63% des sondés se sentent liés à Israël et 75 % des participants se sentent concernés par ce qui s’y passe car cela fait partie de leur identité juive. Les Juifs constituent, en effet, un peu moins de 2 % de la population des États-Unis.

La principale organisation qui défend les intérêts de la communauté juive américaine est lAmerican Jewish Committee fondé en 1906. À ses côtés, plus tournés vers les communautés juives du monde entier et Israël, il faut citer la « Conférence des Présidents » fondée par Nahum Goldmann en 1955, qui regroupent les présidents des principales organisation juives.

Le soutien à Israël est organisé par l’AIPAC « America_Israel Public Affairs Committee », le lobby israélien « officiel » fondé en 1951 concurrencé depuis 2008 par J Street, une organisation pro-israélienne plus à gauche.

Rappelant que 78 % des Juifs américains ont voté pour Barack Obama contre 21 % en faveur du candidat républicain, John McCain. Dans l’entourage d’Obama, on remarque que le nombre de conseillers juifs ou pro israéliens : David Axelrod, Robert Schrayer, Alan Solomont, Mc Kinnon (surnommé le Karl Rove’ démocrate), Denis Ross, ancien envoyé spécial de Bill Clinton pour le Proche-Orient, ou encore l’étoile montante David Shapiro.

Et par ailleurs, Israël compte de nombreux amis démocrates tant au Sénat qu’à la Chambre des Représentants, jusqu’à sa présidente Nancy Pelosi.

Via : JSS News.com

Read Full Post »

Le constat revient au quotidien israélien Haaretz, lequel énumérait dans un article paru ce mercredi, les personnalités juives les plus riches du monde. En l’occurrence, le maire de New York Michael Bloomberg, l’homme d’affaires également américain Sheldon Adelson, le magnat russe Roman Abramovich et le fondateur Facebook Mark Zuckerberg, selon un nouveau sondage publié par TheMarker, un journal financier.

« La plupart des personnes figurant sur la liste TheMarker ont des liens d’affaires avec Israël et sont également impliqués dans la philanthropie pour des causes juives » signalent le journal israélien.

Le TheMarker les a classés par secteur, et en fonction de leur position sur la liste Forbes des personnes les plus riches du monde.

En tête de la liste du TheMarker figure le fondateur d’Oracle ( spécialisé dans la production des databases pour ordinateurs) Lawrence Ellison, considéré être le plus riche Juif dans le monde, avec une valeur nette de 28 milliards de dollars (Forbes n ° 6).

Michael Bloomberg, fondateur de « Bloomberg Nouveaux services », est classé comme le juif le plus riche dans le secteur des médias, avec une valeur nette de 18 milliards de dollars (Forbes n ° 23).

Alors qu’Isaac Perlmutter, directeur général de Marvel Comics ( Maison d’éditions de Bandes dessinées), occupe la deuxième place avec une valeur nette de 1,6 milliard de dollars (Forbes n ° 616).

Dans le secteur de la technologie, après Ellison figure Zuckerberg de Facebook. Il est considéré comme le plus jeune membre de la liste TheMarker, avec une valeur nette de 4 milliards de dollars (Forbes n ° 212).

Dans le secteur énergétique, c’est le magnat russe et propriétaire du club de football Chelsea,  Roman Abramovitch qui est le premier, avec un capital de 11,2 milliards de dollars (Forbes n ° 50). Il est suivi par Viktor Vekelsberg, le propriétaire de Renova Group, un important conglomérat russe (Forbes n ° 113), et dont la valeur nette s’élève à 6,4 milliards de dollars.

Dans les autres catégories classées par TheMarker, l’Astralien Harry Triguboff est le plus riche juif du secteur immobilier, l’entrepreneur Georges Soros du celui des finances, et Adelson dans celui des jeux de hasard et du tourisme.

Via : Oulala.net

Read Full Post »

https://i0.wp.com/www.vosizneias.com/wp-content/uploads/2010/07/cor-.jpg

Schmuel Cohen a admis son rôle dans le blanchiment d’argent pour le compte d’un homme qui s’est avéré être aussi un informateur du gouvernement. Le résident de Brooklyn, NY, a plaidé coupable en avril à l’accusation d’exploitation d’une agence de transfert d »argent sans licence.

Les procureurs disent que Schmuel Cohen a transférés entre 400,000 $ à 1 million $ à des gens en Israël, un rabbin du New Jersey est également impliqué dans la fraude ainsi qu’un informateur du gouvernement Solomon Dwek.

Cohen pourrait faire face à 2 ans de prison en vertu de l’accord relatif au plaidoyer. Schmuel Cohen était parmi les 44 personnes arrêtées dans le gigantesque coup de filet en Juillet 2009 dans le New jersey.

Voir aussi : 5 rabbins et une quarantaine d’élus locaux impliqués dans un trafic d’organes

Voir aussi : Les suites de la vaste affaire de trafics d’organes et de corruptions dans le New Jersey

Via : CBS3.fr

5 rabbins et une quarantaine d’élus locaux impliqués dans un trafic d’organes

Read Full Post »

https://i2.wp.com/iledere.parti-socialiste.fr/files/dsk_31.jpg

Interrogé par Le Monde (19 septembre 2003), Patrick Klugman, membre du comité directeur du CRIF, s’inquiète du repli communautaire de certains français de confession juive : « A Sarcelles ou à Créteil, certains vivent en Israël dans leur tête » (1).

A commencer par le maire de Sarcelles, Dominique Strauss-Kahn qui déclarait dans un entretien à Passages en 1991 :
« Je considère que tout Juif dans la diaspora, et donc c’est vrai en France, doit partout où il le peut apporter son aide à Israël.

C’est pour ça d’ailleurs qu’il est important que les Juifs prennent des responsabilités politiques. Tout le monde ne pense pas la même chose dans la Communauté juive, mais je crois que c’est nécessaire.

Car, on ne peut pas à la fois se plaindre qu’un pays comme la France, par exemple, ait dans le passé et peut-être encore aujourd’hui, une politique par trop pro-arabe et ne pas essayer de l’infléchir par des individus qui pensent différemment en leur permettant de prendre le plus grand nombre de responsabilités.

En somme, dans mes fonctions et dans ma vie de tous les jours, au travers de l’ensemble de mes actions, j’essaie de faire en sorte que ma modeste pierre soit apportée à la construction de la terre d’Israël. » .

Curieuse priorité pour un élu qui ne cache pas son ambition de devenir un jour président de la République française…!

Via : Communautarisme.net

Read Full Post »