Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘juive’

Read Full Post »

http://t1.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcSpI6QquF76mt1GWf2fBGZZMUfhXjmhO5vFCp0h_f4SmuHvlw3c

Dominique Nouvian, d’origine sépharade, nait le 16 décembre 1953 à Constantine (Algérie), elle est de nationalité française et épouse, en 1973, un professeur au lycée technique d’Abidjan, très âgé, le Pr Folleroux.

Il est l’ami du ministre de l’enseignement professionnel et technique, Bamba Vamoussa (il a été ensuite ministre de l’éducation nationale de 1990 à 1993), avec lequel elle commence une relation forte, elle est son 2e bureau. Elle rentre alors en contact avec le gouverneur de la BCEAO, Abdoulaye Fadiga, dont elle est également le 2e bureau. Elle se partage simultanément entre les trois lits. Son ascension dans les circuits de pouvoir en est facilité et, dès 1979, elle crée AICI (société immobilière), structure qui gère le patrimoine présidentiel ivoirien, qu’elle détourne à son profit au fil des ans.

domira.jpgPar Fadiga, elle connaît ADO, dont elle devient la maîtresse. Il est à cette époque vice-gouverneur de la BCEAO à Dakar, pour le compte de la Haute Volta (Burkina Faso), poste qu’il occupe de janvier 1983 à octobre 1984. De novembre 1984 à octobre 1988 il est directeur Afrique du FMI à Washington. Après la mort de Fadiga (le 11 octobre 1988), il rentre en Côte d’Ivoire où, sur la pression insistante de Dominique, il est nommé gouverneur de l’institution bancaire pour la Côte d’Ivoire (octobre 1988 à décembre 1993).

Pendant ce temps, notre Dominique nationale part à la conquête de l’Europe en créant une agence AICI à Paris, dans le 16ème arrondissement. Cette agence, située avenue Victor Hugo, devient rapidement la vitrine de ce qui est devenu le Groupe AICI en Europe. La même année, elle est élue présidente d’honneur de la Chambre Syndicale des Agents Immobiliers de Côte d’Ivoire (CSDAIM). Suivent, en 1991, la création d’une agence à Cannes, et en 1993, un cabinet de gestion de Syndic de copropriétés à Paris qui gère plus de 200 immeubles parisiens.

Entretemps, le président Houphouët-Boigny, tombe sous l’influence de Dominique Ouattara (ses adversaires, déjà nombreux la surnomment « la putain dangereuse »). Il nomme ADO président du Comité interministériel de relance de l’économie ivoirienne (avril à novembre 1990). C’est alors, en octobre 1990, qu’elle épouse ADO (Alassane Dramane Ouattara), le président Houphouët-Boigny en aurait pleuré de chagrin. Ensuite la « femme fatale » pousse le président Houphouët-Boigny, qui ne dispose déjà plus de toutes ses facultés, à nommer ADO premier ministre, fonction qu’il occupe du 7 novembre 1990 au 9 décembre 1993 . Elle obtient, du président Houphouët-Boigny, à l’arrivée d’ADO à la Primature, qu’il soit chargé de lancer le processus de privatisation des structures étatiques de l’économie ivoirienne.

https://i1.wp.com/www.nerrati.net/afrique-dossier/images/ouest-afrique/cote-d-ivoire/people/le-couple-alassane-dramane-ouatara-et-dominique-ouatarra-nee-nouvian-folleroux.jpgADO et son épouse lancent alors une gigantesque opération de prédation du patrimoine de la Côte d’Ivoire. Après la mort du président Houphouët-Boigny, ADO devient directeur général adjoint du FMI (1er juillet 1994 au 31 juillet 1999). Il en profite pour fonder à Washington,, le 10 Juin 1999, l’Institut International pour l’Afrique (IIA) à Washington. Puis, le 1er août 1999, le RDR (Rassemblement Des Républicains), dont il prend la présidence.

Dominique profite des fonctions internationales de son époux pour faire prospérer ses affaires. En 2001, une nouvelle agence AICI voit le jour au Gabon, à Libreville. En février 2006, AICI International s’installe à Ouagadougou, au Burkina Faso,

Parallèlement à la poursuite de ses activités dans le domaine immobilier, Dominique Ouattara devient, en 1996, la patronne d’EJD Inc., société qui gère l’Institut Jacques Dessange basé à Washington. Celui-ci est aujourd’hui un des endroits les plus fréquentés de la capitale américaine. Dominique Ouattara acquiert, en 1998, les franchises Jacques Dessange aux Etats-Unis. Elle devient alors la présidente de la compagnie French Beauty Services à Washington, regroupant toutes les franchises Jacques Dessange du pays : salons de coiffure, instituts de beauté, école de coiffure, distribution des produits Jacques Dessange. Le Groupe se développe et représente aujourd’hui un des actifs les plus prometteurs du groupe Jacques Dessange.

Le cumul des activités très rémunératrice d’ADO et l’empilement de « pompes à fric » de Dominique supposent des moyens de réintégration « légale » sur des comptes en banques des fortunes ainsi dégagées. Il faut donc couvrir cela sous une apparence inattaquable. C’est donc l’humanitaire qui devient la priorité. Tout d’abord, à partir 1980, elle effectue des missions « humanitaires » en Côte d`Ivoire. Les flux financiers prenant de l’ampleur, elle décide, en 1998, de créer la fondation Children of Africa. Quoi de plus imparable ? Qui croirait que les enfants d’Afrique sont la couverture d’un gigantesque système de prédation et de transferts de fonds. Cosa Nostra en a rêvé, Domnique Ouattara l’a fait !

Via :Le mot d’humeur de Jean Charles Fadinga.com

Read Full Post »

Bakchich a déterré un câble diplomatique passé inaperçu sur le site WikiLeaks. Où l’on apprend que les bandits israéliens règnent désormais sur le crime organisé mondial.

Comme une odeur de Coppola chaud dans l’arrière-cuisine israélienne. Un câble diplomatique daté de mai 2009, déniché par Bakchich sur le site WikiLeaks, déroule le film des parrains en Terre promise, façon Francis Ford.

https://i0.wp.com/a7.idata.over-blog.com/4/03/33/13/Mafiapremieredecouv.jpgLe scénariste : James Cunningham, ambassadeur des États-Unis en Israël. Les protagonistes : les gredins du crime organisé israélien. L’intrigue : leur influence grandissante au sein de l’État juif, leurs réseaux en Europe et outre-Atlantique. Une bien noire histoire où l’on apprend qu’à l’origine « cinq ou six familles ont traditionnellement dominé le crime organisé en Israël ». Mais que, « ces dernières années, il y a eu une forte augmentation de la portée et de l’impact de nouveaux réseaux ». Le contrôle d’une région par famille, c’est fini !

« L’ancienne école cède la place à une nouvelle race de la criminalité, plus violente », note l’ambassadeur. Fondée sur « une meilleure connaissance des explosifs de haute technologie, acquise au contact du service de défense des forces israéliennes ». Pour une dernière volonté : « Recourir à la violence aveugle. »

Empreinte russe

Une arme fatale à la hauteur de leur folie des grandeurs. Les nouveaux parrains israéliens « jouent maintenant un rôle significatif dans le commerce mondial de la drogue, fournissant à la fois le marché de la consommation locale et servant de point de transit vers l’Europe et les États-Unis ». Et l’émissaire américain de rapporter qu’en mars 2009 la police nationale a arrêté 12 suspects « dans ce qui est considéré comme le plus grand réseau de trafic humain mené par Israël à ce jour ». Soit la « contrebande de milliers de femmes de l’ancienne Union soviétique, forcées de travailler comme prostituées en Israël, à Chypre, en Belgique et en Grande-Bretagne ».

Dessin de Large

L’ogre rouge, replet de billets verts, n’est jamais très loin. Il est, en terre sainte, comme à la maison. Ainsi, « de nombreux oligarques russes d’origine juive et des membres du crime organisé ont obtenu la citoyenneté israélienne, ou, du moins, conservent leur résidence dans le pays ».

Et voyager avec un visa ? Pas de problème ! Au printemps 2009, trois noms du milieu ont pu participer, à Las Vegas, à une « convention sur les métiers de la sécurité ». Des petits soins possibles à une condition : avoir un casier judiciaire blanc comme neige, en évitant les condamnations pénales. En langage diplomatique, cela donne : « Des Israéliens connus pour travailler ou appartenir à des familles du crime organisé ne sont pas automatiquement inéligibles pour voyager aux États-Unis. »

Soutiens politiques

Au niveau des soutiens politiques de l’organisation, l’ambassadeur a sa petite idée sur le sujet. Ainsi de la députée du Likoud Inbal Gavrieli, élue en 2003, « fille d’un patron présumé du crime » et qui a tenté d’« utiliser son immunité parlementaire pour bloquer les enquêtes dans les affaires de son père ». Et de s’interroger sur la mesure « dans [laquelle] les éléments du crime organisé ont pénétré l’establishment israélien et corrompu des agents publics »… Jérusalem, j’ai rusé l’âme.

Via : Bakchich.fr

Read Full Post »

https://i2.wp.com/medias.jeanmarcmorandini.com/images/news/v2-inside/8/85c14dc747913ac0c903246080462352_29.jpg

Marthe Villalonga, 78 ans, est en colère, très en colère. Oubliée par la télévision et le cinéma, auxquels elle a offert son existence (cela fait quatre ans qu’elle n’a pas reçu une proposition), la comédienne est en détresse. Lassée de ressasser seule son chagrin et son désarroi, elle s’est ainsi confiée à France Dimanche, dans le but de se faire entendre.

Véritable figure comique du 7e Art français, celle que l’on sollicite toujours pour incarner « les mères juives » depuis sa prestation géniale dans Un éléphant, ça trompe énormément, d’Yves Robert (1976), n’en peut plus de cette étiquette : « Je ne vais tout de même pas jouer ça toute ma vie ! Pourtant je n’ai rien contre les juives ni contre les mères… »

L’actrice, originaire de Bordji El Kiffan, près d’Alger (et qui n’est « ni mère, ni juive« , souligne l’article du magazine), a endossé ce personnage maintes et maintes fois. La dernière ? « La réalisatrice Lisa Azuelos m’a proposé ce rôle dans Comme t’y es belle ! J’ai accepté, mais c’était hélas la dernière fois que je tournais !« , a-t-elle confié avec une pointe de tristesse.

Concernant le petit écran, elle a été plus que véhémente : « La télé, c’est la mafia. On voit toujours les mêmes. Quand je discute avec mes fans dans la rue, ils se plaignent de toujours y voir les mêmes acteurs et actrices. Ils ne tournent qu’entre amis, c’est un toc. »

Via : Pure People.com

Read Full Post »

Le ministre français des Affaires étrangères et européennes, Michèle Alliot-Marie, exposera les grandes lignes de la politique étrangère de la France devant des dirigeants du judaïsme européen qui se réuniront dimanche à Paris.

A l’initiative du Congrès Juif Européen (CJE), une quarantaine de responsables des communautés juives discuteront du présent et de l’avenir des Juifs d’Europe confrontés à la progression de l’antisémitisme et à une tentative de délégitimisation de l’Etat d’Israël.

Selon le CJE, les dirigeants juifs porteront la parole et les préoccupations des 2 millions et demi de Juifs d’Europe.

Via : European Jewish Press.com

Read Full Post »

https://i0.wp.com/media.trb.com/media/alternatethumbnails/story/2010-12/58191968-09193550-400225.gif

Un professeur de sciences de l’université de Columbia, David Epstein a été inculpé jeudi pour inceste après que les autorités ont découvert qu’il dormait avec un de ses parents.

Depuis plusieurs années Epstein avait secrètement des relation sexuelle avec sa propre fille, qui est maintenant âgé de 24 ans.

David Epstein est marié à un autre professeur Britannique, Sharyn O’Halloran, qui enseigne les sciences politiques à l’institution de l’Ivy League.

Epstein, qui est en congé administratif risque jusqu’à quatre ans de prison s’il est reconnu coupable.

Via : W pix.com

Read Full Post »

Famille juive orthodoxe

Un rabbin hassidique et trois de ses fils sont soupçonnés d’avoir agressé sexuellement au moins quatre femmes de leur famille, après que la plus âgé des victimes s’est confiée à un collègue de son école juive, a indiqué la police vendredi.

Le père de 58 ans et un des fils âgé de 21 ans, ont fui en Israël il y a deux jours et sont recherchées activement, a indiqué la police. Ils ont apparemment été conduits à l’aéroport par la mère. Deux autres fils, âgés de 24 et 15 ans, ont été arrêtés pour abus sexuels et des accusations de viol.

Selon la police, les abus ont était révèles après que la victime la plus âgée, qui a aujourd’hui 20 ans et qui travaillait comme aide enseignante dans une Yeshiva de Brooklyn, a confié a un professeur qu’elle avait été maltraitée.

Selon les autorités, elle a été agressée par son père à plusieurs reprises depuis 15 ans. Les autres victimes sont âgés de 8 à 19 ans.

Selon la police, le père est soupçonné d’avoir abusé d’au moins deux de ses filles. Les frères ont été accusés de viol et d’autres crimes pour avoir abusé de leurs sœurs. Le plus jeune suspect (15 ans) a quand lui a été accusé d’avoir agressé sexuellement la jeune fille 8 ans.

Via : The Associated Press.com

Read Full Post »

Older Posts »