Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘reseau’

Bakchich a déterré un câble diplomatique passé inaperçu sur le site WikiLeaks. Où l’on apprend que les bandits israéliens règnent désormais sur le crime organisé mondial.

Comme une odeur de Coppola chaud dans l’arrière-cuisine israélienne. Un câble diplomatique daté de mai 2009, déniché par Bakchich sur le site WikiLeaks, déroule le film des parrains en Terre promise, façon Francis Ford.

https://i0.wp.com/a7.idata.over-blog.com/4/03/33/13/Mafiapremieredecouv.jpgLe scénariste : James Cunningham, ambassadeur des États-Unis en Israël. Les protagonistes : les gredins du crime organisé israélien. L’intrigue : leur influence grandissante au sein de l’État juif, leurs réseaux en Europe et outre-Atlantique. Une bien noire histoire où l’on apprend qu’à l’origine « cinq ou six familles ont traditionnellement dominé le crime organisé en Israël ». Mais que, « ces dernières années, il y a eu une forte augmentation de la portée et de l’impact de nouveaux réseaux ». Le contrôle d’une région par famille, c’est fini !

« L’ancienne école cède la place à une nouvelle race de la criminalité, plus violente », note l’ambassadeur. Fondée sur « une meilleure connaissance des explosifs de haute technologie, acquise au contact du service de défense des forces israéliennes ». Pour une dernière volonté : « Recourir à la violence aveugle. »

Empreinte russe

Une arme fatale à la hauteur de leur folie des grandeurs. Les nouveaux parrains israéliens « jouent maintenant un rôle significatif dans le commerce mondial de la drogue, fournissant à la fois le marché de la consommation locale et servant de point de transit vers l’Europe et les États-Unis ». Et l’émissaire américain de rapporter qu’en mars 2009 la police nationale a arrêté 12 suspects « dans ce qui est considéré comme le plus grand réseau de trafic humain mené par Israël à ce jour ». Soit la « contrebande de milliers de femmes de l’ancienne Union soviétique, forcées de travailler comme prostituées en Israël, à Chypre, en Belgique et en Grande-Bretagne ».

Dessin de Large

L’ogre rouge, replet de billets verts, n’est jamais très loin. Il est, en terre sainte, comme à la maison. Ainsi, « de nombreux oligarques russes d’origine juive et des membres du crime organisé ont obtenu la citoyenneté israélienne, ou, du moins, conservent leur résidence dans le pays ».

Et voyager avec un visa ? Pas de problème ! Au printemps 2009, trois noms du milieu ont pu participer, à Las Vegas, à une « convention sur les métiers de la sécurité ». Des petits soins possibles à une condition : avoir un casier judiciaire blanc comme neige, en évitant les condamnations pénales. En langage diplomatique, cela donne : « Des Israéliens connus pour travailler ou appartenir à des familles du crime organisé ne sont pas automatiquement inéligibles pour voyager aux États-Unis. »

Soutiens politiques

Au niveau des soutiens politiques de l’organisation, l’ambassadeur a sa petite idée sur le sujet. Ainsi de la députée du Likoud Inbal Gavrieli, élue en 2003, « fille d’un patron présumé du crime » et qui a tenté d’« utiliser son immunité parlementaire pour bloquer les enquêtes dans les affaires de son père ». Et de s’interroger sur la mesure « dans [laquelle] les éléments du crime organisé ont pénétré l’establishment israélien et corrompu des agents publics »… Jérusalem, j’ai rusé l’âme.

Via : Bakchich.fr

Read Full Post »

Jean-Marie Le Pen affirme dans un livre publié jeudi qu’Israël avait été à « l’origine » de l’ampleur de la polémique déclenchée par ses propos en 1987 sur les chambres à gaz, qu’il avait qualifiées de « détail » de l’histoire de la Seconde guerre mondiale.

Dans le « Testament du diable – Les derniers secrets de Jean-Marie Le Pen » (Azzedine Ahmed-Chaouch, Editions du Moment), le patron du FN, 82 ans, défend cette thèse pour expliquer pourquoi, selon lui, la polémique n’avait pas démarré immédiatement après ses déclarations, le 13 septembre 1987.

« J’ai lu dans un livre sur le Mossad qu’ils évoquent un organisme qui, en Israël, est chargé d’orchestrer les campagnes d’opinion dans le monde« , dit-il dans un entretien avec l’auteur du livre, le 15 avril 2010.

« Et moi, je pense que c’est comme ça que ça s’est passé. Lundi (lendemain de ses déclarations), il ne se passe rien, et après ça se déchaîne. Oui, je pense qu’Israël est à l’origine, oui je pense que c’est de là que ça vient. Oui absolument, et surtout l’orchestration mondiale prouve un réseau, et ça me paraissait hors de proportions », ajoute Jean-Marie Le Pen, selon l’ouvrage.

Via : AFP.com

Read Full Post »

https://i0.wp.com/www.almanar.com.lb/NewsSite/WebsiteImages/PicturesFolder/d297b3e0-0d56-4aaf-bb5f-ba45c6367fd0_top.bmp

Le principal groupe de santé privé en Afrique du Sud, Netcare, son PDG et cinq chirurgiens ont été inculpés pour avoir transplanté les reins achetés à des Brésiliens et des Roumains pauvres sur de riches Israéliens, rapporte la presse jeudi.

L’hôpital privé Sainte Augustine de Durban (sud-est), géré par le groupe Netcare, est également poursuivi pour ces 109 opérations pratiquées en son sein entre 2001 et 2003, précise le quotidien The Star.

La police sud-africaine avait ouvert une enquête en 2005 contre l’Israélien Ilan Perry, soupçonné d’être le cerveau du trafic. Ce dernier a accepté récemment de coopérer avec la justice, ce qui a permis de procéder aux inculpations, précise The Times.

Les suspects devraient comparaître pour une première audience de procédure en novembre.

Via : TV5.org

Read Full Post »

https://i0.wp.com/place-des-fetes.joueb.com/images/magritte.jpg

David Chouraqui nommé directeur generale d’Akerys services immobiliers

David Chouraqui vient de rejoindre le groupe Akerys en septembre 2010, en étant nommé directeur général d’Akerys services immobiliers, filiale spécialisée dans la location, l’administration de biens (gérance et syndic) et les transactions immobilières.

En 2007, « il a pris la responsabilité du e-business chez Essilor Europe et développe notamment une nouvelle offre de services », rappelle le groupe dans un communiqué.

Via : La Vie Immo.com

Bruno Cohen nommé directeur des investissements d’ING Reim

Bruno Cohen rejoint la filiale française d’ investissements et d’ asset management d’ ING Reim en qualité de directeur des investissements à compter du 1er septembre. Il aura en charge le département transactions et le suivi des activités de gestion d’actifs d’ ING Reim France dont le patrimoine représente environ 1,7 milliard d’ euros dans les secteurs du commerce, bureaux, logistique et résidentiel.

Bruno Cohen était précédemment directeur général Europe du groupe américain Broadway Partners dont il a créé et dirigé la filiale européenne et pour lequel il a drainé un flux d’ investissements de plus de 4 milliards d’ euros en Europe.

Via : Boursorama.com

Xavier Drei nommé Directeur de Targus France

Xavier Drei aura désormais pour mission, au poste de Directeur de la filiale France, de consolider la position de leader du fabricant sur le marché.

Xavier Drei a débuté sa carrière chez Autobacs en 2000. Il rejoint Kenwood Electronics France deux ans plus tard, où il occupera le poste de Chef de Produits Audio. En 2006 il rejoint Navman/Mio Europ Ltd en Angleterre en tant que Directeur des Ventes Produits Auto d’où il gérera entre autres le marché B2B pour la France. Depuis mars 2008, Xavier occupait les fonctions de Directeur B2B au sein des bureaux français de la société Targus.

Via : ITR Mobiles.com

Nomination de Marc EL NOUCHI, Préfigurateur de la délégation au pilotage des DIRECCTE

Christine LAGARDE et Eric WOERTH, respectivement ministre de l »Économie, de l »Industrie et de l »Emploi et ministre du Travail, de la Solidarité et de la Fonction publique ont nommé Marc EL NOUCHI, préfigurateur de la structure de pilotage des directions régionales des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l’emploi (DIRECCTE).

La création des DIRECCTE s’inscrit dans le droit fil de la réforme de l’administration territoriale de l’Etat (RéATE), visant à mettre en place au niveau régional un nombre de directions d’administration resserré pour piloter les différentes politiques publiques de l’Etat.

Via : Elu Bourse.com

Le nouveau patron de France Télévisions Rémy Pflimlin remanie la direction des chaines.

Dès son arrivée à la tête de France Télévisions, Rémy Pflimlin veut remettre des dirigeants à la tête de chacune des chaînes du groupe. Selon nos informations, Claude-Yves Robin, actuel directeur général délégué en charge du marketing et de la communication, prendrait la direction de France 2. Avant la transformation de France Télévisions en société unique, il dirigeait France 5 et France 4.

François Guilbeau, Directeur général délégué en charge de la fabrication, des technologies, et des développements numériques, prendrait la tête de France 3 selon lepoint.fr. Le site évoque aussi le nom de Bruno Patino à la tête de France 5 et de Karine Leyzin à celle de France 4.

Via : Le  Figaro.fr

Read Full Post »

https://i0.wp.com/a6.idata.over-blog.com/341x244/1/19/32/69/Photo3/rein.jpg

Douze personnes, dont plusieurs Israéliens, ont été arrêtés en Ukraine, vendredi. Ils sont accusés de trafic d’organes.

Selon le chef local du Département de lutte contre le trafic d’organes, la cellule démantelée opérait en Ukraine, ainsi que dans d’autres pays d’ex-Union soviétique, depuis les trois dernières années.

Les trafiquants revendaient essentiellement des foies, à des Israéliens entre autres, pour la somme de 10 000 dollars. Les opérations de transplantation qui suivaient s’effectuaient en grande partie à Kiev, ainsi qu’en Azerbaïdjan et en Equateur.

Un Israélien, soupçonné d’être à la tête de la cellule a été interpellé le mois dernier.

En avril, six personnes avaient déjà été arrêtées en Israël pour avoir piégé des individus en les convainquant de faire don de certains organes en échange de fausses promesses d’argent. Les trafiquants auraient également organisé des opérations de transplantation, dont les conditions ont conduit à des complications médicales chez les receveurs.

Les accusés auraient publié des annonces dans des journaux locaux, promettant 100 000 dollars pour les dons de reins. Dans certains cas, les personnes dupées n’auraient perçu que 10 000 dollars. D’autres n’auraient même rien obtenu du tout.

En 2008, le trafic d’organes ainsi que la réalisation de profits pour des opérations de transplantation ont été déclarés illégaux par la Knesset. Conformément à la loi, les opérations peuvent uniquement être effectuées par le Centre national des transplantations et du don d’organes.

Voir aussi : Les suites de la vaste affaire de trafics d’organes et de corruptions dans le New Jersey

Via : Jérusalem Post.fr

Read Full Post »