Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘russie’

https://i1.wp.com/referentiel.nouvelobs.com/challenges/galerie_photos/thumb640_0-033-ria05-061304-2048-jpg.jpg

L’ex-PDG du pétrolier Ioukos Mikhaïl Khodorkovski et son associé Platon Lebedev ont été reconnus « coupables » lundi par un tribunal moscovite dans le cadre leur deuxième procès pour le vol de millions de tonnes de pétrole, une affaire qui n’a de cesse de diviser la Russie et l’Occident.

« La justice a établi que MM. Khodorkovski et Lebedev ont détourné les biens d’autrui en recourant à l’abus de pouvoir« , a déclaré le juge Viktor Danilkine, donnant lecture du verdict.

« MM.Khodorkovski et Lebedev ainsi que les autres membres de leur groupe organisé géraient les moyens volés selon leur propre gré, les utilisant en majeure partie à des fins d’enrichissement personnel, le reste étant investi dans les entreprises existantes d’extraction et de raffinage de pétrole, afin de pouvoir maintenir la production et de continuer de s’enrichir », a poursuivi le juge.

« Dans le but de dissimuler au fisc et aux autres organismes de contrôle le caractère fictif de ces sociétés, le plan de détournement développé par les deux accusés (…) prévoyait un renouvellement permanent des schémas artificiels de vente de pétrole par le biais de la substitution régulière des sociétés fictives les unes aux autres ».

M. Khodorkovski, incarcéré depuis 2003, et Platon Lebedev, chef de la banque Menatep, sont jugés depuis mars 2009 pour le vol de 218 millions de tonnes de pétrole dans le cadre d’un deuxième procès.

L’ancien patron de Ioukos achève une peine de huit ans de prison pour fraudes et évasion fiscale et devait théoriquement sortir au cours de l’année 2011.

Via : Ria Novosti

Read Full Post »

https://i0.wp.com/static2.elespectador.com/files/images/201011/d9f03822e1e72640f79b0ae8928b0e2e.jpg

La Russie a libéré le mercenaire israélien Yair Klein dont la Colombie réclamait l’extradition, et il est en route vers son pays, a annoncé vendredi l’agence Interfax, citant une source au sein des forces de l’ordre. « Klein a été libéré et il est actuellement en route vers Israël« , a indiqué cette source à Interfax. Aucune précision n’a été donnée.

Le mercenaire a été condamné à dix ans et huit mois de prison en Colombie en 2001, pour avoir enseigné des techniques militaires et terroristes à des paramilitaires. En août 2007, il a été arrêté à Moscou en vertu d’un mandat d’arrêt d’Interpol en vue de son extradition vers la Colombie.

Via : Europe 1

Read Full Post »

RUSSIE : Ce manuel accorde une importance particulière au nombre des Juifs au sein du pouvoir soviétique, dans le monde de la culture et de la presse.

Il soutient aussi que le pouvoir soviétique a été amené à exclure les Juifs des postes de responsabilité dans la vie publique après la 2e guerre mondiale « après avoir découvert que de plus en plus de citoyens d’origine juive avaient des sympathies pro-occidentales, ce qui augmentait le risque de les voir utilisés au profit des intérêts américains ».

La Chambre civile, organe consultatif auprès du président russe, s’est saisie de l’affaire la semaine dernière et a publié un rapport critique, mais aucune mesure concrète concernant ce manuel et ses auteurs n’a été annoncée.

Via : European Jewish Press.com

Read Full Post »

Le Premier ministre russe Vladimir Poutine a accusé lundi l’ancien patron du géant pétrolier Ioukos, Mikhaïl Khodorkovski, actuellement en détention, d’avoir eu recours à des meurtres pour protéger ses intérêts commerciaux.

« Il a du sang sur les mains« , a déclaré M. Poutine au cours de la rencontre annuelle du Club de Valdaï, qui réunit pendant une semaine des experts internationaux à Sotchi, sur les bords de la mer Noire, dans le sud de la Russie. « Il a tué des gens pour protéger les intérêts économiques de sa compagnie », a-t-il ajouté.

M. Khodorkovski, l’ex-patron de Ioukos et ancien homme le plus riche de Russie, déjà condamné en 2005, comparaît de nouveau devant la justice pour détournement et revente illégale de pétrole. M. Khodorkovski, de même que M. Lebedev, a été condamné à huit ans de prison en 2005 pour « escroquerie à grande échelle » après un procès dénoncé par ses partisans comme un règlement de comptes politique contre un homme d’affaires trop indépendant et qui avait affiché des ambitions politiques en soutenant l’opposition au Kremlin.

Voir aussi : Procès Ioukos: Khodorkovski et Lebedev restent en prison

Via : RTL Info.be

Read Full Post »

https://observatoiredeladiaspora.files.wordpress.com/2010/08/mikhailkhodorkovski.jpg?w=300

Selon le tribunal, l’enquête en cours sur Mikhaïl Khodorkovski ne sera pas terminée d’ici à mardi, date butoir de sa détention provisoire.

La justice russe a décidé lundi 16 août de prolonger de trois mois la détention provisoire de l’ancien patron du groupe pétrolier Ioukos, Mikhaïl Khodorkovski, et de son associé Platon Lebedev, dans le cadre de leur deuxième procès, ont rapporté les agences russes.

Le tribunal moscovite Khamovnitcheski a prolongé jusqu’au 17 novembre la détention des deux anciens responsables du groupe pétrolier, suivant ainsi la requête de l’accusation.

Le juge Viktor Danilkine a notamment indiqué pour justifier la décision du tribunal que l’enquête ne serait pas terminée d’ici à mardi, date à laquelle devait prendre fin la détention des deux hommes, selon l’agence Ria Novosti.

Toutefois, cette décision intervient alors que des amendements législatifs, adoptés en mars et signés par le président Dmitri Medvedev, prévoient qu’une personne soupçonnée de certains délits économiques, notamment ceux pour lesquels Mikhaïl Khodorkovski est poursuivi, ne peut être placée en détention provisoire.

Le président russe avait lancé cette réforme pour lutter contre l’incarcération abusive d’hommes d’affaires, les forces de l’ordre usant de cette mesure pour arracher des pots-de-vin, selon des avocats et des organisations anticorruption.

Détournement et revente illégale de pétrole

Mikhaïl Khodorkovski et Platon Lebedev, déjà condamnés en 2005 à huit ans de prison pour escroquerie à grande échelle et évasion fiscale, comparaissent de nouveau depuis mars 2009, cette fois pour détournement et revente illégale de pétrole entre 1998 et 2003. Ils risquent plus de 20 ans de prison dans ce procès qu’ils qualifient de parodie de justice.

L’affaire Ioukos, lancée en 2003, a été dénoncée par les libéraux russes et à l’étranger comme une opération inspirée par le Kremlin soucieux de rétablir le contrôle de l’Etat sur de précieux actifs pétroliers et mettre au pas le patron à l’époque du groupe pétrolier, homme d’affaires jugé trop indépendant et manifestant des ambitions politiques.

Via : Nouvel Obs.com

Read Full Post »

https://i0.wp.com/www.saint-malo.maville.com/of-photos/2009/01/09/SIBR_2570288_1_px_501__w_ouestfrance_.jpg

Un homme de 27 ans, accusé d’être l’un des plus gros trafiquant de données de cartes bancaires volées, vient d’être arrêté en France après 9 mois de « chasse à l’homme ».

Vladislav Anatolievich Horohorin, d’origine russe, a été mis en détention à Nice alors qu’il s’apprêtait à embarquer pour un vol vers Moscou. Les autorités le soupçonne d’être « BadB », l’un des fondateurs de CarderPlanet, ancienne communauté bien connue du milieu lancée en 2002 et fermée en 2004.

Il revendait alors de nombreuses données de cartes bancaires à des personnes à travers le monde entier. Depuis la fermeture de CarderPlanet, « BadB » continuait son trafic sur d’autres forums, mais aussi sur ses propres sites personnels où il n’hésitait pas à promouvoir son activité à travers des vidéos au format Flash.

Vladislav Anatolievich Horohorin, qui détient la double nationalité israélienne et ukrainienne, attend actuellement son extradition vers les Etats-Unis. Il risque au total jusqu’à 12 ans dans une prison fédérale, et 500 000 dollars d’amendes.

Via : Global Security Mag.fr

Read Full Post »

« Il ne faut pas craindre ‘de faire porter aux Juifs une part de responsabilité dans ce qui est arrivé‘ » (D.S. Pasmanik, Tchego my dobivaemsia ? [Que voulons-nous obtenir?], in Rossia i Evrei [La Russie et les Juifs], Paris, YMCA Press, 1978, éd. originale, Berlin, 1924, p. 210, cité in A. Soljénitsyne, Deux siècles ensemble, 1917-1972, tome II, Juifs et Russes pendant la période soviétique« , Fayard, La Flèche 2003, p. 208). 

https://i2.wp.com/www.the-savoisien.com/blog/public/img8/1913-Tsar.jpg

L’assassinat des Romanov
http://www.les-derniers-romanov.com/

Il y a 92 ans, Nicolas II, dernier tsar de Russie était assassiné avec toute sa famille, sa femme, et ses cinq enfants à Ekaterinbourg, dans la nuit du 16 au 17 juillet 1918, tous fusillés dans l’une des pièces du sous-sol de la maison Ipatiev, sur ordre du chef local de la Tchéka, le juif Iakov Iourovski, huitième de dix enfants « d’une famille juive orthodoxe » (Source : wikipedia), un horloger, fils d’un criminel qui avait été déporté en Sibérie – où était né le rejeton – qui avait été mis en juillet 1918 à la tête de la maison Ipatiev… précise Alexandre Soljénitsyne dans son ouvrage « Deux siècles ensemble » (ibid., tome II, 1917-1972 Juifs et Russes pendant la période soviétique« , p. 101).

Les corps furent achevés à coup de hache et de baïonnette, brûlés puis aspergés de barils d’essence et d’acide sulfurique pour empêcher leur identification s’ils étaient retrouvés. Le tueur Iourovski reçut la veille, le 16 juillet, l’autorisation de cet assassinat de Iakov Sverdlov, « russe d’origine juive », ordre que selon Alexandre Soljénitsyne il semble avoir reçu lui-même de Philippe Golochtchokine (fiche biographique inexistante sur wikipedia et sur internet), « secrétaire du Comité de région de l’Oural ».

Les victimes sont au nombre de onze :

Nicolas II
, sa femme Alelandra Fedorovna, ses quatre filles Olga, Tatiana, Maria et Anastasia, son fils Alexis, le médecin de famille Ievgueni Botkine, la femme de chambre Anna Demidova, le valet de chambre Alekseï Trupp et le cuisinier Ivan Kharitonov.

« On sait maintenant qu’au début de juillet 1918 Goloschiokine s’était rendu à Moscou dans le but de convaincre Lénine que laisser « s’enfuir » le tsar et sa famille était une mauvaise solution, qu’il fallait carrément ouvertement les exécuter, puis annoncer la chose publiquement. Convaincre Lénine qu’il fallait supprimer le tsar et sa famille n’était pas nécessaire, lui-même n’en doutait pas un seul instant.

… L‘omniprésence des Juifs aux côtés des bolcheviks eut, au cours de ces journées et de ces mois terribles, les plus atroces conséquences. Parmi elles, l’assassinat de la famille impériale. Deux personnages jouèrent un rôle décisif : Philippe Golochtchokine et Iakov Iourovski. … Golochtchokine s’entendait à merveille avec Sverdlov, il devint le secrétaire du Comité de province de Perm et de Iékaterinbourg, puis du Comité de région de l’Oural, autrement dit le maître absolu de la région.
… Golochtchokine… était rentré le 12 juillet à Iékatérinbourg dans l’attente du dernier signal envoyé de Moscou. Ce fut Sverdlov qui transmit l’ultime instruction de Lénine. » (Alexandre Soljénitsyne, ibid., p. 99-101).

Par la suite, « Iourovski se vantait avec aplomb d’avoir été le meilleur : ‘C’est la balle de mon colt qui a tué raide Nicolas‘ ». Mais cet honneur-là échut aussi à Ermakov et à son camarade Mauser » (Mikhaïl Heifets, Tsareoubiistvo v 1918 godou [L’assassinat du tsar en 1918], Moscou-Jérusalem, 1991, pp. 246-247, 258, 268-271).

Justice immanente, parmi les membres du commando juif bolchevik assassin, un certain Imre NAGY, futur chef de la Hongrie en révolte (1956, insurrection de Budapest), sera pendu en 1958 par les Russes pour « conduite contre-révolutionnaire »…, et Golochtchokine, sera exécuté en 1941 avec de nombreux Juifs de la haute administration soviétique qui, entre 1938 et 1942, furent arrêtés lors des purges staliniennes et exécutés. Soljénitsyne en dresse une recension nominative, et précise : « voilà qui constitue aussi le martyrologue d’un grand, d’un très grand nombre de Juifs au sommet » (p. 326).

Source : Alexandre Soljénitsyne, Deux siècles ensemble, 1917-1972, tome II, Juifs et Russes pendant la période soviétique, Fayard, La Flèche 2003, p. 99-102.

Romanovs . Holy Royal Martyrs .О Царских Мучениках
Hommage à la famille impériale, Created 18.01.2009 Песня  » О Царских Мучениках  » Автор и исполнитель Жанна Бичевская.

Olga Nikolaevna Romanova
Grande Duchesse Olga Nikolaevna de Russie (Olga Nikolaevna Romanova) (en russe Великая Княжна Ольга Николаевна; le 15 novembre 1895 – 17 juillet 1918) était la fille aînée du dernier monarque de l’Empire russe, l’Empereur Nicholas II et de l’Impératrice Alexandra.

Grand Duchess Tatiana Nikolaevna Romanova
Grande Duchesse Tatiana Nikolaevna de Russie (Tatiana Nikolaevna Romanova) (En russe Великая Княжна Татьяна Николаевна), (le 29 mai (O.S.)/June 10 (N.S)., 1897 – le 17 juillet 1918), était la deuxième fille de Tsar Nicholas II, le dernier monarque de la Russie et de Tsarine Alexandra. Elle est née au Peterhof, Saint-Petersbourg.
Elle était mieux connue que ses trois soeurs tout au long de sa vie et a dirigé des comités de Croix-Rouge pendant la Première guerre mondiale. Elle a nourri des soldats blessés à un hôpital militaire de 1914 à 1917, jusqu’à ce que la famille ait été arrêtée après la Révolution russe de 1917.
Son meurtre par des révolutionnaires le 17 juillet 1918 a assimilé son nom comme un porteur de la Passion par l’Église Orthodoxe russe.

Grand Duchess Maria Nikolaevna Romanova
Grande Duchesse Maria Nikolaevna de Russie (Maria Nikolaevna Romanova; en russe: Великая Княжна Мария Николаевна, 26 Juin 1899 – 17 juillet 1918), la troisième fille de Nicholas II et la Tsarine Alexandra Feodorovna. Son meurtre après la Révolution russe de 1917 a abouti à sa canonisation comme un porteur de passion par l’Église Orthodoxe russe.
Pendant sa vie, Maria, trop jeune pour devenir une infirmière de Croix-Rouge comme ses soeurs aînées pendant la Première guerre mondiale, était la patronne d’un hôpital et a au lieu de cela visité des soldats blessés. Partout dans sa vie elle a été remarquée pour son intérêt pour la vie des soldats. Maria espérait se marier et avoir une grande famille.

Grand Duchess Anastasia Nikolaevna Romanova
Grande Duchesse Anastasia Nikolaevna de Russie (Anastasia Nikolaevna Romanova), (en russe : Великая Княжна Анастасия Николаевна Романова) (18 juin 1901 – 17 juillet 1918), était la plus jeune des filles du Tsar Nicholas II de Russie, le dernier souverain de la Russie Impériale et de sa femme Alexandra Fedorovna. Anastasia était la plus espiègle des soeurs.

Tsarevich Alexei Nikolaevich of Russia

Via :  Christ Roi Over Blog.com

Read Full Post »