Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘shoah’

Read Full Post »

https://i0.wp.com/p4.focus.de/img/gen/3/f/HB3fD2my_Pxgen_r_1100xA.jpg

Holger Apfel, un parlementaire allemand, a appelé à arrêter « l’industrie de la shoah« , et « à stopper la coopération avec l’Etat des escrocs juifs« .

Holger Apfel,  membre du parlement de la ville de Dresde, capitale de la Saxe (Allemagne), a appelé à arrêter la coopération avec ce qu’il a appelé « l’Etat des escrocs juifs« , ainsi qu’avec « l’industrie prospère de la Shoah« .

Holger Apfel a provoqué une grande tempête au sein du parlement de la Saxe, lorsqu’il a mis à l’ordre du jour un sujet explosif, sous le titre « non à la coopération avec les Etats escrocs, et l’arrêt de la coopération entre la Saxe et Israël« .

Il a encore déclaré que « depuis la création de cet Etat en 1948, et l’expulsion de millions de Palestiniens, l’effusion de sang continue dans l’histoire d’Israël ».

Il a appelé à  imposer des sanctions économiques à l’Etat hébreu, et à rompre les relations entre Berlin et Tel-Aviv. Ce  n’est pas la première fois que le député Holger Apfel appelle la Saxe, et l’Allemagne dans son ensemble, à rompre leurs relations avec Israël.

Via : Global Net.tn

Holger ApfelArabs48.com – Holger Apfel, un parlementaire allemand, a appelé à arrêter « l’industrie de la shoah », et « à stopper la coopération avec l’Etat des escrocs juifs ». 

Holger Apfel,  membre du parlement de la ville de Dresde, capitale de la Saxe (Allemagne), a appelé à arrêter la coopération avec ce qu’il a appelé « l’Etat des escrocs juifs », ainsi qu’avec « l’industrie prospère de la Shoah ».

Le journal israélien « Yediot Ahronot » qui a relayé cette information, souligne que « ces propos n’ont pas été tenus à Téhéran, mais en Allemagne » par ce qu’il a qualifié « de chef de l’extrême-droite, et de néo-nazi ».

Holger Apfel a provoqué une grande tempête au sein du parlement de la Saxe, lorsqu’il a mis à l’ordre du jour un sujet explosif, sous le titre « non à la coopération avec les Etats escrocs, et l’arrêt de la coopération entre la Saxe et Israël ».

Les représentants de la majorité parlementaire ont essayé de changer le sujet de peur d’attenter à l’image de la Saxe, mais Holger Apfel a obstinément campé sur sa position. Lorsqu’on lui a demandé de conclure son intervention, il a continué à parler de l’Etat juif terroriste, et a refusé de descendre de la tribune. A la fin, il a été évacué du Parlement, et une décision a été prise de lui interdire les débats parlementaires jusqu’au mois de décembre.

Evoquant l’assaut sanglant contre la flottille de Gaza, il a affirmé que « l’attaque contre la flottille qui a fait au moins 10 morts, constitue une nouvelle forme de terrorisme international, pratiqué par Israël ».

Il a encore déclaré que « depuis la création de cet Etat en 1948, et l’expulsion de millions de Palestiniens, l’effusion de sang continue dans l’histoire d’Israël ».

Il a appelé à  imposer des sanctions économiques à l’Etat hébreu, et à rompre les relations entre Berlin et Tel-Aviv. Ce  n’est pas la première fois que le député Holger Apfel appelle la Saxe, et l’Allemagne dans son ensemble, à rompre leurs relations avec Israël.

Read Full Post »

https://i0.wp.com/www.causeur.fr/wp-content/uploads/2010/11/nicolas-bedos.jpg

PARIS (EJP)— Le Bureau National de Vigilance Contre l’Antisémitisme (BNCVA) a saisi le Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA) après avoir reçu de nombreuses réclamations de téléspectateurs de France 2 « choqués par la chronique dieudonniste la ‘semaine mythomane’’ de Nicolas Bedos’ dans l’émission de Franz-Olivier Giesbert, a annoncé son président, Sammy Ghozlan.

Dans cette chronique hebdomadaire présentée dans cadre de l’émission « La Semaine Critique« , le metteur en scène et écrivain s’en était pris violemment à la politique menée par le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahou sur qui, avait-il dit, « il rêve de pouvoir dégueuler », et avait dénoncé ce qu’il qualifiait de « business éhonté » autour de la mémoire de la Shoah destiné « à renflouer les caisses lacrymales du cinéma français« .

Selon le BNCVA, Nicolas Bedos « tente de se rendre célèbre en caricaturant les juifs et Israël.

Vendredi soir, dans l’émission de Franz-Olivier Giesbert, Bedos est revenu sur la polémique autour de ses propos « avec des milliers de juifs à la plume paranoïaque« , affirmant avoir reçu des menaces de mort en pagaille dans la boîte aux lettres de son appartement.

Il a parlé d’une « petite bande de censeurs surexcités pour qui la moindre réserve à l’égard du régime israélien équivaut à un sketch nauséabond de Dieudonné« .

« Oui je n’ai pas aimé le film La Rafle, oui Benjamin Netanyahou n’est pas mon idole pas plus que ne l’était Yasser Arafat », a-t-il dit. « Cela méritait-il pour autant d’alerter le CSA? », s’est-il demandé.

Via : European Jewish Press.com


 

 

Read Full Post »

http://abrogeonslaloigayssot.blogspot.com

http://csvr.wordpress.com

Read Full Post »

https://i0.wp.com/www.conseils-avocats.com/cabinets-avocats/Image/escroquerie-1.jpg

Quelque 5500 personnes ont reçu frauduleusement aux Etats-Unis 42,5 millions de dollars payés par l’Allemagne en se faisant passer pour des victimes de la Shoah dans le cadre d’une vaste escroquerie, a annoncé mardi un procureur fédéral de New York.

Dix-sept personnes, en majorité d’origine russe, ont été inculpées dans cette affaire. Six d’entre elles font partie de l’organisation « Claims Conference« , basée à New York et qui vient en aide aux personnes qui ont été victimes du nazisme pendant la Seconde Guerre mondiale, dont elles détournaient les fonds, selon un communiqué du bureau du procureur, Preet Bharara.

L’escroquerie exploitait les différents cas d’indemnisation, financés par l’Allemagne, prévus par la Claims Conference.

Quelque 4.957 personnes ont ainsi frauduleusement reçu un versement de 3.600 dollars entre 2000 et 2009, pour un montant total de 18 millions de dollars, en prétendant avoir été contraintes de quitter leur ville d’origine à cause des nazis.

Quelque 658 personnes ont également reçu des versements mensuels de 411 dollars, pour un total de 24,5 millions de dollars, après avoir affirmé avoir vécu dans des ghettos pendant 18 mois ou plus, ou dans des camps de travail ou de concentration pendant six mois ou plus.

Le procureur de New York a indiqué que les personnes inculpées, qui résident toutes à New York, étaient passibles de peine allant jusqu’à 60 ans de prison et 750.000 dollars d’amende.

Via : Liberation.fr


Read Full Post »

Je suis né à Paris mais je suis le fils d’immigrants polonais. Mon père a été déporté de France. Ses parents ont été déportés et ont été assassinés à Auschwitz. Mon père est rentré d’Auschwitz en France. Ce pays mérite notre haine : ce qu’il a fait à mes parents fut bien plus violent que ce qu’il a fait aux Africains.

Dans un entretien accordé au journal israélien Haaretz : 17 novembre 2005

Via : L’observatoire du communautarisme.net

Read Full Post »

https://i0.wp.com/2.bp.blogspot.com/_6XUWK_b3tkI/TMthaOdr9yI/AAAAAAAABAc/pffO2A8av9s/s1600/Ursula+Haverbeck-Wetzel1.jpg

Allemagne – Ursula Haverbeck-Wetzel, 81 ans, a été condamnée à la prison avec sursis pour une période six mois, apres avoir été trouvée coupable de déni de l’Holocauste.

Ursula Haverbeck-Wetzel, l’ex-présidente d’une organisation de l’extrême-droite – Collegium Humanum, qui avait été déclarée illégale – a avoué avoir distribué dans des écoles des tracts comprenant du matériel niant l’Holocauste.

George Wiesholler, 91 ans, a lui aussi été trouvé coupable par la Cour d’assistance au déni de l’Holocauste, pour avoir permis la distribution du matériel avec son nom en tant qu’éditeur.

Le déni de l’Holocauste, ou la mise en question de l’existence de l’événement historique du meurtre de 6 millions de juifs par le régime nazi sous Hitler est considéré en Allemagne comme un délit criminel.

Ursula Haverbeck-Wetzel a également été condamnée à une amende de 1000 € (1,390 dollars) et son complice à une amende de 600 €.

Via : Antisemitism.org

Read Full Post »

Older Posts »