Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘trafic’

Un correspondant de la radio de CBS News a été arrêté tôt samedi pour trafic de drogue après que la police est perquisitionné son domicile au Nord-Ouest de Washington et a découvert des plants de Cannabis qui poussaient dans son jardin, a indiqué la police.

Les policiers ont arrêté Howard Arenstein, 60 ans, et son épouse, Orly Katz, 57 ans, à leur domicile dans le bloc 3500 de la rue T et les ont accusés de possession de drogue avec l’intention de la revendre, a indiqué la police.

Selon sa biographie sur le site Web Nouvelles CBS, la femme Arenstein, connu professionnellement comme Orly Azoulay, est une correspondante à Washington pour le « Yedioth Ahronoth », l’un des journaux les plus lus d’Israël.

La police a exécuté un mandat de perquisition dans leur maison samedi après une plainte d’un riverain, a indiqué la police. Un rapport de police affirment que le cannabis a été retrouvé dans la maison, les officiers ont dit qu’ils ont trouvé 11 plants de cannabis à maturité et six sacs de 2 once de marijuana. Les autorités considèrent chaque plante comme équivalant une livre de marijuana.

Via : The Washington Post.com

Read Full Post »

Pour blanchir leur argent, plusieurs trafiquants présumés de cocaïne avaient décidé d’investir dans la mode

Les policiers de l’Office central pour la répression du trafic illicite des stupéfiants (Ocrtis) ont déclenché, mardi matin, un important coup de filet. Quatorze personnes soupçonnées d’appartenir à un vaste réseau de trafiquants de drogue ont été interpellées dans le XVIe arrondissement à Paris, à Saint-Mandé (Val-de-Marne) et dans les Yvelines. Plusieurs dizaines de milliers d’euros ont été saisis au cours des perquisitions.

Les enquêteurs de l’Ocrtis, épaulés par leurs collègues de l’Office central pour la répression de la grande délinquance financière (OCRGDF), ont également mis la main sur quatre voitures — dont une Mercedes SL 63 AMG d’une valeur de 150000 € —, des montres de luxe, un fusil à pompe, un pistolet automatique et un gilet pare-balles.

La cocaïne venait du Pérou

« Cinq trafiquants et neuf blanchisseurs présumés, gérants de boutiques de mode et d’une imprimerie implantées dans le XVIe arrondissement ont été arrêtés, explique une source proche de l’affaire. Les principaux commanditaires, qui appartiennent tous à la communauté juive, sont soupçonnés d’avoir acheminé près de 100 kg de cocaïne depuis un an, en France. »

Armand A., 78 ans et son fils Franck sont présentés comme les responsables de ce réseau. Les trafiquants faisaient venir leur drogue depuis le Pérou, via des passeuses, chargées de transporter des valises, sur la ligne régulière entre Lima et Paris.

« Plusieurs dizaines de kilos ont également été acheminés, par bateau, dans des conteneurs, avant d’être déchargés à Anvers en Belgique puis ramenés en France, confie un proche de l’affaire. La particularité de ces narcotrafiquants est qu’ils recyclaient eux-mêmes l’argent dégagé du trafic. D’habitude, les trafiquants sous-traitent cette phase. »

La direction centrale de la police judiciaire a établi qu’une partie de la drogue importée était réexpédiée vers d’autres pays européens. « Les commerçants, chargés de blanchir le produit du trafic, surévaluaient leurs bénéfices avant d’encaisser plusieurs dizaines de milliers d’euros en argent liquide, ajoute la même source. Ils étaient largement rétribués pour leurs services. »

Armand A., déjà connu des services de police et de la justice pour le même type de faits, a été arrêté dans son pavillon cossu à Saint-Mandé. « Les plus jeunes membres de ce réseau sont âgés d’une trentaine d’années, indique une source judiciaire. Ils avaient des contacts directs avec des trafiquants en Amérique du Sud. » Les suspects devraient être déférés, demain, devant un juge d’instruction de la juridiction interrégionale spécialisée (Jirs) de Paris.

Via : Alliance .fr

Read Full Post »

https://i1.wp.com/www.lematin.ch/files/imagecache/485x365/stories/coke_8.jpg

La section des affaires internationales du Parquet de l’Etat a présenté mercredi une requête devant le tribunal du district de Jérusalem. Elle consiste en la demande d’extradition vers la France de deux femmes, arrêtées, selon les chefs d’accusations retenus contre elles, en possession de 9 kg de cocaïnes à l’aéroport de Charles de Gaule, en 2001. Elles auraient réussi à s’échapper et à prendre la fuite pour Israël.

Âgées aujourd’hui de 30 ans, les deux femmes ont été jugées respectivement à 3 et 4 ans de réclusion, lors d’un procès qui s’est déroulé en leur absence, en France, en 2004. La poudre concernée aurait été envoyée de Colombie, emballée dans des sachets puis cachée dans les bagages des deux personnes interpellées, plus précisément dans leur sac de couchage, dans des vaporisateurs contenant du déodorant et de l’insecticide. Placées en liberté surveillée, elles auraient réussi à se rendre en Israël trois jours plus tard.

En août 2009, le Parquet a fait l’objet d’une demande d’extradition émise par le gouvernement français. Après un examen approfondi du dossier, la décision a été prise de mettre en place une procédure d’extradition. Elles ont été arrêtées à cet effet. D’après la loi française, si les deux intéressées sont en effet livrées aux autorités françaises, elles auront droit à la réouverture du procès.

Via : Israel7

Read Full Post »

Depuis 2005, un juge d’instruction au tribunal d’Anvers, en Belgique, tente de dénouer les fils d’un vaste trafic de diamants passant par Israël, puis les ports francs de Genève, avant de rejoindre Anvers, premier pôle mondial dans le négoce de pierres précieuses.

Les montants en jeu portent sur près de 400 millions d’euros. Mais le 14 juillet dernier, le Tribunal pénal fédéral (TPF), la plus haute instance judiciaire de la Confédération, a opposé une fin de non-recevoir à la justice belge. Le TPF refuse la transmission de documents saisis dans une société fiduciaire genevoise, chargée de la comptabilité de deux entreprises costaricaines installées aux ports francs de Genève, spécialisées dans le transport de diamants.

Motif de ce refus d’entraide judiciaire ? Selon les magistrats suisses, le juge d’instruction belge n’aurait pas démontré qu’il y a bien eu, à la clé, une escroquerie fiscale ! Pourtant, des pièces du dossier, que Le Point a pu consulter, atteste du cheminement pour le moins curieux des gemmes.

Entre 2001 et 2006, des diamantaires israéliens expédient à des sociétés offshore installées dans les ports francs de Genève des lots de diamants bruts. « Sans qu’aucune opération ne fût exécutée sur lesdits lots, ils étaient rapidement réexpédiés à destination d’Anvers avec une augmentation de valeur que rien ne justifiait. » Une augmentation de 350 % en moyenne…

Via : Le piont.fr

Read Full Post »

https://i0.wp.com/www.vosizneias.com/wp-content/uploads/2010/07/cor-.jpg

Schmuel Cohen a admis son rôle dans le blanchiment d’argent pour le compte d’un homme qui s’est avéré être aussi un informateur du gouvernement. Le résident de Brooklyn, NY, a plaidé coupable en avril à l’accusation d’exploitation d’une agence de transfert d »argent sans licence.

Les procureurs disent que Schmuel Cohen a transférés entre 400,000 $ à 1 million $ à des gens en Israël, un rabbin du New Jersey est également impliqué dans la fraude ainsi qu’un informateur du gouvernement Solomon Dwek.

Cohen pourrait faire face à 2 ans de prison en vertu de l’accord relatif au plaidoyer. Schmuel Cohen était parmi les 44 personnes arrêtées dans le gigantesque coup de filet en Juillet 2009 dans le New jersey.

Voir aussi : 5 rabbins et une quarantaine d’élus locaux impliqués dans un trafic d’organes

Voir aussi : Les suites de la vaste affaire de trafics d’organes et de corruptions dans le New Jersey

Via : CBS3.fr

5 rabbins et une quarantaine d’élus locaux impliqués dans un trafic d’organes

Read Full Post »

https://i0.wp.com/www.saint-malo.maville.com/of-photos/2009/01/09/SIBR_2570288_1_px_501__w_ouestfrance_.jpg

Un homme de 27 ans, accusé d’être l’un des plus gros trafiquant de données de cartes bancaires volées, vient d’être arrêté en France après 9 mois de « chasse à l’homme ».

Vladislav Anatolievich Horohorin, d’origine russe, a été mis en détention à Nice alors qu’il s’apprêtait à embarquer pour un vol vers Moscou. Les autorités le soupçonne d’être « BadB », l’un des fondateurs de CarderPlanet, ancienne communauté bien connue du milieu lancée en 2002 et fermée en 2004.

Il revendait alors de nombreuses données de cartes bancaires à des personnes à travers le monde entier. Depuis la fermeture de CarderPlanet, « BadB » continuait son trafic sur d’autres forums, mais aussi sur ses propres sites personnels où il n’hésitait pas à promouvoir son activité à travers des vidéos au format Flash.

Vladislav Anatolievich Horohorin, qui détient la double nationalité israélienne et ukrainienne, attend actuellement son extradition vers les Etats-Unis. Il risque au total jusqu’à 12 ans dans une prison fédérale, et 500 000 dollars d’amendes.

Via : Global Security Mag.fr

Read Full Post »