Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘front national’

https://i1.wp.com/www.contre-info.com/wp-content/uploads/2010/12/AC_Cope_Jacob_inside.jpg

« Protéger ce type de comportement, c’est entretrenir dans l’opinion l’idée que les élus sont tous pourris », a taclé le député socialiste René Dosière. « C’est un cadeau formidable fait au Front national et à ceux qui pensent que la classe politique est pourrie« , a lâché de son côté le député Nouveau Centre Charles-Amédée de Courson.

De nombreuses voix, aussi bien à gauche qu’à droite, se sont élevées, mardi 21 décembre, afin de protester contre l’initiative menée par le président du groupe des députés UMP, Christian Jacob, pour supprimer l’incrimination pénale envisagée pour les députés qui auraient sciemment fait une déclaration de patrimoine mensongère.

A l’origine, le texte devait répondre à une lacune dénoncée depuis des années par la commission pour la transparence financière de la vie politique : un député déclare, au début et à la fin de son mandat, son patrimoine et ses revenus, mais s’il ment, il ne se passe rien, faute de motif.

En commission des lois, le 8 décembre, gauche et droite s’étaient mises d’accord pour infliger 30 000 euros d’amende, une peine d’inéligibilité et jusqu’à deux ans de prison à un député qui omettrait de déclarer une partie de son patrimoine. Introduit lundi après-midi, l’amendement de M. Jacob, qui avait le soutien du secrétaire général du parti, Jean-François Copé, proposait tout simplement de supprimer cette incrimination pénale.

Baptême du feu pour Christian Jacob

Depuis, Christian Jacob, qui connaît là son premier échec en tant que nouveau président du groupe, tente d’éteindre la polémique. Il était mercredi matin sur France Inter pour dénoncer un danger de « populisme » à trop vouloir sanctionner les élus.

A distance, pour cause de vacances à Cuba, Jean-François Copé, dont M. Jacob est proche, s’est lui aussi défendu, s’opposant aux « déclarations démagogiques« . Il n’empêche : l’initiative du tandem Copé-Jacob laisse des traces à droite.

Via : Le Monde.fr

Read Full Post »

Read Full Post »

Read Full Post »

Read Full Post »

wallerand

Communiqué de Presse de Wallerand de Saint Just, vice-président du Front national :

Vous publiez dans Le Monde du 13 août une diatribe (fort modérée) contre Nicolas Sarkozy et relative à son discours de Grenoble liant immigration et insécurité.

Vous y écrivez quand même que ce propos constitue une « sévère rupture du pacte républicain » et qu’il contribue à un « morcellement ethnique de la nation ».

Alors, on attend le procès pour provocation à la discrimination et à la violence raciale que la Licra ne va pas manquer d’engager contre Nicolas Sarkozy.

Je vous rappelle que Jean-Marie Le Pen est poursuivi, à l’heure actuelle, par une association telle que la vôtre, pour avoir déclaré il y a quelques mois sur une radio ceci : « il n’y a qu’à regarder les faits divers, 90 % des faits divers ont, à leur origine, soit un immigré, soit une personne d’origine immigrée ». Ou bien, Nicolas Sarkozy est trainé en correctionnelle, ou bien les poursuites sont abandonnées contre le président du Front national, il ne peut y avoir deux poids deux mesures, la justice ne peut être utilisée en fonction d’intérêts partisans.

Via : Nation Presse.info

Read Full Post »

Le jour où Jean-Marie Le Pen est "mort"

Dimanche 1er août, rue des Rosiers, à Paris. C’est la fin de l’après-midi, l’ambiance est joyeuse dans cette artère située au coeur du Marais, berceau historique de la communauté juive de la capitale. Des dizaines de personnes sont réunies et, tout sourire, crient à qui veut les croire que Jean-Marie Le Pen est mort. À les entendre, le vieux leader du Front national, âgé de 82 ans, serait décédé le matin même d’une crise cardiaque…

Seulement, voilà, renseignement pris dans la foulée, Jean-Marie Le Pen se porte comme un charme. « Il savoure son premier jour de vacances » dans sa villa de Rueil-Malmaison (Hauts-de-Seine) « et prépare son prochain voyage au Japon », nous affirmait, dimanche soir, son attaché de presse.

Ce dernier, qui rappelle que la mort de Jean-Marie Le Pen a déjà été annoncée à plusieurs reprises et est annoncée par erreur, ne cachait d’ailleurs par son étonnement : il avait reçu une vingtaine de coups de fils, même depuis l’étranger, pour confirmer cette « information »…

Une histoire qui a fait rire le bien vivant Jean-Marie Le Pen. Pour ceux qui douteraient encore de la véracité de ce démenti, le FN dégaine l’arme absolue : un « communiqué de presse de Jean-Marie Le Pen », mis en ligne dimanche en fin de journée sur le site Internet du parti : « La France peut être fière de son équipe d’athlétisme. » Pas d’erreur possible sur la date, Jean-Marie Le Pen ne peut donc qu’être vivant…

La rumeur a pris forme samedi soir sur la plate-forme de microblogging Twitter. À 23 h 07, un internaute écrit : « Jean-Marie Le Pen est mort aujourd’hui 31 juillet à 11 h 45, à l’âge de 81 ans, d’une crise cardiaque. » Une nouvelle reprise dans les minutes qui suivent par des dizaines d’internautes…

Via : Le Point.fr

Read Full Post »