Feeds:
Articles
Commentaires

Archive for the ‘Mainmise’ Category

https://i2.wp.com/www.lepoint.fr/images/2011/01/24/monde-izraelewicz-239376-jpg_131007.JPG

Les trois actionnaires majoritaires du Groupe Le Monde, Pierre Bergé, Xavier Niel et Matthieu Pigasse, ont choisi de présenter le nom d’Erik Izraelewicz pour le poste de directeur du Monde. Ce nom sera soumis au conseil de surveillance qui se tiendra le 7 février.

Il sera ensuite soumis au vote de l’assemblée générale de la Société des rédacteurs du Monde (SRM), le 10 février. Pour être confirmé au poste de directeur, il devra recueillir 60% des voix.

Via : Le Monde.fr

Read Full Post »

La radicale lyonnaise, Fabienne Lévy, a été nommée hier par son président national, Jean-Louis Borloo, au comité de liaison permanent des centristes de la majorité qu’il vient de lancer.

Elle aura en charge de faire vivre ce comité sur Rhône-Alpes, c’est-à-dire d’assurer les contacts avec la myriade de mouvements et partis se réclamant plus ou moins du centre. Mais d’un centre partenaire de l’UMP. Puisque la confédération que veut créer l’ancien ministre de Nicolas Sarkozy entend bien rester, selon lui, son alliée.

Via : Le Progrès.fr

Read Full Post »

Read Full Post »

https://i1.wp.com/medias.jeanmarcmorandini.com/images/news/v2-inside/8/85c14dc747913ac0c903246080462352_29.jpg

Marthe Villalonga, 78 ans, est en colère, très en colère. Oubliée par la télévision et le cinéma, auxquels elle a offert son existence (cela fait quatre ans qu’elle n’a pas reçu une proposition), la comédienne est en détresse. Lassée de ressasser seule son chagrin et son désarroi, elle s’est ainsi confiée à France Dimanche, dans le but de se faire entendre.

Véritable figure comique du 7e Art français, celle que l’on sollicite toujours pour incarner « les mères juives » depuis sa prestation géniale dans Un éléphant, ça trompe énormément, d’Yves Robert (1976), n’en peut plus de cette étiquette : « Je ne vais tout de même pas jouer ça toute ma vie ! Pourtant je n’ai rien contre les juives ni contre les mères… »

L’actrice, originaire de Bordji El Kiffan, près d’Alger (et qui n’est « ni mère, ni juive« , souligne l’article du magazine), a endossé ce personnage maintes et maintes fois. La dernière ? « La réalisatrice Lisa Azuelos m’a proposé ce rôle dans Comme t’y es belle ! J’ai accepté, mais c’était hélas la dernière fois que je tournais !« , a-t-elle confié avec une pointe de tristesse.

Concernant le petit écran, elle a été plus que véhémente : « La télé, c’est la mafia. On voit toujours les mêmes. Quand je discute avec mes fans dans la rue, ils se plaignent de toujours y voir les mêmes acteurs et actrices. Ils ne tournent qu’entre amis, c’est un toc. »

Via : Pure People.com

Read Full Post »

https://observatoiredeladiaspora.files.wordpress.com/2010/08/national-radical.gif?w=400&h=562

Communiqué du bureau politique du Parti national radical.

Du jamais vu, en France, depuis la ‘‘libération’’ !

Maurice Martinet, président du Parti National Radical vient d’être condamné, en qualité de Directeur de la publication du National Radical, à deux mois de prison ferme par le Tribunal correctionnel de Grenoble.

Après avoir été assigné en référé le 12 juillet 2010 par l’Union des Etudiants Juifs de France devant la 17è Chambre correctionnelle de Paris aux fins de voir retirer de la vente le seizième numéro du National Radj’accuseical qui titrait : « les Juifs qui dominent la France », Maurice Martinet s’est vu à nouveau assigné par la LICRA à comparaitre devant le Tribunal correctionnel de Grenoble le 9 septembre 2010.

Ainsi, l’ordonnance de référé ordonnait le retrait immédiat du N° 16 de la publication Le National Radical et accordait magnanimement la somme de 500 € à Marc Knobel, intervenant volontaire rôdé aux pratiques du commerce de l’antiracisme, 1.500 € à l’UEJF, et 1 500 € à ‘‘J’accuse ! Action Internationale pour la Justice’’, autres pompes à fric communautaires drapées des vertus humanistes.

Quant au jugement de Grenoble, rendu le 29 novembre, présidé par Mme Broutechoux, il condamne Maurice Martinet à deux mois de prison ferme, le déclare responsable du préjudice causé à la LICRA (que nous rebaptisons pour la circonstance Ligue Internationale des Cercles Racistes Antifrançais) et le condamne à lui verser les sommes de 5 000 € à titre de dommages et intérêts et 1 500 € sur le fondement des dispositions de l’article 475-1 du Code de procédure pénale (on le constate, ce commerce est très lucratif !) et ordonne la publication du jugement par extrait dans le Dauphiné ‘‘Libéré’’, Le Monde, le coût de chacune des insertions ne devant pas excéder 1 500 €

Maurice Martinet écope donc de deux mois de prison ferme pour avoir divulgué une liste de noms de 308 juifs […] de nos médias nationaux et des autres figures illustres qui monopolisent le showbiz, le monde politique et celui des affaires. Voilà le ‘‘crime’’ !

Précision est donnée que le procureur avait requis 100 jours-amendes de 50 € en excluant l’emprisonnement. Etait-ce alors une simple comédie pour faire bon effet devant une salle comble alors qu’il savait que le Tribunal irait, fait assez rare, bien au delà de ses réquisitions ?

Nous reviendrons sur la teneur du jugement qui sera par ailleurs reproduit et commenté dans la prochaine édition du National Radical.

Nous savons maintenant, qu’en France – pays qui se targue d’être celui des Droits de l’homme – il nous est interdit d’écrire […] dès qu’il s’agit de la communauté juive. Les Français n’ont plus que le droit de gober, sans sourciller, toutes les ‘‘vérités’’ qu’on nous assène à longueur d’émissions télévisées sans pouvoir élever la moindre contestation.

En France, aujourd’hui, il est plus grave de dire que nos médias, que le monde du showbiz et qu’une grande partie du monde politique et des affaires sont […] des Juifs, que de laisser mourir son jeune enfant dans sa voiture.

L’exemple de cette mère d’une fillette de 18 mois morte dans sa voiture où elle l’avait… oubliée, qui a été reconnue coupable d’homicide involontaire puis incroyablement dispensée de peine par le Tribunal de Créteil est significatif de la dérive inquiétante de nos institutions !

Aujourd’hui, ce ne sont plus les Juifs qui sont persécutés, mais nos propres nationaux. En somme, sous prétexte de prévenir un hypothétique retour au nazisme, ils se comportent maintenant eux-mêmes comme de véritables nazis.

Tragique retour de situation, après avoir été spoliés de leurs biens et enfermés dans des camps où ils mouraient de faim, ils veulent maintenant, par soif de vengeance, assouvir leur haine en faisant jeter en prison des militants nationalistes innocents et les ruiner par de lourdes amendes pour les voir mourir de faim dans des camps invisibles !

L’histoire va-t-elle devoir se répéter ?

Mais pour l’heure, il vient d’être interjeté appel de cette condamnation qui, si elle était confirmée ou même aggravée ne pourra, si notre détermination et notre volonté de vaincre restent entière, qu’avoir un effet positif sur l’évolution du Parti National Radical.

Quand on commence à emprisonner les leaders politiques et à bâillonner la Presse libre, c’est l’aveu que le pouvoir politique commence à trembler  !

Vive la Résistance, vive la France.

Le Bureau politique du PNR.

Le national radical « Les juifs qui dominent la France » en PDF : https://observatoiredeladiaspora.files.wordpress.com/2010/08/les-juifs-qui-dominent-la-france-prn_juin_2010-1.pdf

Télécharger : http://www.mediafire.com/?my4wjk5bgkllm5l

Voir aussi : Sommes-nous en judéocratie ?

Via : Le Parti National Radical

Read Full Post »

http://t3.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcSO57BYosrk8Z0k0ZmFh0WtZ1X8reTfgJ4tX0PGiekQcc7ShDmyfQ

Discret à l’extrême à l’instar de sa femme Françoise, le gendre de Liliane Bettencourt, Jean-Pierre Meyers, né en 1948 dans une illustre famille juive, apparaît comme l’un des « gagnants » de l’accord mettant fin au conflit dans la famille.

Comme ses deux fils, M. Meyers a vu son rôle renforcé au sein de Téthys, la holding qui contrôle les parts familiales dans L’Oréal (environ 31%), dont il devient directeur général en lieu et place de l’ex-gestionnaire de fortune de Liliane Bettencourt (Patrice de Maistre), selon les termes de l’accord entre les deux clans révélé lundi.

Cette « promotion », qui, avec l’entrée de ses deux fils au conseil de surveillance de Téthys, semble préparer un passage de relais entre générations, était pourtant loin d’être évidente.

Petit-fils du rabbin Robert Meyers, déporté et décédé avec son épouse à Auschwitz pendant la guerre, Jean-Pierre Meyers n’avait apparemment rien du gendre idéal aux yeux des très catholiques André et Liliane Bettencourt.

Au sein de L’Oréal, M. Meyers est discret. Le seul fait d’armes qu’on lui prête est l’éviction à la fin des années 1980 d’un des dirigeants du groupe, Jacques Corrèze, mis en cause pour son passé collaborationniste.

La polémique est également l’occasion de remettre au jour des écrits antisémites d’André Bettencourt et de rappeler qu’Eugène Schueller, fondateur de L’Oréal, avait notamment contribué au financement du groupe d’extrême droite La Cagoule.

Souvent la cible de rumeurs, on lui prête volontiers le désir de diriger L’Oréal ou, au contraire, de revendre les parts familiales à Nestlé.

Du reste, tout au long du conflit l’opposant à sa fille, conflit que Jean-Pierre Meyers a traversé très discrètement aux côtés de son épouse, Liliane Bettencourt accusera Françoise de vouloir la mettre à l’écart pour céder les parts familiales. Une accusation réfutée vertement par l’intéressée.

De récentes informations relayées dans la presse prêtaient même à Liliane Bettencourt le désir de voir Jean-Pierre Meyers céder, à l’issue de son mandat son siège au conseil d’administration de L’Oréal, à l’un de ses fils.

La conclusion du conflit familial aura eu l’effet inverse, puisqu’il se retrouve aujourd’hui à la tête de la holding familiale Téthys.

Voir aussi : Patrice de Maistre : « Les Juifs vont toujours ou il y a de l’argent ! »

Via : La Dépêche.fr

Read Full Post »

https://i0.wp.com/4.bp.blogspot.com/_3riotXCII24/TJjiKj6nl2I/AAAAAAAAAOg/CHUcE4SXHY0/s1600/helen_thomas.jpg

Helen Thomas a dit qu’elle maintenait ses remarques sur Israël telles qu’elle les avait exprimées plut tôt dans le courant de l’année et qui avaient donné lieu à sa démission en tant qu’éditorialiste nationale.

Elle a même été plus loin, en disant que les sionistes contrôlaient la politique extérieure des Etats-Unis et d’autres institutions. La communauté juive locale a dénoncé ses propos.

Dans une interview, Thomas, âgée de 90 ans, a dit que sa critique sur Israël avait mené à sa démission et à son bannissement de Washington.

« Je peux appeler le Président des Etats-Unis de tous les épithètes figurant dans le livre, mais je ne peux pas toucher à Israël, où il y a des routes exclusivement pour les Israéliens dans la Cisjordanie. »

Thomas, éditorialiste de longue date à la Maison Blanche, la fille d’immigrants libanais qui a grandit à Detroit, a prononcé son discours à Dearborn, lors d’un congrès au sujet des préjugés contre les arabes.

Pendant le discours qu’elle a tenu au congrès, elle a parlé de « la question de l’argent impliqué dans la politique.« 

« Le Congrès, la Maison Blanche, et Wall Street appartiennent aux sionistes. Il n’y a aucun doute sur cela, à mon avis« , a-t-elle dit. « Ils ont mis leur argent là où est leur bouche. Nous sommes tout le temps poussés dans la mauvaise direction. »

Quand Free Press lui a demandé comment elle réagissait à ceux qui prétendent qu’elle est antisémite, Thomas a répondu: « Je suis sémite. De quoi parlez-vous donc?« 

Via : Antisemitism.org

Read Full Post »

Read Full Post »

https://i2.wp.com/p4.focus.de/img/gen/3/f/HB3fD2my_Pxgen_r_1100xA.jpg

Holger Apfel, un parlementaire allemand, a appelé à arrêter « l’industrie de la shoah« , et « à stopper la coopération avec l’Etat des escrocs juifs« .

Holger Apfel,  membre du parlement de la ville de Dresde, capitale de la Saxe (Allemagne), a appelé à arrêter la coopération avec ce qu’il a appelé « l’Etat des escrocs juifs« , ainsi qu’avec « l’industrie prospère de la Shoah« .

Holger Apfel a provoqué une grande tempête au sein du parlement de la Saxe, lorsqu’il a mis à l’ordre du jour un sujet explosif, sous le titre « non à la coopération avec les Etats escrocs, et l’arrêt de la coopération entre la Saxe et Israël« .

Il a encore déclaré que « depuis la création de cet Etat en 1948, et l’expulsion de millions de Palestiniens, l’effusion de sang continue dans l’histoire d’Israël ».

Il a appelé à  imposer des sanctions économiques à l’Etat hébreu, et à rompre les relations entre Berlin et Tel-Aviv. Ce  n’est pas la première fois que le député Holger Apfel appelle la Saxe, et l’Allemagne dans son ensemble, à rompre leurs relations avec Israël.

Via : Global Net.tn

Holger ApfelArabs48.com – Holger Apfel, un parlementaire allemand, a appelé à arrêter « l’industrie de la shoah », et « à stopper la coopération avec l’Etat des escrocs juifs ». 

Holger Apfel,  membre du parlement de la ville de Dresde, capitale de la Saxe (Allemagne), a appelé à arrêter la coopération avec ce qu’il a appelé « l’Etat des escrocs juifs », ainsi qu’avec « l’industrie prospère de la Shoah ».

Le journal israélien « Yediot Ahronot » qui a relayé cette information, souligne que « ces propos n’ont pas été tenus à Téhéran, mais en Allemagne » par ce qu’il a qualifié « de chef de l’extrême-droite, et de néo-nazi ».

Holger Apfel a provoqué une grande tempête au sein du parlement de la Saxe, lorsqu’il a mis à l’ordre du jour un sujet explosif, sous le titre « non à la coopération avec les Etats escrocs, et l’arrêt de la coopération entre la Saxe et Israël ».

Les représentants de la majorité parlementaire ont essayé de changer le sujet de peur d’attenter à l’image de la Saxe, mais Holger Apfel a obstinément campé sur sa position. Lorsqu’on lui a demandé de conclure son intervention, il a continué à parler de l’Etat juif terroriste, et a refusé de descendre de la tribune. A la fin, il a été évacué du Parlement, et une décision a été prise de lui interdire les débats parlementaires jusqu’au mois de décembre.

Evoquant l’assaut sanglant contre la flottille de Gaza, il a affirmé que « l’attaque contre la flottille qui a fait au moins 10 morts, constitue une nouvelle forme de terrorisme international, pratiqué par Israël ».

Il a encore déclaré que « depuis la création de cet Etat en 1948, et l’expulsion de millions de Palestiniens, l’effusion de sang continue dans l’histoire d’Israël ».

Il a appelé à  imposer des sanctions économiques à l’Etat hébreu, et à rompre les relations entre Berlin et Tel-Aviv. Ce  n’est pas la première fois que le député Holger Apfel appelle la Saxe, et l’Allemagne dans son ensemble, à rompre leurs relations avec Israël.

Read Full Post »

https://i1.wp.com/www.pme-commerce-artisanat.gouv.fr/ciel/images/jacob.jpg

D’une pierre deux coups. Jean-François Copé avait déjà réussi son OPA sur le parti présidentiel ; il a conservé hier son emprise sur le groupe UMP à l’Assemblée, confortant de facto sa position au sein de la majorité. C’est l’un de ses proches, Christian Jacob, qui a hérité du poste qu’il occupait depuis 2007.

L’ancien chiraquien, président de la commission du Développement durable, a été élu haut la main au second tour, par 182 voix contre 109 à Jean Leonetti, vice-président du groupe depuis 2002 et premier vice-président depuis 2004.

A dix-sept mois de la présidentielle, ce scrutin pourrait laisser des traces. « Bien sûr, il y aura des conséquences. Tout n’est pas effacé, on ne repart pas comme hier… », lâche Jean Leonetti, prévenant : « Ce que je perds en éventuelle responsabilité, je l’ai gagné en liberté. »

Et le député des Alpes-Maritimes d’ajouter : « Cette famille UMP n’est unie que si elle est capable de faire vivre la diversité. Nous jugerons sur les idées et sur les actes. » Un avertissement à peine voilé envoyé à l’exécutif et à Jean-François

Via : Les Echos.fr

Read Full Post »

https://i0.wp.com/blog.seattletimes.nwsource.com/brierdudley/MylesEricCantorMcCippah2.jpg

Comme on le sait, le parti républicain a remporté une grande victoire lors des élections de mi-mandat aux Etats-Unis et il détient à présent la majorité à la Chambre des Représentants.

Après un vote interne, c’est un sénateur juif, Eric Cantor, qui a été élu au poste de leader de la majorité républicaine au Congrès américain. Cantor, âgé de 48 ans, représentant l’Etat de Virginie, est connu pour ses opinions conservatrices : il est considéré comme un opposant farouche à la politique du président Obama et comme un ami d’Israël.

Via : Israel7

Read Full Post »

https://i0.wp.com/france-licratisee.hautetfort.com/media/01/02/2457982678.2.jpg

Préface de Jean-Yves Le Gallou

Huit cents invités au dîner annuel du Conseil Représentatif des Institutions juives de France. Toute la classe politique présente en rangs serrés afin d’entendre les remontrances, récriminations et requêtes de cette officine représentant, de son propre aveu, quelque 100 000 personnes. 1/6e à peine de l’ensemble de la « communauté » et 0,2% de la population totale du pays. Dîner de gala relayé par autant de dîners régionaux et de contacts réguliers tout au long de l’année au plus haut niveau de l’Etat.

Comment une telle influence, un tel pouvoir même, sont-ils possibles dans une démocratie laïque ne reconnaissant officiellement que des citoyens tous pareillement égaux? Pourquoi la classe politique française fait-elle preuve d’une telle complaisance à l’égard du CRIF et de ses dirigeants? Qui se qualifient eux-mêmes de « porte-parole politiques de la communauté juive de France » mais songent d’abord à défendre les intérêts d’un pays étranger, Israël.

Fantasmes ou mensonges, que cette puissance? Une plongée dans l’histoire de cette  institution devenue « interlocuteur essentiel de l’Etat » et l’examen attentif des actions et réactions du CRIF tout au long de l’année 2009 et de la première partie de 2010, permettront au lecteur d’en juger.

Via : France Licratisee.hautetfort.com

Read Full Post »

Bernard-Henri Lévy va entrer au directoire de la société éditrice du quotidien Le Monde, apprend-on jeudi de source proche des repreneurs du journal, confirmant des informations de presse.

Le trio Pierre Bergé, Matthieu Pigasse, Xavier Niel doit prendre les clés du groupe début novembre en même temps qu’entrera en fonction le futur conseil de surveillance. Les noms de Laure Adler, ancienne directrice de France Culture, et Nicole Notat, ex-patronne de la CFDT, sont également avancés.

L’annonce d’une arrivée de BHL au Conseil de surveillance, à la demande de Xavier Niel, a suscité des interrogations au sein de la rédaction du journal, M. Levy étant membre depuis 2007 du Conseil de surveillance de Libération.

Via : Afp.com

Read Full Post »

Un milliardaire sans domicile fixe. C’est ainsi que le Wall Street Journal a surnommé l’Américano-Allemand Nicolas Berggruen. En Europe, personne ou presque n’a entendu parler de cet homme de 49 ans au physique de play-boy qui vaut 2,2 milliards de dollars selon le dernier classement du magazine Forbes. Une fortune gagnée en deux décennies dans les tranchées de la finance mondiale.

Depuis juin, Madrid est devenu un point de chute régulier de ce voyageur impénitent. D’ici fin novembre, moyennant une mise de fonds d’un milliard de dollars, il prendra entre 51% et 60% du capital du tout-puissant groupe de médias espagnol, propriétaire d’El Pais, étranglé par une dette de 4,6 milliards d’euros. Nouveau Citizen Kane des médias en Espagne, il est aussi à la manœuvre à Berlin où il a reçu le feu vert d’un tribunal pour racheter Karstadt, équivalent des Galeries Lafayette.

Avec Prisa et Karstadt, bien qu’il s’en défende, Nicolas Berggruen change de dimension. « Il est dans une quête d’actifs qui ne sont pas des danseuses mais presque des trophées« , analyse un proche. Alain Minc qui le croise régulièrement depuis six mois sur le dossier espagnol. La reprise de Karstadt est encore plus symbolique. « C’est une forme de reconquête de l’Allemagne par un juif allemand qui veut faire table rase du passé« , poursuit Alain Minc.

Mécène et excentrique. Nicolas Berggruen vit entre son jet privé, un Gulfstream de quinze places, les hôtels cinq étoiles et les yachts lorsqu’il ne chasse pas le fauve en Afrique.

Via : Le Journal du Dimanche.fr

Read Full Post »

Le milliardaire juif américain Sheldon Adelson, un des principaux soutiens du Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu, a versé plusieurs millions de dollars à des organismes républicains très engagés contre le président Barack Obama, selon le quotidien Haaretz.

Le magnat de Las Vegas a fait don en 2009 d’un million de dollars à une organisation militant en faveur de candidats républicains lors d’élections de gouverneurs, et cette année de 500.000 dollars pour la cause républicaine, révèle vendredi le journal israélien de gauche.

En 2008, M. Adelson avait contribué à la campagne présidentielle de John McCain, le candidat républicain opposé au démocrate Barack Obama, à hauteur de cinq millions de dollars, ajoute le Haaretz.

Promoteur immobilier et propriétaire de casinos, M. Adelson, dont la fortune est estimée à plus de 26 milliards de dollars, a lancé en 2007 le quotidien gratuit « Israël Hayom », un tabloïde qui tire à plus de 200.000 exemplaires avec l’objectif affirmé de soutenir Benjamin Netanyahu, le chef de la droite israélienne. Israël Hayom est devenu le deuxième tirage de la presse quotidienne.

Via : Afp.com

Read Full Post »

Older Posts »