Feeds:
Articles
Commentaires

Archives de la catégorie ‘Intimidation/represaille’

https://observatoiredeladiaspora.files.wordpress.com/2011/01/1386.gif?w=300

Prévu aujourd’hui, à 18 heures, le cocktail de présentation du recueil des Célébrations nationales 2011 aurait pu être un moment de fête pour le ministre de la Culture, Frédéric Mitterrand. Mais la fête aura sûrement un goût amer dû à la polémique qu’a suscitée le cinquantenaire de la mort de Céline présent dans ce recueil. Serge Klarsfeld, président de l’association des Fils et Filles de déportés juifs de France (FFDJF), s’est indigné que l’on puisse «célébrer» un écrivain connu également pour son antisémitisme virulent (voir nos éditions d’hier).

Les mots de Klarsfeld sont sans équivoque: «La République doit maintenir ses valeurs: Frédéric Mitterrand doit renoncer à jeter des fleurs sur la mémoire de Céline, comme François Mitterrand a été obligé à ne plus déposer de gerbe sur la tombe de Pétain

Que la République le célèbre, c’est indigne.» Il en appelle d’abord au ministre de la Culture, et, ensuite, au président de la République. «Ce serait un acte de courage de la part de Frédéric Mitterrand d’enlever Céline de ce recueil, comme nous le réclamons.» Et d’ajouter, au cas où le ministère de la Culture n’agirait pas: «Nous attendrons que le premier ministre François Fillon et le président de la République prennent position. Notre réaction va être dure. Les morts du Vél’d’Hiv n’auraient pas aimé que la République célèbre Céline.»

Richard Prasquier, président du Conseil représentatif des institutions juives de France (Crif), est sur la même longueur d’onde: «Je m’indigne de la même façon que Serge Klarsfeld, affirme-t-il. Il faut être cohérent, on ne peut pas célébrer Céline. Bien sûr, il est l’auteur du Voyage, mais il a également écrit des livres ignobles, comme Bagatelle pour un massacre.

http://www.the-savoisien.com/blog/public/img/Celine1.jpgPour expliquer ce qui a motivé le comité, Henri Godard, professeur émérite à la Sorbonne, spécialiste incontesté de Céline et auteur de la notice dans le recueil contesté, explique: « Céline a deux visages: on ne peut oublier ni l’un ni l’autre.» Ami de Serge Klarsfeld - ils ont passé le bac ensemble et continuent d’entretenir des relations -, il juge excessive la démarche de son ami.

«Je comprends que l’on puisse déplorer la célébration de Céline – le mot “célébrer” est d’ailleurs ambigu -, mais c’est un cas épouvantablement complexe : on ne peut ignorer la valeur de l’écrivain français qui est actuellement l’un des plus lus et parmi les plus traduits dans le monde», explique-t-il.

Quant à François Gibault, président de la Société d’études céliniennes et avocat de Lucette Destouches (la veuve de Céline), il affirme que «Serge Klarsfeld, en demandant au ministre de la Culture de retirer le nom de Céline de la liste des célébrations nationales, fait une formidable publicité à cet écrivain», un écrivain qui détestait les célébrations. Rappelant qu’il veille à attaquer et faire saisir toutes les éditions pirates des pamphlets de l’écrivain, il conclut :

«J’ajoute qu’il me paraît malsain, 78 ans après la publication du Voyage, plus de 70 ans après celle des pamphlets, d’attiser de nouveau les passions. Cela ne fait que réveiller de vieux démons et je crains que l’initiative de Serge Klarsfeld ait un effet contraire à celui qu’il recherche

Via : Le Figaro.fr

Read Full Post »

Bakchich a déterré un câble diplomatique passé inaperçu sur le site WikiLeaks. Où l’on apprend que les bandits israéliens règnent désormais sur le crime organisé mondial.

Comme une odeur de Coppola chaud dans l’arrière-cuisine israélienne. Un câble diplomatique daté de mai 2009, déniché par Bakchich sur le site WikiLeaks, déroule le film des parrains en Terre promise, façon Francis Ford.

http://a7.idata.over-blog.com/4/03/33/13/Mafiapremieredecouv.jpgLe scénariste : James Cunningham, ambassadeur des États-Unis en Israël. Les protagonistes : les gredins du crime organisé israélien. L’intrigue : leur influence grandissante au sein de l’État juif, leurs réseaux en Europe et outre-Atlantique. Une bien noire histoire où l’on apprend qu’à l’origine « cinq ou six familles ont traditionnellement dominé le crime organisé en Israël ». Mais que, « ces dernières années, il y a eu une forte augmentation de la portée et de l’impact de nouveaux réseaux ». Le contrôle d’une région par famille, c’est fini !

« L’ancienne école cède la place à une nouvelle race de la criminalité, plus violente », note l’ambassadeur. Fondée sur « une meilleure connaissance des explosifs de haute technologie, acquise au contact du service de défense des forces israéliennes ». Pour une dernière volonté : « Recourir à la violence aveugle. »

Empreinte russe

Une arme fatale à la hauteur de leur folie des grandeurs. Les nouveaux parrains israéliens « jouent maintenant un rôle significatif dans le commerce mondial de la drogue, fournissant à la fois le marché de la consommation locale et servant de point de transit vers l’Europe et les États-Unis ». Et l’émissaire américain de rapporter qu’en mars 2009 la police nationale a arrêté 12 suspects « dans ce qui est considéré comme le plus grand réseau de trafic humain mené par Israël à ce jour ». Soit la « contrebande de milliers de femmes de l’ancienne Union soviétique, forcées de travailler comme prostituées en Israël, à Chypre, en Belgique et en Grande-Bretagne ».

Dessin de Large

L’ogre rouge, replet de billets verts, n’est jamais très loin. Il est, en terre sainte, comme à la maison. Ainsi, « de nombreux oligarques russes d’origine juive et des membres du crime organisé ont obtenu la citoyenneté israélienne, ou, du moins, conservent leur résidence dans le pays ».

Et voyager avec un visa ? Pas de problème ! Au printemps 2009, trois noms du milieu ont pu participer, à Las Vegas, à une « convention sur les métiers de la sécurité ». Des petits soins possibles à une condition : avoir un casier judiciaire blanc comme neige, en évitant les condamnations pénales. En langage diplomatique, cela donne : « Des Israéliens connus pour travailler ou appartenir à des familles du crime organisé ne sont pas automatiquement inéligibles pour voyager aux États-Unis. »

Soutiens politiques

Au niveau des soutiens politiques de l’organisation, l’ambassadeur a sa petite idée sur le sujet. Ainsi de la députée du Likoud Inbal Gavrieli, élue en 2003, « fille d’un patron présumé du crime » et qui a tenté d’« utiliser son immunité parlementaire pour bloquer les enquêtes dans les affaires de son père ». Et de s’interroger sur la mesure « dans [laquelle] les éléments du crime organisé ont pénétré l’establishment israélien et corrompu des agents publics »… Jérusalem, j’ai rusé l’âme.

Via : Bakchich.fr

Read Full Post »

http://www.novinite.com/media/images/2009-06/photo_verybig_104859.jpg

Le Comité d’Helsinki en Bulgarie a protesté contre le renouvellement de la publication  de livres antisémites écrits par Volen Siderov, le président du parti d’extrême droite Ataka (Bulgarie).

"L’asservissement d’autres pays est le principal objectif du monde juif depuis des centaines d’années", "le génocide des russes, des bulgares et des autres peuples orthodoxes a été dirigé de près par les cercles du Talmud occidental, sous la direction de la famille de Rothschild"

"dans toute l’Europe, des juifs ont toujours infiltré les esprits des dirigeants et les ont obligés à créer des guerres et des désastres, afin de les forcer à dépendre de l’argent";

ce sont quelques phrases de Siderov que le Comité d’Helsinki cite comme étant particulièrement offensantes.

Volen Siderov est tristement réputé pour son approche intransigeante particulièrement vis-à-vis des tziganes et des turcs.

Via : Antisemitism.org

Read Full Post »

http://www.lexpress.fr/pictures/74/38242_arno-et-serge-klarsfeld-le-1e-octobre-2010-a-paris.jpg

Seul membre français de la Fondation Auschwitz-Birkenau, l’avocat tente de convaincre le gouvernement de mettre la main à la poche (pour la rénovation d’Auschwitz-Birkenau) . Son fils, Arno, conseiller de François Fillon, a relayé la demande qui est actuellement en cours d’arbitrage, sachant que Paris prône une solution européenne et non pays par pays.

"La France a donné aux Allemands la grande majorité des 77.000 juifs déportés, elle ne les a pas elle-même déportés mais elle les a livrés, rappelle Serge Klarsfeld. […] Je sais que nous sommes en période de crise, je connais l’état du déficit des finances publiques, mais il ne faudrait pas que la France se montre indigne par rapport à l’Allemagne (qui a débloqué 60 millions d’euros, soit la moitié de la facture nécessaire à l’entretien annuel)."

Via : Le Journal du Dimanche.fr

Read Full Post »

http://www.licra.org/licra/sites/default/uploads/image/actualites/communiques/convention-licra-mi-01210.jpg

Brice Hortefeux a signé avec la Ligue contre le racisme et l’antisémitisme (Licra), une convention de coopération dans la lutte contre les dérives racistes sur l’Internet, dans les stades et dans les « échanges de statistiques » (Le Figaro, 2 décembre).

D’après la Licra, « cet accord consacre un important volet à l’échange d’informations entre le ministère et la Licra afin d’être capable de mieux quantifier, qualifier et appréhender les phénomènes racistes et antisémites ».

La Licra serait chargée de « proposer une approche nouvelle dans la sensibilisation des agents de police et de gendarmerie ».

Par ailleurs, un observatoire du racisme serait créé et sa conduite en serait confiée sous peu au Conseil représentatif des associations noires de France (CRAN).

Via : Liberté Politique.com

Read Full Post »

Read Full Post »

https://observatoiredeladiaspora.files.wordpress.com/2010/08/national-radical.gif?w=400&h=562

Communiqué du bureau politique du Parti national radical.

Du jamais vu, en France, depuis la ‘‘libération’’ !

Maurice Martinet, président du Parti National Radical vient d’être condamné, en qualité de Directeur de la publication du National Radical, à deux mois de prison ferme par le Tribunal correctionnel de Grenoble.

Après avoir été assigné en référé le 12 juillet 2010 par l’Union des Etudiants Juifs de France devant la 17è Chambre correctionnelle de Paris aux fins de voir retirer de la vente le seizième numéro du National Radj’accuseical qui titrait : « les Juifs qui dominent la France », Maurice Martinet s’est vu à nouveau assigné par la LICRA à comparaitre devant le Tribunal correctionnel de Grenoble le 9 septembre 2010.

Ainsi, l’ordonnance de référé ordonnait le retrait immédiat du N° 16 de la publication Le National Radical et accordait magnanimement la somme de 500 € à Marc Knobel, intervenant volontaire rôdé aux pratiques du commerce de l’antiracisme, 1.500 € à l’UEJF, et 1 500 € à ‘‘J’accuse ! Action Internationale pour la Justice’’, autres pompes à fric communautaires drapées des vertus humanistes.

Quant au jugement de Grenoble, rendu le 29 novembre, présidé par Mme Broutechoux, il condamne Maurice Martinet à deux mois de prison ferme, le déclare responsable du préjudice causé à la LICRA (que nous rebaptisons pour la circonstance Ligue Internationale des Cercles Racistes Antifrançais) et le condamne à lui verser les sommes de 5 000 € à titre de dommages et intérêts et 1 500 € sur le fondement des dispositions de l’article 475-1 du Code de procédure pénale (on le constate, ce commerce est très lucratif !) et ordonne la publication du jugement par extrait dans le Dauphiné ‘‘Libéré’’, Le Monde, le coût de chacune des insertions ne devant pas excéder 1 500 €

Maurice Martinet écope donc de deux mois de prison ferme pour avoir divulgué une liste de noms de 308 juifs [...] de nos médias nationaux et des autres figures illustres qui monopolisent le showbiz, le monde politique et celui des affaires. Voilà le ‘‘crime’’ !

Précision est donnée que le procureur avait requis 100 jours-amendes de 50 € en excluant l’emprisonnement. Etait-ce alors une simple comédie pour faire bon effet devant une salle comble alors qu’il savait que le Tribunal irait, fait assez rare, bien au delà de ses réquisitions ?

Nous reviendrons sur la teneur du jugement qui sera par ailleurs reproduit et commenté dans la prochaine édition du National Radical.

Nous savons maintenant, qu’en France – pays qui se targue d’être celui des Droits de l’homme – il nous est interdit d’écrire [...] dès qu’il s’agit de la communauté juive. Les Français n’ont plus que le droit de gober, sans sourciller, toutes les ‘‘vérités’’ qu’on nous assène à longueur d’émissions télévisées sans pouvoir élever la moindre contestation.

En France, aujourd’hui, il est plus grave de dire que nos médias, que le monde du showbiz et qu’une grande partie du monde politique et des affaires sont [...] des Juifs, que de laisser mourir son jeune enfant dans sa voiture.

L’exemple de cette mère d’une fillette de 18 mois morte dans sa voiture où elle l’avait… oubliée, qui a été reconnue coupable d’homicide involontaire puis incroyablement dispensée de peine par le Tribunal de Créteil est significatif de la dérive inquiétante de nos institutions !

Aujourd’hui, ce ne sont plus les Juifs qui sont persécutés, mais nos propres nationaux. En somme, sous prétexte de prévenir un hypothétique retour au nazisme, ils se comportent maintenant eux-mêmes comme de véritables nazis.

Tragique retour de situation, après avoir été spoliés de leurs biens et enfermés dans des camps où ils mouraient de faim, ils veulent maintenant, par soif de vengeance, assouvir leur haine en faisant jeter en prison des militants nationalistes innocents et les ruiner par de lourdes amendes pour les voir mourir de faim dans des camps invisibles !

L’histoire va-t-elle devoir se répéter ?

Mais pour l’heure, il vient d’être interjeté appel de cette condamnation qui, si elle était confirmée ou même aggravée ne pourra, si notre détermination et notre volonté de vaincre restent entière, qu’avoir un effet positif sur l’évolution du Parti National Radical.

Quand on commence à emprisonner les leaders politiques et à bâillonner la Presse libre, c’est l’aveu que le pouvoir politique commence à trembler  !

Vive la Résistance, vive la France.

Le Bureau politique du PNR.

Le national radical « Les juifs qui dominent la France » en PDF : https://observatoiredeladiaspora.files.wordpress.com/2010/08/les-juifs-qui-dominent-la-france-prn_juin_2010-1.pdf

Télécharger : http://www.mediafire.com/?my4wjk5bgkllm5l

Voir aussi : Sommes-nous en judéocratie ?

Via : Le Parti National Radical

Read Full Post »

Read Full Post »

https://observatoiredeladiaspora.files.wordpress.com/2010/12/yvesmichaud.jpg?w=189

Il y a 10 ans presque jour pour jour, le 14 décembre 2000, Lucien Bouchard et ses ouailles roulaient dans la fange la réputation d’un citoyen honorable, Yves Michaud, qui a alors été ostracisé par l’Assemblée nationale pour avoir soi-disant tenu des propos inacceptables au sujet des Juifs… Les députés ont condamné Michaud sur un ouï-dire mal fondé. Le PQ aurait pu se racheter récemment, mais Pauline Marois et ses poussinots ont manqué de courage.

C’est le jour le moins glorieux de Lucien Bouchard. Le parti qu’il dirigeait alors, a fourni des munitions à ses détracteurs les plus hystériques. Souvenons-nous que l’écrivain Mordecai Richler, par exemple, voyait dans René Lévesque un nazi… C’était de la folie pure. Mais c’est ce genre de folie qui a emporté le PQ lorsqu’il a sauté à la conclusion que Michaud était antisémite… Pourquoi ? Pour rien.

L’affaire Michaud a provoqué une chasse aux sorcières au sein du PQ (parti québécois) qui en a profité -une fois que Lucien s’en est allé -pour devenir résolument plus socialiste que nationaliste, plus syndicaliste que populaire, plus trudeauiste que démocratique et plus jovial que responsable; et le PQ, muni d’une seule aile (celle de gauche), tourne depuis en rond dans l’opinion.

Injustes pour Parizeau comme pour Michaud

Nous nous empressons d’exiger des excuses de l’Angleterre ou du Canada anglais pour la déportation des Acadiens de 1755 ou la pendaison de Louis Riel en 1885. («Riel sera pendu même si tous les chiens du Québec aboient en sa faveur !», avait alors déclaré l’impitoyable Prime Minister of Canada, John A. Macdonald.) Mais lorsque le député Amir Khadir a voulu réhabiliter Yves Michaud dernièrement, le PQ a démontré son hypocrisie. Les péquistes me répètent en catimini qu’Yves Michaud, comme Jacques Parizeau le soir du 30 octobre 1995, avait raison de dire ce qu’il a dit… Devant les caméras, ils continuent de condamner les propos de ceux qu’ils savent avoir raison.

En attribuant la défaite référendaire à «l’argent» et à «des votes ethniques», M. Parizeau ne pointait pas les Haïtiens, les Maghrébins ou les Hispanophones : il visait les porte-parole des congrès grec, italien et juif qui, imbus de préjugés anti-frogs, réclamaient des leurs qu’ils votent massivement contre la souveraineté. Quant à l’«argent», Parizeau faisait référence aux magouilles que le Scandale des Commandites a révélées.

L’Histoire dira donc que Parizeau disait vrai. Même chose pour Michaud.

D’Elvis Gratton à Pierre Elliott Gratton…

En accusant l’association militante juive B’nai Brith d’extrémisme antiquébécois, Yves Michaud avait raison. Le B’nai Brith exigeait de changer le nom de la station de métro Lionel Groulx comme si notre grand historien n’avait pas cité sou-vent en exemple le courage et la ténacité du peuple juif. Le Québec n’est pas sans raison le premier État d’Amérique du Nord à avoir élu un Juif au parlement. Le très catholique comté de Trois-Rivières a élu (par deux fois) le député Ezéchiel Hart, en 1807 et 1808, sans se soucier de ses origines juives.

Michaud a donc raison ; le PQ et le B’nai Brith ont tort. Décidément, la rectitude politique a ensemencé notre mentalité de colonisé. Bob «Elvis» Gratton est devenu Bob «Pierre Elliott» Gratton. Continuez sur cette voie, péquistes, et vous perdrez peut-être, une quatrième fois d’affilée, vos élections générales. J’en profite ici pour lancer des souliers… euh, je veux dire des fleurs ! au député Amir Khadir. Il a eu assez de cran pour essayer de laver l’honneur d’Yves Michaud. Je lui en sais gré, et je ne l’oublierai pas.

Via : Le Journal de Montréal.ca

Read Full Post »

http://www.aid97400.lautre.net/IMG/jpg/BobSine.jpg

Le journal Charlie Hebdo a été condamné par le Tribunal de grande instance (TGI) de Paris pour avoir rompu abusivement le contrat qui le liait à Siné depuis seize ans. L’hebdomadaire satirique a été condamné à verser 40 000 euros de dommages et intérêts au caricaturiste.

Durant l’été 2008, Charlie Hebdo avait publié une chronique dans laquelle Siné ironisait sur une éventuelle conversion au judaïsme de Jean Sarkozy avant son mariage annoncé avec la fille du fondateur des magasins Darty. Pour le directeur de la publication de l’époque, Philippe Val, Siné avait dépassé les règles de la charte de l’hebdomadaire « qui proscrit notamment tout propos raciste et antisémite dans le journal ».

L’actuel patron de France Inter avait alors demandé au caricaturiste de présenter des excuses aux personnes citées dans l’article. Essuyant un refus, il l’avait renvoyé.

Siné avait alors assigné Charlie Hebdo en justice pour rupture abusive de contrat, réclamant 148 000 euros de dommages et intérêts. Le TGI a considéré qu’« il ne peut être prétendu que les termes de la chronique de Maurice Sinet sont antisémites, ni que celui-ci a commis une faute en les écrivant ».

D’autant que la chronique avait été soumise à la relecture du directeur de la publication, Philippe Val. « Il ne pouvait être demandé à Siné de signer et faire paraître une lettre d’excuse », poursuit le tribunal, qui reproche à Charlie Hebdo d’avoir licencié Siné sans lui avoir adressé de préavis.

Via : Ozap.com

Read Full Post »

Voir aussi : Maurice Gutman, élu UMP, membre du CRIF et Pédophile !

Read Full Post »

http://medias.francetv.fr/cpbibl/url_images/2010/12/02/image_66174669.jpg

Une "Proche" collaboratrice de Christine Ockrent, Candice Marchal qui aurait "espionné, depuis son domicile, les ordinateurs des principaux dirigeants de l’AEF" (Audiovisuel Extérieur de la France) a été mise à pied selon LePoint.fr

"Vendredi 26 novembre, la plus proche collaboratrice de Christine Ockrent a été prise la main dans le sac. D’après l’expertise que Le Point s’est procurée (…) Sur la foi d’une expertise informatique, Alain de Pouzilhac a aussitôt prononcé sa mise à pied. (…)

Le disque dur de la "responsable des coordinations" contenait, par exemple, les détails de la masse salariale de l’AEF, la copie scannée du passeport d’Alain de Pouzilhac (!), des notes, classées "confidentiel", de Frank Melloul, le directeur de la stratégie, adressées à Pouzilhac, le contrat de travail de Bruno Tézenas, le directeur des technologies de France 24… Au total, il s’agit de plus de 2,5 millions de fichiers, dont certains remontent au 19 novembre 2008…" écrit Emmanuel Berretta

"Marchal a bénéficié de la complicité du prestataire informatique. Thibault de Robert lui a donné les codes des serveurs de l’AEF. Or, le recrutement de ce prestataire a été recommandé par… Christine Ockrent. Ses états de service ? Il a travaillé longtemps pour le compte de BK Conseil, la société de conseil de Bernard Kouchner."

Via : Arrêt Sur Images.net

Read Full Post »

Read Full Post »

Pierre Lacerte, aux coins des rues St-Viateur et... (Photo d'archives François Roy, La Presse)

La justice se penche de nouveau, lundi, sur la cause opposant un citoyen d’Outremont, Pierre Lacerte, à l’homme d’affaires montréalais Michael Rosenberg. Ce dernier souhaite obtenir des tribunaux une ordonnance qui empêcherait Pierre Lacerte de s’approcher de lui.

Le litige entre les deux hommes dure depuis au moins cinq ans. Michael Rosenberg allègue que Pierre Lacerte a posé des gestes à son égard qui s’apparentent à du harcèlement.

Pierre Lacerte allègue pour sa part que des membres de la communauté hassidique d’Outremont enfreignent les règlements tels que ceux touchant le stationnement, et ce, en toute impunité, dit-il.

Michael Rosenberg est le président du Groupe Rosdev, entreprise qui possède de nombreux immeubles commerciaux et résidentiels à Montréal. Pierre Lacerte, résident de longue date d’Outremont, s’était notamment opposé à l’agrandissement d’une synagogue de la rue Hutchison.

(ndlr: Le dossier monté par Pierre Lacerte pour démontrer les agissements illégaux de Michael Rosenberg et de la synagogue . Dossier de destitution de Michael Rosenberg )

Via : Radio Canada.fr

Read Full Post »

http://libertesinternets.files.wordpress.com/2007/10/barschel_500.jpg

Vingt-trois ans après le mystérieux décès du dirigeant conservateur allemand Uwe Barschel à Genève, un journal laisse entendre dimanche que les services secrets israéliens seraient responsables de son assassinat. Le "Welt am Sonntag" cite de nouvelles analyses toxicologiques réalisées en Suisse.

Selon le journal, ces analyses confortent les affirmations d’un ancien agent du Mossad, Victor Ostrovsky, qui a détaillé dans un livre publié en 1994 comment M. Barschel aurait été tué. Cet ancien ministre-président chrétien-démocrate du Schlewig-Holstein (nord) avait été retrouvé mort dans un hôtel de Genève le 11 octobre 1987, tout habillé dans une baignoire remplie d’eau.

Les enquêtes officielles n’ont jamais permis de savoir si Uwe Barschel, qui avait ingéré des barbituriques, s’était suicidé ou avait été assassiné. Selon Welt am Sonntag, qui mentionne les recherches du professeur de toxicologie suisse Hans Brandenberger, "le scénario décrit par Ostrovsky correspond de façon étonnante à l’analyse des données".

"Les expertises chimiques laissent penser à un meurtre (…) et du fait de la complexité du mode d’assassinat on ne peut que penser qu’il a été commis par une équipe de professionnels et non pas par une personne seule", selon M. Brandenberger.

http://www.aref.de/kalenderblatt/2007/pics/uwe-barschel.jpgUwe Barschel, âgé à l’époque de 43 ans, avait été contraint d’abandonner quelques semaines avant sa mort son poste de ministre-président après avoir été accusé d’avoir fait espionner son adversaire social-démocrate aux élections dans l’espoir de le salir. Il avait alors menacé de faire des révélations.

L’affaire d’espionnage politique est passée aujourd’hui au second plan, mais la presse a souvent évoqué l’hypothèse d‘un contrat non honoré de vente de sous-marins à l’Afrique du Sud.

L’affaire, dans laquelle Israël aurait joué un rôle d’intermédiaire, aurait permis à des partis politiques allemands de toucher des commissions occultes.

Via : Romandie.com

Read Full Post »

Older Posts »

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Joignez-vous à 30 followers