Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘Montréal’

Le Service de police de la Ville de Montréal est à la recherche d’autres victimes potentielles d’un individu arrêté récemment et qui a été accusé de séquestration, voie de fait, menace de mort et agression sexuelle.

Erich Shimon Chemama, 29 ans, a été arrêté le 25 novembre dernier après qu’il s’en soit pris à une employée d’une agence d’escorte qui s’était présentée à son appartement, près de l’intersection d’Alexis-Nihon et de Ward, dans Ville Saint-Laurent, en compagnie d’une autre femme.

Il avait fait entrer la victime, en demandant à l’autre femme de demeurer à l’extérieur. Lorsque l’employée de l’agence était entrée chez lui, l’homme était devenu très violent, tentant notamment d’agresser et d’étrangler la femme. L’autre femme qui attendait à l’extérieur avait alors averti les policiers et avait réussi à aider la victime, avec l’aide de deux hommes. Le suspect avait été arrêté, pour être par la suite accusé.

Or, les policiers de Montréal pensent que cet homme, dont la fiche complète est diffusée sur le site Internet du SPVM, pourrait avoir fait d’autres victimes dans des circonstances semblables. Il s’agit d’un homme de race blanche, aux cheveux courts et portant une barbe de quelques jours. Il mesure 1,80 mètre et pèse 79 kilogrammes. Il pourrait utiliser les noms Simon Meyer et Eli Oury Chemama.

Via : Branchez Vous.com

Read Full Post »

https://i2.wp.com/www1.alliancefr.com/bqimages/surkis.jpg

Bill Surkis, une figure éminente de la communauté juive montréalaise qui a plaidé coupable à des accusations de possession de pornographie juvénile, a été condamné à une peine de 45 jours de prison jeudi, au palais de justice de Montréal. Il s’agit de la peine minimale d’incarcération prévue au Code criminel pour ce type de délit.

L’homme de 71 ans purgera sa peine pendant 22 fins de semaine consécutives à partir du 11 décembre. Il entrera au pénitencier les samedis à 9 h et devra y demeurer jusqu’au lendemain à 17 h.

En plus de sa peine de prison, il devra compléter 240 heures de travaux communautaires dans un délai de six mois. Il sera également assujetti à une probation de trois ans durant laquelle il lui sera notamment interdit de se trouver en présence de mineurs de moins de 16 ans sans être accompagné d’un adulte responsable.

Bill Surkis, ex-doyen du collège John-Abbott et directeur de la section québécoise de l’organisme juif B’nai Brith, a été arrêté en novembre 2008 après qu’il eut amené son ordinateur dans un magasin Best Buy pour des réparations.

Un technicien du commerce a découvert des fichiers de pornographie juvénile dans l’appareil et a aussitôt contacté les policiers.

Après analyse, ceux-ci ont trouvé 21 vidéos totalisant près de neuf heures d’enregistrement. On y voyait des jeunes filles âgées de 6 à 14 ans en train de se livrer à des actes sexuels avec des hommes adultes.

Via : Canoë.ca

Read Full Post »

Pierre Lacerte, aux coins des rues St-Viateur et... (Photo d'archives François Roy, La Presse)

La justice se penche de nouveau, lundi, sur la cause opposant un citoyen d’Outremont, Pierre Lacerte, à l’homme d’affaires montréalais Michael Rosenberg. Ce dernier souhaite obtenir des tribunaux une ordonnance qui empêcherait Pierre Lacerte de s’approcher de lui.

Le litige entre les deux hommes dure depuis au moins cinq ans. Michael Rosenberg allègue que Pierre Lacerte a posé des gestes à son égard qui s’apparentent à du harcèlement.

Pierre Lacerte allègue pour sa part que des membres de la communauté hassidique d’Outremont enfreignent les règlements tels que ceux touchant le stationnement, et ce, en toute impunité, dit-il.

Michael Rosenberg est le président du Groupe Rosdev, entreprise qui possède de nombreux immeubles commerciaux et résidentiels à Montréal. Pierre Lacerte, résident de longue date d’Outremont, s’était notamment opposé à l’agrandissement d’une synagogue de la rue Hutchison.

(ndlr: Le dossier monté par Pierre Lacerte pour démontrer les agissements illégaux de Michael Rosenberg et de la synagogue . Dossier de destitution de Michael Rosenberg )

Via : Radio Canada.fr

Read Full Post »

https://i1.wp.com/www.cyberpresse.ca/images/bizphotos/569x379/201009/08/198204-maor-attar-gauche-devrait-etre.jpg

Des psychiatres de l’Institut Philippe-Pinel seront appelés à évaluer l’état de santé de Maor Attar qui est accusé d’avoir poignardé à mort sa soeur cadette le mois dernier. Selon ce que rapporte l’agence QMI, à la demande de la défense, les experts seront également appelés à décider si le jeune homme de 18 ans peut être tenu criminellement responsable des gestes qui lui sont reprochés.

Maor Attar n’était pas présent au Palais de justice de Montréal mercredi matin. Il était représenté par son avocat, Me Daniel Lighter. Selon ce dernier, la condition physique de son client ne lui permettait pas de se présenter en cour et il souffre de schizophrénie et d’épisodes psychotiques. La procureure de la Couronne est Me Hélène Di Salvo.

Il devra comparaître de nouveau devant le tribunal le 8 octobre prochain, date à laquelle on saura s’il est apte à être jugé.

QMI rappelle que le 9 août dernier, le corps inerte de Shirel Attar, 14 ans, a été découvert par sa mère et sa soeur au modicile familial de la rue Randall à Côte-Saint-Luc, et portait de nombreuses marques de violence causées par un objet tranchant.

Voir aussi :  Shirel 14 ans poignardée à mort par son frère ?

Via : Montréal Express.ca

Read Full Post »

https://i2.wp.com/multimedia.jta.org/images/multimedia/the-week-in-photos/12_l.jpg

MONTRÉAL – Un camp de jour de la communauté juive devra payer environ 16 000 $ en amendes à la municipalité de La Minerve, dans les Laurentides.  Dans un jugement rendu le 30 août dernier, et dont le quotidien La Presse a obtenu copie, le juge Jacques Laverdure de la cour municipale de Sainte-Agathe-des-Monts, a conclu que l’usage abusif de haut-parleurs «ne peut pas être justifié par la liberté de religion».

C’était l’un des arguments qu’avait plaidé le camp de vacances Gan Israel dans cette cause qui l’opposait à la municipalité. Le camp situé en bordure du lac Désert à deux heures de route de Montréal accueille tous les ans jusqu’à 450 jeunes juifs de différentes communautés orthodoxes du Canada et des États-Unis.

Il a toutefois fait l’objet de nombreuses plaintes et de pétitions des riverains qui se disaient exaspérés par les bruits incessants qui provenaient du camp.  Selon le quotidien, un des riverains a expliqué à la Cour comment il entendait la musique sur sa propriété, située à 1,3 km du camp.

La Minerve avait donc décidé de sévir et de donner au cours de l’été 2009 une vingtaine de constats d’infraction au camp pour bruit excessif.  Malgré l’intervention d’en employé du camp qui a tenté d’expliquer l’importance de la musique dans la culture juive, le tribunal a finalement donné raison à la municipalité après trois jours de délibérations.

La direction du camp n’a pas voulu commenter la décision mais son avocat, Me Étienne Bergevin-Byette a indiqué au quotidien que la décision du juge Laverdure pourrait être portée en appel.

Via : Canoé Info.com

Read Full Post »

https://i1.wp.com/imworld.aufeminin.com/dossiers/D20090430/radin-152236_L.jpg

(Montréal) L’homme d’affaires Perry Newman, soupçonné d’une fraude chez les juifs orthodoxes, finançait son train de vie avec l’argent des investisseurs, comme le faisait Earl Jones.

C’est ce qu’affirme l’avocat Neil Stein, qui a eu copie des états de compte bancaires de l’entreprise de M. Newman, appelée Dover Financial Corp. Neil Stein représente la principale investisseuse dans cette affaire, Edith Olanoff.

«Toutes les dépenses quotidiennes de M. Newman étaient payées par Dover, dont les fonds provenaient directement des investisseurs», a dit M. Stein, au cours d’un entretien téléphonique.

L’avocat indique entre autres que les droits de scolarité universitaires des trois enfants de M. Newman, aux États-Unis, ont été entièrement payés par Dover. Perry Newman a également acheté certains bijoux à sa femme à même l’argent des victimes, a dit M. Stein. La dame en question est toutefois disposée à remettre ces bijoux.

La femme d’affaires Edith Olanoff, rappelons-le, a découvert dernièrement que les 7,5 millions US qu’elle a confiés à Perry Newman avaient disparu. L’argent avait supposément été investi par l’entremise du courtier américain FC Stone depuis cinq ans. Or, les états de compte mensuels remis à Mme Olanoff par M. Newman, avec l’en-tête FC Stone, sont tous des faux, lui a appris le courtier.

En plus de Mme Olanoff, une dizaine d’investisseurs auraient placé des fonds avec M. Newman, à hauteur de 125 000$ à 500 000$. Tous les investisseurs qui se sont manifestés à ce jour sont des juifs orthodoxes de la région de New York, bien que M. Newman réside à Hampstead, dans l’île de Montréal.

Hier, le tribunal a accepté de mettre en faillite Perry Newman et son entreprise, Dover Financial Corp. Edith Olanoff espère que ces faillites lui permettront de récupérer une partie de ces fonds. C’est la firme RSM Richter qui devient le syndic de ces faillites, le même qui a chapeauté le dossier d’Earl Jones, de Norshield et de Norbourg.

Hier, deux policiers du Service de police de Montréal (SPVM) assistaient aux audiences. Une plainte contre M. Newman a d’ailleurs été formellement déposée.

La nouvelle publiée la semaine dernière dans La Presse a créé une onde de choc dans la communauté juive orthodoxe. Perry Newman, lui-même pratiquant, était bien connu dans la communauté. Samedi, il s’agissait d’un sujet chaud à la synagogue de la rue Baily, dans Côte-Saint-Luc.

Récemment, l’un des fils de Perry Newman a épousé l’une des membres de la famille de Russel Galbut, magnat de l’immobilier américain. Le mariage a été célébré à Miami avec faste. Russel Galbut est le propriétaire de Crescent Height, l’un des plus importants promoteurs immobiliers en Amérique du Nord.

Via : Cyber Presse.ca

Read Full Post »