Feeds:
Articles
Commentaires

Archive for août 2010

https://i1.wp.com/www.lexpress.fr/medias/258/cope-sarkozy_59.jpg

Un rendez-vous ce matin à l’Elysée, sa charge virulente contre Xavier Bertrand et des grandes manœuvres qui s’accélèrent à droite sur fond de règlements de comptes post-été maudit. Il n’en faut pas plus pour que le bruit d’une arrivée de Jean-François Copé à la tête du parti majoritaire s’amplifie. « Il ne devrait pas refuser si Nicolas le lui demande », confie un parlementaire. Or le président est déçu par le fonctionnement du parti depuis quelques mois ».

Face à la rentrée buldozer du PS qui étrille quotidiennement le sarkozysme, le locataire de l’Elysée entend disposer rue de la Boétie d’une machine de guerre à double détente : réactive face aux attaques et prospective pour 2012. Or depuis le réchauffement de leurs relations après les régionales, Jean-François Copé ne cesse de dire qu’il entend mettre le travail programmatique de son club Génération France au service de la réélection de Nicolas Sarkozy. Ce dernier a peut-être fini par trouver plus à son avantage de faire travailler les équipes et les amis de « L’homme pressé » dans son parti. Les deux hommes se connaissent par cœur et malgré leurs accrochages réguliers, le chef de l’Etat semble bien décidé à s’appuyer sur l’ambition dévorante du député-maire de Meaux pour garder l’Elysée dans 18 mois. Xavier Bertrand, lui, ferait alors son entrée au gouvernement fin octobre.

Pour l’instant, Jean-François Copé laisse dire la rumeur. « Il y a besoin certainement de réfléchir à la réorganisation du parti, ça c’est certain », a-t-il déclaré à midi à son arrivée au campus UMP de Port-Marly où il ne devait que passer en coup de vent. Il pourrait donc en assurer l’organisation l’an prochain.

Voir aussi : Le juif Benjamin Lancar réélu à la tête des jeunes UMP

Via : TF1.fr

Read Full Post »

Une professeur d’histoire de Nancy, de confession juive, a été suspendue quatre mois de ses fonctions pour avoir manqué à ses obligations « de neutralité et de laïcité » en organisant des voyages scolaires dans des camps de concentration, a-t-on appris mardi 31 août auprès de son avocate.

Catherine Pederzoli, 58 ans, avait l’habitude d’organiser des voyages en Pologne et en République Tchèque depuis une quinzaine d’années avec ses classes de seconde, première et terminale du lycée public Henri-Loritz de Nancy, a expliqué à l’AFP son avocate, Me Christine Tadic.

Catherine Pederzoli a fait l’objet d’une enquête de l’Inspection générale de l’Education nationale suite à une manifestation organisée par certains de ses élèves en décembre dernier à Nancy, lors d’un déplacement du ministre de l’Education nationale, Luc Chatel.

La professeur d’histoire avait été suspectée d’avoir organisé la manifestation et manipulé ses élèves.

Dans un rapport rédigé en juillet, les inspecteurs pointent des « manquements aux obligations de réserve, de neutralité et de laïcité », et reprochent à l’enseignante l' »instrumentalisation des élèves » par des « lavages de cerveaux« .

Via : Nouvel Obs.com

Read Full Post »

Rien ne va plus à France 24. Pour Libération, le bel instrument du rayonnement français à l’étranger est devenu “la chaîne de la cacophonie”. Le Figaro annonce, lui, une “crise ouverte”. Et pour l’un comme pour l’autre, le pataquès dans lequel se débat la rédaction de la chaîne internationale a une seule et même cause: la guerre entre Alain de Pouzilhac, le PDG, et Christine Ockrent, la directrice déléguée.

Résumé du dernier épisode par Libération: “L’histoire vue par les salariés, ça donne ça: mercredi le directeur adjoint de la rédaction, Albert Ripamonti, aurait été viré par Christine Ockrent. Et illico réhabilité dans ses fonctions par Alain de Pouzilhac. Qui dans la foulée aurait viré le directeur de la rédaction, Vincent Giret”. Libé décrypte: Giret est proche d’Ockrent, qui l’a embauché; tandis que Ripamonti serait l’homme de Pouzilhac. Toujours selon Libé, Giret n’aurait pas remis les pieds à son bureau depuis jeudi. Selon nos informations, il serait convoqué jeudi prochain pour un entretien préalable à son licenciement.

En fait, Alain de Pouzilhac et Christine Ockrent ne se seraient jamais entendus. Les premier, assure Le Figaro, “entend reprendre la main sur une entreprise qu’il a porté sur les fonts baptismaux.” C’est pourquoi, au début de l’été, il a rogné une partie des prérogatives de la seconde, rétrogradée du rang de directrice générale de France 24 à celui de…directrice générale déléguée

Dans le Figaro, on apprend aussi que la chaîne serait dans ce qu’un syndicaliste appelle “une situation financière difficile” avec déficit prévisionnel situé entre 5 et 10 million d’euros pour 2011. Le même syndicaliste évoque par dessus le marché, mais au conditionnel, une “baisse des chiffres d’audience et de notoriété” au premier semestre 2010.

Via : Nouvel Obs.fr

Read Full Post »

Vous noterez la présence sur la vidéo du Juif David Rachline, coordinateur national du FNJ et chef du Comité de Soutien Jeunes de Marine le Pen. Quand à l’Africaine que l’on aperçoit à la fin, les Jeunes avec Gollnisch disent sur elle que :

” L’installation dans les Yvelines de celle qui avait été nommée SD FNJ, avant que David Rachline ne se ravise suite à des plaintes, en la nommant finalement SD adjointe FNJ. Il s’agit de Vénussia, une jeune transfuge du NPA, qui déclare très volontiers avoir quitté son ancien port d’attache après s’être aperçu que les responsables du NPA n’étaient pas accessibles et qu’elle ne pourrait pas faire valoir ses compétences dans un tel parti.

Bref, ce sont fondamentalement des motifs humains qui l’ont conduite du NPA au Front, dont elle jugeait le cadre plus favorable à son émergence politique. Et non un revirement idéologique soudain et brutal. Et voilà que David Rachline, sans l’avoir vu, ni s’être jamais entretenu avec elle, connaissant pourtant son appartenance au NPA, qui jusqu’à preuve du contraire n’évolue pas tout à fait sur la même ligne doctrinale que le Front national, ainsi que sa très récente et précipitée arrivée au Front, s’empresse de lui confier des responsabilités sans interroger auparavant ses motivations réelles.

https://i1.wp.com/www.nationspresse.info/wp-content/uploads/2008/06/portrait_david.jpgUne nomination contestée qui a de quoi susciter quelques inquiétudes, d’autant que Vénussia a confié à certains militants d’Ile-de-France qu’elle était favorable au mariage gay, à l’avortement et, dans un autre registre, à la libéralisation du canabis. Que cela soit objectivement contraire au programme frontiste ne semble guère ennuyer ceux qui l’ont nommée. Car encore une fois, ces gens là se moquent éperdument du projet politique porté par notre mouvement. Philippe Chevrier, Secrétaire Départemental des Yvelines, lui a d’ailleurs trouvé un rôle tout à sa mesure : la communication. Mais communiquer quoi ? Quand on se moque du projet. Car la communication est subordonnée au contenu du message qu’elle a vocation à rendre accessible.

A vouloir oublier cette évidence, on finit par faire de la communication pour la communication, et le message se perd lui-même dans le processus de communication. On ne communique plus rien, mais c’est égal, on communique…”

Via : Le Projet Juif.com

Read Full Post »

https://i2.wp.com/www.intransigeants.com/wp-content/uploads/2010/08/m%C3%A9tissage-2.gif

Tandis que le rabbin canadien Abraham Feinberg, dans les colonnes d’une revue chrétienne de Toronto, la « Maclean’s Review« (1), s’adressant à ses lecteurs catholiques et protestants, lançait l’appel suivant :

« La seule solution aux conflits sociaux est le mariage inter-racial[…] », il est donc urgent que « […] la loi encourage le mélange du sang », du moment que « l’appel délibéré aux mariages inter-raciaux est la seule façon d’accélérer le processus pour éliminer totalement les préjugés raciaux et donc les races séparées »,

dans le « New York times » paraissait en 1974 une pleine page de publicité du « National Committee for Furtherance of Jewish Education », publicité adressée à la jeunesse juive, dans laquelle les mariages interraciaux étaient ainsi stigmatisés :

« Les mariages mixtes sont un suicide national et personnel. Le moyen le plus ûr pour détruire un peuple est de le faire marier en dehors de sa foi […] les hommes et les femmes ont alors la certitude d’y perdre leur identité. Les valeurs et les principes qui ont tant contribué à la culture et à la civilisation contemporaines (du peuple juif, N;d.R.) disparaitront de la face de la terre.
L’expérience accumulée en trois mille ans, le riche héritage d’un peuple, tout ce qui est absolument votre sera indignement anéanti. Quelle peine : Quel désastre ! Quelle honte ! (2)

Les extraits ci-dessus proviennent du livre « Maçonnerie et sectes secrètes, le côté caché de l’Histoire », publication du Courrier de Rome, nouvelle édition 2005, chapitre XXV « l’étape européenne vers les Etats-Unis d’Europe », sous-chapitre « la liberté d’immigration dans le monde entier » page 448.

Voir aussi : L’apologie du Métissage par Ivan Levaï et la Licra

Via : Maçonnerie et sectes secrètes : le côté caché de l’histoire

Read Full Post »

Voir aussi : Apologie du métissage, le double discours

Read Full Post »

https://i1.wp.com/www.spiegel.de/images/image-23338-panoV9free-ytud.jpg

En Allemagne, un homme s’est attiré les foudres de Berlin ce dimanche 29 août. Thilo Sarrazin est membre du directoire de la banque centrale allemande et du Parti social-démocrate. Il est connu pour ses propos très controversés, notamment à l’encontre des juifs et des musulmans.

Avec notre bureau de Berlin,

Thilo Sarrazin a encore frappé, mais cette fois il est allé trop loin. Dans un entretien publié ce dimanche 29 août par le quotidien Welt am Sonntag, il a déclaré que « tous les juifs partagent un gène particulier, les Basques ont des gènes particuliers qui diffèrent des autres ».

Des propos qui ont suscité un nouveau tollé à Berlin et fait réagir l’ensemble de la classe politique allemande. Et pourtant, Thillo Sarrazin n’en n’est pas à son coup d’essai. Habitué des scandales, le membre du directoire de la Bundesbank et du Parti social-démocrate est en campagne de promotion pour son nouveau livre L’Allemagne va à sa perte.

Depuis une semaine, les bonnes feuilles de son nouveau brûlot contre les musulmans s’étalent jour après jour dans le quotidien populaire Bild et même le très sérieux magazine Der Spiegel en a publié un extrait. Pour résumer, Thilo Sarrazin estime que les musulmans menacent l’Allemagne, car ils sont moins bien éduqués, vivent au crochet de l’Etat et seront bientôt majoritaires grâce à un taux de fécondité élevé.

Taxé de racisme intellectuel et de populisme par ses détracteurs, Thilo Sarrazin maîtrise en tout cas les règles de la provocation et du marketing sur le bout des doigts. Son livre sort lundi 30 août en librairie et a déjà fait couler beaucoup d’encre.

Via : RFI.fr

Read Full Post »

Older Posts »