Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘royaume uni’

http://ivarfjeld.files.wordpress.com/2010/02/israeli-ambassador_677642c.jpg

Ambassadeur d’Israël au Royaume-Uni, Ron Prosor, a dressé un constat sévère sur la situation en Europe.  On ne peut pas compter sur les dirigeants européens dans la lutte contre la délégitimation et la diabolisation de l’État juif.

Devant un public nombreux réuni à la synagogue New West End de Londres, le diplomate a averti: « Quand les choses se gâtent, nul en Israël ne pense vraiment que l’Europe viendra à son secours« .

Le conférence à laquelle M. Prosor s’est exprimé était présidée par l’éditeur de Jewish Chronicle, Stephen Pollard.  Les autres orateurs étaient la baronne Deech, ancienne principale de St Anne’s College, Université d’Oxford, l’ancien gouverneur de la BBC et actuel directeur exécutif de The Times, Daniel Finkelstein, l’éditorialiste du Observer Nick Cohen et Rafael Barjardi, directeur exécutif de l’initiative Amis d’Israël.

Lady Deech a, en particulier, été critique de la réaction de la communauté face à la campagne visant à affaiblir Israël, et a accusé les dirigeants communautaires de ne pas défendre Israël avec suffisamment de vigueur.

« Il y a un manquement au niveau du leadership et des relations publiques », indiqua-t-elle. « Il nous faut un leadership juif, non seulement pour lever des fonds, mais également pour prendre position en faveur d’Israël. Nous avons besoin d’un réseau de gens prêts à parler. »

Via : Juif.org

Read Full Post »

(Ed Miliband leader du Labour au premier plan, David Miliband au second plan)

Le cadet des Miliband, le plus jeune leader jamais élu par les travaillistes, a appelé le parti à évoluer au-delà du New Labour refondé par Gordon Brown et Tony Blair au début des années 90.

« Proclamons le message qu’une nouvelle génération est à l’oeuvre au Labour« , a déclaré Ed Miliband, arrivé sur scène sur une musique du groupe Vampire Week-end, devant un écran aux teintes roses.

Remerciant ses parents, émigrés d’origine juive polonaise réfugiés en Grande-Bretagne, Ed Miliband a aussi rendu un hommage appuyé à son « extraordinaire » frère aîné, David, qu’il a battu samedi à l’issue d’un scrutin très serré pour prendre la tête du parti.

David Miliband, qui était présent dans la salle, a salué « un discours vraiment très fort, très bon, et le discours d’un homme politique de conviction ». L’aîné des Miliband devrait révéler mercredi s’il a choisi d’épauler son frère au sein du gouvernement travailliste fantôme (shadow cabinet) ou de se mettre en retrait après sa défaite.

Via : AFP.com

Read Full Post »

Aujourd’hui, le quotidien britannique The Guardian écrit que deux groupes israéliens ont mis sur pied des cours de formation à la subversion de l’encyclopédie en ligne Wikipédia, afin de « montrer le bon côté » de l’Etat juif.

Ceux qui consacrent leur plume à défendre la cause palestinienne sont au courant de l’existence de « Wikipédia Jews », une expression créée voici, de cela, quelques années. Ce terme désigne une bande de crypto-sionistes enragés qui vandalisent constamment les entrées de cette encyclopédie ayant un rapport quelconque avec la Palestine, les militants pro-palestiniens et les atrocités perpétrées par Israël.

D’après l’article du Guardian, deux associations israéliennes cherchant à avoir le dessus dans le débat online ont lancé un cours de « rédaction sioniste ».

Le Yesha Council, qui représente le mouvement des colons juifs, a tenu son premier atelier de travail, cette semaine, à Jérusalem, enseignant à ses participants la manière de « réécrire » et de « réviser » certaines des pages « les plus controversées » du site de référence online.

Le projet Wikipédia est une initiative humaniste et universaliste phénoménale. Par conséquent, nous ne devons pas être autrement surpris de voir que ses pires ennemis sont des opérateurs tribaux, parmi lesquels les sionistes, les crypto-sionistes et les « juifs antisionistes » autoproclamés.

Une éditrice de Wikipédia résidant à Jérusalem a déclaré au Guardian que le fait de rendre public cette nouvelle initiative conspirationniste sioniste n’était peut-être pas vraiment une « bonne idée ». « Le fait de rendre les choses publiques, par le passé, a pu avoir un effet négatif », explique-t-elle. « Nous sommes en guerre, et malheureusement, cette guerre doit être menée dans l’ombre ».

Ce n’est pas sans une certaine surprise que l’on découvre que l’un des chefs de « Wikipedia Jews » est le soi-disant « antisioniste » Roland Rance. Rance, qui vit à Londres, est un juif marxiste qui passe le plus clair de son temps à persiller les articles publiés par Wikipédia de notations judéo-centriques. Ce Rance était aussi un des opposants les plus farouches à l’association Deir Yassin Remembered (DYR) , qui est sans doute l’initiative de solidarité avec les Palestiniens la plus efficace au Royaume-Uni.

Voici un extrait des tentatives incessantes déployées par Rance afin de tenter de vandaliser l’article consacré à Israel Shamir par Wikipédia, la semaine dernière :

https://i1.wp.com/www.gilad.co.uk/storage/RRvandal%20wiki.jpg

Les faussaires de « Wikipedia Jews » sont connus depuis longtemps. D’après The Guardian, des membres de l’observatoire pro-israélien faucon Camera, qui projetaient secrètement, en 2008, d’intervenir sur Wikipedia, avaient été banni de ce site par ses administrateurs. Il y a une guerre, actuellement, autour de l’article qui m’est consacré, personnellement, par Wiki. A plusieurs reprises, les administrateurs de Wikipédia ont été contactés afin qu’ils éliminent les contaminations des Rance et autre sionistes du même acabit.

La philosophie de Wikipédia tient tout entière dans la connaissance et la mise à disposition de la connaissance. Est-ce une coïncidence, si des juifs politiques, de droite et de gauche, sont unis dans leur volonté de subvertir ce projet ? Je ne le pense pas. Encore une fois, nous sommes en présence de ce qui semble bien être un continuum sioniste : les sionistes sont tous unis contre la connaissance.

Apparemment, les organisateurs de ces cours de formation à la sionisation de Wikipédia sont d’ores et déjà en train de préparer un concours du « meilleur auteur sioniste », dont la récompense serait un voyage en montgolfière au-dessus d’Israël. J’imagine que nous avons déjà une petite idée du lauréat à l’aventure en montgolfière bleu et blanc.

Via : Gilad Atzmon.uk

Read Full Post »